6 Bonnes Résolutions Poker Stratégiques pour 2016

Bonnes resolutions poker

A chaque nouvelle année son lot de bonnes résolutions. Et si malheureusement la plupart des gens les oublient vite, celles-ci seront plus facilement réalisables au poker. Nous vous en proposons 6 pour progresser et encore mieux apprécier votre expérience de jeu.

Qu'est-ce qui est fun ? Je me suis posé la question (et l'ai posée) durant ces 12 derniers mois, et c'est un vrai labyrinthe. Je suis toujours perdu.

J'aime aller au cinéma, lire et me retrouver embarqué dans des discussions philosophiques intenses. Mais est-ce que tout ça est fun ? Et est-ce que le fun est lié au rire ?
Devez-vous rire pour vivre du fun ?

Etant toujours plus confus, cela m'amène au premier changement que je vais faire dans mon jeu en 2016, et que je vous propose.


1) S'amuser plus à la table

Le poker avait l'habitude d'être amusant. Depuis il semble ne plus l'être autant.

Joueur de poker qui s'amuse.
On ne répètera jamais assez : amusez-vous !

En regardant en arrière, le poker était fun grâce aux personnages à la table. Le fun était issu des histoires à écouter ou à raconter.

Dans ma propre partie à la maison, chacun des membres avait sa petite nuance. Elle leur appartenait à eux seuls. Assister à leur évolution était marrant.

Tout ceci est un peu différent quand vous jouez contre des étrangers. Mais ça ne devrait pas l'être. Tout ce dont vous avez besoin pour vous amuser mieux, avec qui que ce soit, est de...

2) Parler plus à la table

Si vous me mettez au milieu d'une fête, et vous ne pourrez pas me faire taire. Mettez-moi à une table de poker, et vous n'entendrez pas un mot de ma part.

Je ne parle pas à la table parce que j'essaie de me concentrer. Cette concentration est nécessaire si vous voulez réussir.

Mais un certain équilibre est aussi important.
Si vous tirez une gueule de six pieds de long alors vous n'appréciez pas le jeu comme il se doit. Entrez un peu dans le funk et il sera difficile de retourner comme avant.

Parler à la table et aux gens ne créera pas seulement les fondations de ce fun que nous cherchons, mais vous apprendrez également beaucoup de stratégie de la part de vos adversaires.

Qui sont-ils ? Quelles sont leurs tendances ? Sont-il pros ? Est-ce leur première partie ? A quel point le montant du buy-in est-il important pour eux ?

Joueur de poker qui s'interroge.
S'agit-il d'une bonne situation ?

Ce qui me conduit naturellement au prochain point de mon plan pour améliorer les choses...

3) Trouver les bon spots

Regardez jouer les top pros. Chacun d'eux sait reconnaître les bonnes situations lorsqu'elles se présentent et appuyer sur le levier.

Quant à moi j'aurais plutôt tendance à faire ce que j'ai à faire puis déconnecter. Par exemple je joue mon coup, j'enregistre le déroulement de la main sur mon téléphone, et puis je lis un blog post ou tout autre de ces articles des magazines en ligne qui vous font perdre quelques minutes supplémentaires de votre vie.

En 2015 j'ai totalement arrêté ça. J'ai véritablement commencé à prêter de l'attention à ce que tous les autres joueurs faisaient quand moi même je n'étais pas en jeu.
Je vais continuer à renforcer cette bonne habitude en 2016.

J'ai suffisamment de chance pour avoir beaucoup d'amis qui jouent au poker professionnellement. Je peux donc souvent étudier les mains avec eux.

Au fil du temps il est devenu apparent que je ne faisais pas assez attention au jeu autant que j'aurais dû. Mes amis me posaient des questions de base comme sur les tendances des joueurs, la taille des tapis, et j'étais incapable de leur répondre.

Comment pouvez-vous bien choisir vos situations si vous ne comprenez pas les tendances sous-jacentes de vos partenaires de jeu ?
Ce qui me conduit à présent vers ma résolution numéro 4.

4) Améliorer mon suivi de mains

Si vous aimez jouer au poker, ne pas utiliser les connaissances et l'expérience de vos amis s'ils sont bons, est un pêché capital.

Joueur de poker qui relis ses notes.
Note enregistrée.

Je m'en étais rendu coupable pendant beaucoup d'années, mais je me suis amélioré en 2015, et je vais continuer de le faire en 2016.

La plupart des pros que je peux interviewer parlent du fait de discuter de leurs mains avec leurs semblables comme l'une des raisons fondamentales expliquant qu'ils soient de si bons joueurs de poker.

Si cela marche pour les requins, alors ça marchera pour les fish comme moi. Vous devez enregistrer autant d'information que possible.

Je garde toujours des notes détaillées sur mon téléphone quand je joue une main. Vous devriez y inclure le niveau de blindes, les stacks de tous les joueurs dans le coup, la position, et plus important, un petit historique de la personnalité et des mains précédemment jouées par certains de ces joueurs.

C'est pourquoi être joyeux et parler aux gens à la table est un point si important.

Ce qui me permet d'enchaîner sur la résolution suivante...

5) Ralentir

Je fais toujours tout à toute allure. Et je dis bien tout.

Ce n'est pas très réfléchi. Cela entraîne tout un tas de problèmes de santé, de communication, et de pertes au poker.

J'écoutais un podcast l'autre jour. L'enseignant parlait de ces moments où les gens meublent avec des "euh" ou "ah" parce que le silence est inconfortable pour eux.

C'est aussi moi. Et cela fait du mal à mon poker. Quand c'est mon tour de jouer, je ressens un incroyable pression m'imposant de jouer rapidement, parce que je sens les autres joueurs me regarder.

Joueur de poker heureux, détendu et libéré.
Tapotez-vous et libérez-vous.

Mais c'est un non-sens. Personne ne me regarde (et si c'est le cas il n'y a rien de mal à ça), mais les histoires que je me raconte font que je joue ainsi sans récolter toute l'information qui m'est disponible.

Il n'est pas toujours facile de prendre son temps. Il n'est pas non plus facile d'être sur le moment. Voici quelque chose qui peut aider.


6) Technique de Libération Emotionnelle (EFT, Emotional Freedom Technique)

Également connue sous le nom de "tapotage", cette technique est un excellent moyen d'apprendre à vous calmer et vous reconnecter avec le moment présent.

Il s'agit d'une technique qui requiert la répétition de mantras pendant que vous tapotez certains points méridiens de votre corps avec vos doigts.

Si cela sonne un peu farfelu, alors ça l'est. La première fois que vous allez la pratiquer, vous aller vous sentir comme un idiot. Mais ça marche.

Si vous êtes suffisamment courageux pour le faire à la table, alors bravo. Pour nous autres, on préfèrera se lever de la table et prendre une pause lorsque l'on sentira que nos émotions prennent le dessus.

Alors trouvez un endroit et tapotez-vous. Je l'ai fait au sauna aujourd'hui, quand je me trouvais anxieux à propos de ma liste de choses à faire. J'étais prêt à arrêter si quelqu'un rentrait.

Joe Mc Keehen
Le succès sera votre en 2016.

Mais personne n'est rentré. Après 30 minutes de tapotages, tous mes soucis s'étaient évaporés avec la vapeur. Si j'avais pu le faire durant une période difficile dans un tournoi de poker, je serais reparti avec une concentration toute neuve.

En résumé

Amusez-vous plus à la table. Lorsque vous êtes heureux, de bonnes choses comme la chance ont plus de chance de vous arriver.

Parlez-plus aux autres personnes à la table. Cela augmente la probabilité de vous amuser et vous apprendrez quelque stratégie au passage.

Restez concentré sur la partie à tout moment et recherchez les bonnes situations. Prenez de bonnes notes sur les dynamiques du jeu et des joueurs, pour que cela fasse tilt quand ces situations se présentent.

Améliorez votre prise de notes. Pensez donc à Gus Hansen, et ce qu'il a fait lors des Aussie Millions 2007. Il a fini par gagner le tournoi, et aura même utilisé ses analyses de mains pour sortir un livre ("Chaque main révélée"), parmi les plus vendus de la littérature poker.

Ralentissez. Personne ne vous regarde et même si c'est le cas tout le monde se moque du temps que vous pouvez prendre (tant que cela reste de l'ordre du raisonnable). Il est toujours plus important de faire ce qu'il y a de mieux à faire. Alors prenez votre temps.

Si vous trouvez qu'il est difficile de ralentir, alors pratiquez l'EFT. Se tapoter est un excellent moyen de vous débarrasser du stress et de l'anxiété, et de les remplacer par rien d'autre... que de l'air.

Voici en tout cas mes six objectifs poker principaux pour cette année 2016. Et vous, quels sont les vôtres ?

Veuillez correctement remplir les champs requis !

Erreur !

Vous devez attendre 3 minutes avant de pouvoir poster un nouveau commentaire.

Aucun commentaire