5 Conseils de Pros à ne pas suivre

IMG6242
Tous les conseils de pros ne sont pas bons à suivre.

Le poker est un jeu unique, et les meilleurs joueus utilisent une combinaison de maths, de talent et d'observation pour le maîtriser.

Il faut un esprit brillant pour comprendre le poker et y gagner - et un esprit même encore plus brillant pour inventer les bases stratégiques qui sont aujourd'hui rentrés dans l'ordinaire et le quotidien.

Ces génies font de leur mieux pour "résoudre" le jeu à l'instant où ils l'étudient.

Mais le jeu de poker a beaucoup évolué au cours de ces 10 dernières années, et il continuera à le faire. Et ce qui pouvait marcher il y a 10 ans, peut sembler idiot aujourd'hui. Et les stratégies gagnantes d'aujourd'hui pourraient bien être inefficaces dans 10 ans.

Voici quelques-unes de ces stratégies - approuvées par certains des joueurs les plus célèbres du jeu, rien de moins - qui ont peut-être marché dans le passé, mais qui sont désormais passés de fraîcheur.


1. Sur-relancer avec des Petites Paires Avant le Flop en Limit Hold'em

IMG9270
Tous les jeux en Limit ne sont plus les mêmes aujourd'hui.
 

L'auteur : Phil Hellmuth

Le livre : Play Poker Like the Pros

Le conseil : Quand quelqu'un a relancé le pot avant vous en Limit Hold'em et que vous avez une petite paire, vous feriez mieux de faire un 3-bet (sur-relance) plutôt que de suivre cette relance originelle. Vous êtes alors censé représenter quelque chose qui touchera de toute façon le flop.

Pourquoi c'est mauvais : Le problème avec ce conseil est que Phil écrit ici un livre pour les débutants, et les débutants vont jouer dans des parties à bas enjeux. Les gens jouent des tonnes de mains aux bas enjeux.

Vous ne pourrez pas représenter quoi que ce soit au flop parce que les joueurs jouent simplement leurs mains. Ils s'en moquent que vous ayez sur-relancé avant. Ils se soucient d'avoir floppé deux paires, et ne vont pas les coucher.

Vous finissez juste par mettre plus de mises dans le pot sans même être capable de les avoir à moins que vous ne floppiez un brelan.

La meilleure approche : En Limit Hold'em, particulièrement à bas enjeux, vous devriez juste suivre, parce que vous avez de bonnes chances d'avoir des payeurs après vous. Jouez la main pour flopper un brelan, et si vous ne le faites pas, jetez votre main.


2. La Quatrième Relance signifie les As

phil gordon 32535
Eh oui Phil, la 4ème relance est parfois... A6.
 

L'auteur : Phil Gordon

Le livre : le Little Green Book (Petit Livre Vert)

Pourquoi c'est mauvais : Ce n'est en fait pas autant "mauvais" que c'est daté et faux.

Les meilleurs joueurs 4-bet (sur-sur-relancent) aujourd'hui bien plus de mains que les as, que c'en est incroyable.

Jetez un oeil à l'élimination de Shaun Deeb du Main Event des WSOP 2011 par exemple.

Même la 5ème ou 6ème relance ne garantit pas les as de nos jours.

La meilleure approche : Traitez chaque joueur individuellement.

Pour certains joueurs, la quatrième relance pourrait bien toujours vouloir dire qu'il a les as, mais d'autres joueurs pourraient bien avoir n'importe quoi.


3. Si vous jouez des Petits Connecteurs, ils n'ont pas besoin d'être Assortis

tj cloutier 19733
Les poubelles sont mauvaises TJ, pas les assorties.
 

L'auteur : TJ Cloutier

Le livre : Championship No-Limit and Pot-Limit Hold'em

Le conseil : Les petits connecteurs n'ont pas besoin d'être assortis parce que dans des pots à plusieurs joueurs, il y a une forte probabilité pour que quelqu'un ait deux cartes de votre couleur plus hautes que les vôtres.

Cloutier dit que cet assortiment cause bien plus de problèmes que de bien quand vous faites une couleur, et que vous vous trouvez à perdre contre une couleur supérieure.

Pourquoi c'est mauvais : Deux cartes non-assorties ne sont en aucune manière et jamais meilleures que des cartes assorties.

La notion selon laquelle la couleur amène plus de problèmes que de bonnes choses est ridicule.

Oui, parfois vous allez faire votre couleur et ce ne sera que la seconde meilleure. Mais parfois aussi vous allez tirez une quite et une couleur backdoor (avec turn + river).

La meilleure approche : Etre assorti vous donne plus de façons de gagner. C'est aussi simple que ça.


4. La Relance pour Information

L'auteur : David Sklansky

Le livre : Theory of Poker (Poker Théorie)

david sklansky 31452
Il y a de meilleurs moyens pour obtenir de l'info que de relancer.
 

Le conseil : Vous allez parfois vouloir relancer pour voir où vous vous situez dans une main.

Pourquoi c'est mauvais : C'est mauvais parce que l'information que vous obtenez n'est souvent pas très utile.

Exemple : vous relancez et votre adversaire se couche. Ce n'est pas bon. Il y a des chances pour qu'il ait couché un bluff, et vous auriez probablement préféré le garder en train d'essayer de continuer de vous bluffer.

Autre exemple : vous relancez et il suit. Qu'est-ce que ça vous en dit réellement ?

Il peut avoir un tirage, il peut avoir une grosse main qu'il sous-joue, il vous bat peut-être, il ne vous bat peut-être pas.

S'il sur-relance, il vous bat peut-être bien. Mais il peut aussi jouer un gros tirage avec agressivité, ou une main plus faible tout autant de la même manière.

La meilleure approche : Il y a de nombreuses manières de définir une main, mais relancer n'en est généralement pas une très bonne.

Prêtez attention à vos adversaires et à leur jeu jusque là, vous donnera une meilleure idée de ce qu'ils peuvent avoir.

Essayez activement de mettre votre adversaire sur un éventail, et avec chaque nouvelle parcelle d'information, vous vous approcherez de plus en plus de sa main.


5. Variez votre Montant d'Ouverture

IMG4415
Relancer de 4x = jetons risqués inutilement Dan.
 

L'auteur : Dan Harrington

Le livre : Harrington on Hold'em 1 (Poker Harrington 1)

Le conseil : Dans un tournoi vous devriez toujours varier la taille de votre montant d'ouverture, entre 2 et 4 fois de manière aléatoire, pour rendre la lecture de vos adversaires plus difficile.

Pourquoi c'est mauvais : La seule raison pour laquelle vous devez varier aléatoirement la taille de vos mises, est si vous relancez régulièrement de différents montants.

Si vous relancez de l'exacte même montant à chaque fois, ce n'est pas pour autant que vos adversaires ne déceleront de tell sur vous, juste parce que votre mise est justement toujours la même.

La meilleure approche : Si vous jouez en tournoi, il n'y a vraiment aucune raison de relancer 4 fois la grosse blinde, jamais.

Gardez votre standard de relance entre 2,25 et 2,5 fois la grosse blinde et tenez-vous y. Cela fait risquer moins de jetons, et est tout autant efficace.
Relancer de 4x fait risquer plus de jetons inutilement.

 

Veuillez correctement remplir les champs requis !

Erreur !

Vous devez attendre 3 minutes avant de pouvoir poster un nouveau commentaire.

Commentaire ajouté. Merci !

MarcElBichon 2013-07-30 04:09:48

Un peu d'humilité ne ferait pas de mal ...