3 Raisons pour perdre de l'argent à jouer un As

Isabelle Mercier
A-x: tellement beau a voir, moins a jouer

Si vous êtes nouveau au poker, ou que vous ne connaissez pas le goût de la victoire aussi souvent que vous devriez, il y a de bonnes chances qu'une de vos failles coûteuses soit celle de jouer avec un simple as.

Bien qu'il soit la carte la plus forte du jeu, les sirènes de l'as peuvent être trop belles pour que le joueur encore un peu vert ne puisse résister.
Mais quand et comment vous jouez des mains entre A2 et AJ peut faire une énorme différence sur vos résultats à court et long termes.

Le poker est un jeu sans réponses simples. Les as sont des cartes de valeur, et à ce titre vous n'allez pas vouloir automatiquement les coucher lorsque vous recevrez des mains avec un d'entre eux.
Mais si vous perdez de l'argent en les jouant à votre manière, il est temps de procéder à une ré-évaluation de la situation.


1) Vous êtes hors de position

La Position, la position, la position.

L'importance de la position ne peut pas être plus appuyée, notamment lorsqu'il s'agit de jouer des mains marginales ou facilement dominées.

Jonas Klausen
Etes-vous capable de jouer profitablement une main à tirage hors de position ?

Une des règles d'or est de devoir coucher toutes les mains A-x reçues hors de position, quelle que soit la seconde carte, qu'elle soit assortie ou non.

La règle est très dure, augurant d'un jeu serré au point de vous faire devenir un "nit" dans le jargon. Quand bien même, c'est d'ici que vous devriez partir, en ne déviant de ce plan qu'avec une bonne raison pour le faire. Si vous ne pouvez expliquer clairement cette raison en quelques mots, alors votre compréhension de la situation n'est clairement pas suffisamment forte pour justifier le move.

De nombreux joueurs pensent qu'ils devraient limper un as assorti quelle que soit leur position à la table. Mais avant que vous ne puissiez décider s'il s'agit d'un coup profitable, vous devez vous poser cette question :

Etes-vous capable de jouer profitablement une main à tirage hors de position ?
Pour la plupart des joueurs, la réponse correcte est non. Ce qui nous conduit à notre prochain sujet.


2) Vous sur-jouez votre tirage

Vous devez cesser avec les tirages couleur.
Ce n'est pas juste parce que vous avez le tirage couleur max que vous devez commettre votre stack entier dans le pot.
Rappelez-vous, jusqu'à ce que vous touchiez la couleur, tout ce que vous avez n'est que as haut. Votre objectif est de garder le pot petit, contrôler la main, et tout pomper dans les grandes largeurs une fois que vous avez touché.

Si vous avez suivi une relance avec votre as assorti, il y a des chances que le relanceur mise au flop quoi qu'il ait. Et quand ça sera le cas, ce sera généralement quelque chose comme les trois-quarts du pot voire le pot entier.
Si vous n'avez rien d'autre qu'un tirage couleur, vous n'avez ici pas les cotes pour suivre.

Phil Hellmuth
Vous devez cesser avec les tirages couleur.

Si vous suivez et que vous manquez la turn, il y a des chances que vous alliez devoir faire un autre call. Et s'il vous arrive de toucher à la turn, votre adversaire va probablement être effrayé ou imaginer que vous avez la couleur.
En général, vous allez en obtenir une mise de plus, pas mieux. La seule chance que vous ayez de remporter un joli pot dans cette situation, est que votre adversaire ait une main trop forte pour laisser tomber, ou qu'il s'agisse d'un âne complet.

En résumé, à moins que vous n'ayez un très gros ascendant sur votre adversaire, ou que vous ayez de massives cotes implicites, vous n'allez pas vouloir jouer A-x, même assortis, en heads-up dans un pot relancé.

Si vous collez avec un as assorti, vous jouez pour la couleur, pas pour une paire. Cela veut dire que vous allez plutôt rechercher de l'action en famille (en multiway, à plusieurs), vous assurant d'avoir les cotes correctes et augmentant les chances qu'un autre joueur vous paie lorsque vous toucherez.

Si vous jouez cet as seul en tête-à-tête, il y a des chances que...


3) Vous sur-jouiez la main

La raison la plus courante pour qu'un joueur perde de l'argent avec un simple as, est celle de sur-jouer la main.
Même s'il s'agit d'un as assorti (et même un as-valet assortis), vous avez toujours une main assez faible qui ne se joue pas très bien dans un pot relancé en heads-up.
En admettant que tout le monde joue généralement un poker d'école, une relance signifie AA, KK, QQ, AK, JJ ou AQ. Toutes ces mains sont soit devant soit dominant complètement n'importe quel as seul que vous pouvez avoir.
Même si ces mains avec un as peuvent sembler sympas, telle que A J l'est aussi, elles ne sont pas aussi fortes que ça.

Votre objectif est de récupérer les pots petits à moyens non-relancés, ou de jouer dans les gros pots relancés, en cherchant à prendre avantage des cotes implicites.

Daniel Negreanu
Si vous ne touchez pas du lourd très chanceux au flop, vous allez vouloir garder le pot le plus petit possible ou vous en aller à pas cher

Par exemple, si vous touchez un flop A 3 7 avec A 3, vous avez des chances de faire pas mal d'argent si quelqu'un détient A-K.

Si vous ne faites que flopper une paire, ce sera soit l'as avec un mauvais kicker, soit votre autre carte avec le meilleur kicker. Quoi qu'il en soit, vous avez une main qui est facilement battue, et les seuls joueurs qui vont envisager de suivre de grosses mises face à vous, vous battront.

Si vous ne touchez pas du lourd très chanceux au flop, vous allez vouloir garder le pot petit ou vous en aller à pas cher. Ne vous ruinez pas avec une simple paire.


Règle d'or

Commencez à voir cet éventail de mains entier comme très faible et seulement utile s'il touche un flop miséreux. Vous n'allez pas vouloir trop payer pour voir un flop avec, et vous en défaire si vous ne touchez rien.

Pour conjecturer : couchez tous les as seuls à moins que 1) vous soyez en position, 2) vous puissiez rentrer à moindre coût (pour remporter un petit pot), ou 3) ayez les cotes implicites pour en remporter un gros. Lorsque vous jouez pour les cotes implicites, si vous ne touchez pas du lourd au flop, bazardez votre main.

A moins que vous n'ayez une très bonne raison de croire autrement, présumez que toucher une paire avec ces mains n'est pas génial. Jouez seulement pour des monstres et vous transformerez ces mains en de rares triomphatrices, mais des triomphatrices qui fourniront des résultats massivement positifs sur le long terme.