20 Pochettes d'albums revisitées façon poker [Photoshop]

Partager:
11 décembre 2014, Ecrit par: PokerListings France
20 Pochettes d'albums revisitées façon poker [Photoshop]

Si les joueurs de poker étaient des chanteurs, musiciens ou membres de groupes de rock, voici à quoi les pochettes de leurs albums pourraient ressembler.

Le forum anglophone 2+2 est une source incroyable quand il s'agit de créations Photoshop. Et parmi les séries qu'on y retrouve, celle qu'on vous présente aujourd'hui vaut assurément son pesant.

Voici donc pour vous le Top 20 des pochettes d'albums musicaux avec... des joueurs de poker en vedette.


20) Metallica – Stu Ungar

Voilà qui aurait sans doute pu causer le premier boom du poker.

 

 

19) Poker Enemy - It takes a nation of luckboxes to stop us
("Il faut une nation de chattards pour nous arrêter")

Ok, Darvin Moon et Joe Cada n'ont probablement pas été tant chanceux cette fois-ci, mais c'était quand même un tournoi mémorable.

 

 

18) Iron Maiden - Duke

Apparemment les gens sont obsédés par Annie Duke. Et il semble qu'ils n'en ont jamais assez avec elle.

 

 

17) Leo Margets – Whipped cream and other delights
("Crème fouettée et autres délices")

Et parmi ces délices, il y a celui d'être noveliste.

 

 

16) The Godfather of the Trap – Young Iveezy
("Le Parrain du Traquenard")

C'est une offre que vous ne pouvez refuser.

 

 

15) Phil Hellmuth – The idiot from Northern America

Pour vous c'est juste du poker, pour lui c'est sa vie.

 

 

14) Galfond et Durrrrfunkel – Bookends

On espère toujours une reformation du duo.

 

 

13) Durrrran Durrrran – Hungry like de Wolfe
("Affamé comme (Roland) De Wolfe - le loup")

Un temps requin des émissions poker à la TV, aujourd'hui disparu à Macao.

 

 

12) Andy Winehouse – Back to black

Wow, d'abord le monastère bouddhiste, et maintenant ceci Chris Ferguson ?

 

 

11) Tiffany Michelle – Letting bitches know what time it is

Bon, celle-là on ne la traduire pas. Même si Tiffany Michelle en version rap ça peut être sympa à voir.

 

 

10) Europe – The final meltdown
("L'effondrement final")

Presque sûr qu'Annette Obrestad n'était même pas née quand ces gars buvaient du thé noir sur scène en prétendant que c'était du whisky et qu'ils étaient un groupe de rock de durs.

 

 

9) Tony G. – Bring on the Russians
("Amène-moi les Russes")

(en référence à une célèbre séquence de trash talk face à Ralph Perry)

Tony G et le coup de la guitare, un indémodable.

 

 

8) Moscow nights (Nuits moscovites) – Kravchenko

On dit que les Russes jouent comme des fous. Leurs nuits ne doivent donc pas être en reste.

 

 

7) Phil Ivey – Legend

Peut-être de cette manière qu'Ivey se présentera pour passer incognito la prochaine fois qu'il ira jouer au Crockfords casino.

 

 

6) Peter, Paul, et Barry (Greenstein) – Réunion

Oh que c'est mignon. Et puis Peter and Paul vous font aussi vous demander à quoi Mary ressemblait vraiment.

 

 

5) AP/UB – Dirty Deeds Done Dirt Cheap
("Sales coups faits pour trois fois rien")

Fonctionne à bien plus de niveaux différents qu'une troisième cartouche en semi-bluff.

 

 

4) Dave Ulliott Band – The Devilfish went down to Géorgia
("The Devilfish est descendu en Géorgie")

... et il veut votre âme !

 

 

3) Deep Galfond – in Rock

Un monument, un classique. A l'origine de Deep Purple.

 

 

2) The BadBeatles – Heart on the river

Aucune des autres pochettes ne peut se vanter de réunir autant de joueurs de poker. Alors, combien pouvez-vous en nommer ?

 

 

1) Doyle = CASH

La légende – Un chef d'oeuvre.

 

 

Si vous avez plus d'idées ou de contributions à partager pour cette collection de pochettes d'albums photoshopées, et que vous avez envie de voir figurer la vôtre ici, n'hésitez pas à envoyer vos créations à webmaster@fr.pokerlistings.com !

 

Partager: