10 Moves Essentiels du Hold'em : Le Semi-Bluff

semi
Le Semi-bluff utilise l'espérance de faire coucher pour vous donner 2 façons de remporter la main.

Parmi les tactiques les plus connues du poker, il y a le semi-bluff. Mais il n'est pas aussi simple qu'il en a l'air. Devenez-en un expert grâce à ce nouvel épisode de notre série sur les 10 moves essentiels du Hold'em.

Aujourd'hui nous abordons donc le cas du semi-bluff, un move qui peut drastiquement changer quelle quantité d'argent vous allez faire avec vos tirages floppés, et transformés. Plutôt que de vous en remettre à la carte qui va sortir, apprenez à prendre le contrôle de la main, et récupérez le pot même quand vous manquez.

C'est quoi ? Semi-bluffer, en essence, est simplement le fait de miser avec un tirage. Ce n'est pas considéré comme un pur bluff, parce que vous avez une main avec un bon potentiel d'amélioration à la turn ou la river.
En misant ou relançant, vous vous donnez deux chances de gagner la main. Vous pourriez d'abord tout à fait toucher votre tirage pour faire la meilleure main, ou vous pouvez gagner le pot sans opposition si vos adversaires se couchent.

Quand ? Tout comme pour la majorité des "moves" de poker, le semi-bluff fonctionne le mieux lorsque vous êtes en position. Etant donné qu'un semi-bluff réussi repose énormément sur la "fold equity" (espérance de faire coucher), il n'est efficace que lorsque votre adversaire a une bonne probabilité de coucher.

Où ? Le semi-bluff peut virtuellement être utilisé dans chaque variante de poker ou format, aussi longtemps qu'il y a des tirages ou de multiples cartes à venir dans l'action.

IMG3233
Apprenez à semi-bluffer et bientôt vous aussi vous pourrez faire cette tête.

Pourquoi ? Semi-bluffer combine l'équité de vos tirages, et la fold equity gagnée les fois où votre adversaire se couche et où vous remportez le pot sans résistance. Cela fait aussi varier votre éventail de mises et de relances.

Semi-bluffer ajoute de la variété à votre jeu, rendant difficile à vos adversaires de déterminer si vous bluffez ou si vous misez avec une main faite.


Le Semi-Bluff réussi

Etant donné que les tirages se touchent relativement souvent au flop, il est important de savoir quand un semi-bluff est approprié, et quand celui-ci risque de vous coûter de l'argent durement gagné.

Le point clé à se rappeler est qu'en semi-bluffant, vous obtenez deux sortes d'équité : une "pot equity" et une "fold equity".

Pot Equity (équité de pot), réfère à la portion du pot à laquelle vous pouvez prétendre, solennellement basé sur la force de vos cartes. Si vous avez un tirage couleur au flop et qu'il y a 100$ dans le pot, votre équité de pot est environ de 35$, parce que vous allez toucher votre couleur environ 1 fois sur 3.

Fold equity (espérance de faire coucher), réfère à la valeur que vous obtenez quand vos adversaires se couchent et que vous gagnez ce qu'il y a dans le pot sans avoir à toucher ce tirage couleur.

Ainsi, naturellement, plus vous avez d'équité quelle que soit celle des deux concernée, plus vous allez gagner d'argent avec vos semi-bluffs.

L'équité du pot est facile à calculer. Vous pouvez consulter notre leçon stratégique sur comment calculer la cote du pot.

Plus vous avez d'équité de pot, moins de fold equity vous avez besoin, étant donné que vous allez gagner le pot en faisant la meilleure main plus souvent.

Comprendre votre fold equity cependant, est plus difficile. Il n'y a pas de formule toute faire à suivre. Mais il existe quelques facteurs clé qui doivent être considérés.

1) Votre adversaire est-il Serré ou Large ? S'agit-il d'une "Calling Station" ?

La fold equity implique la possibilité de voir votre adversaire se coucher, aussi cela ne marchera pas quand vous faites face à une "calling station" (les joueurs qui payent tout le temps), marié à deux overcards ou la petite paire.

IMG831
"Oui, ces deux cartes là. Couche-les vite maintenant !"

Ciblez les joueurs faibles/serrés, des joueurs que vous savez faciles à pousser dehors avec des mains marginales.

2) Texture du tableau et Image à la table

Prêtez attention à la texture du flop et aux mains que vous considérez que votre adversaire puisse avoir. Plus large est l'éventail de votre adversaire, plus vous avez de fold equity, étant donné qu'il jettera vite toutes ses poubelles sans y réfléchir à deux fois.

Si votre adversaire vous a vu semi-bluffer beaucoup de tirages couleur, considérez votre crédibilité sur un flop tel que A 5 2. Commencez à pondérer votre comportement plutôt vers des mises de rentabilisation de mains faites sur ce genre de tableaux.

3) Prêtez attention à comment le tableau se développe

Convaincre votre adversaire de se coucher est l'objectif principal quand vous semi-bluffez, et dans ce sens c'est un procédé identique au bluff pur. Et tout comme quand vous bluffez avec rien en mains, les cartes qui tomberont à la turn et à la river sont critiques dans vos chances de succès.

Les grosses cartes, de préférence supérieures à celles du flop, sont de bonnes cartes à voir arriver quand vous voulez semi-bluffer. Vous voulez en effet voir des cartes qui affaiblissent l'éventail perçu de votre adversaire, et renforcent le vôtre.

Des overcards (cartes supérieures) à la turn et à la river sont particulièrement bonnes pour bluffer, car l'éventail de suivi au flop de beaucoup de joueurs correspond à de nombreuses top paires (la paire la plus haute au flop) et paires intermédiaires.


Le Semi-Bluff en Action

Voici un excellent exemple, d'un Lex "RaSZi" Veldhuis semi-bluffant pour remporter un gros pot de manière incontestée face à Phil Ivey.

Veldhuis sait que l'éventail d'Ivey pour miser à la turn est extrêmement large, et que de ce fait son espérance de le faire coucher est très haute.
Ceci combiné au nombre d'outs (cartes améliorantes) qu'il a s'il est suivi, fait de cette main une excellente situation pour un semi-bluff aggressif.

Les 10 Moves Essentiels du Texas Hold'em - déjà publiés :