7 Conseils pour de meilleurs résultats en Tournois

20130410WSOPHWA3019

Les tournois de poker sont un bon moyen pour les débutants d'apprendre à jouer au poker, sans avoir à risquer trop d'argent.

Les tournois ont aussi ça de bon qu'ils peuvent vous permettre de gagner gros si vous allez loin et pour peu que vous soyez un peu chanceux.

Voici donc 7 conseils simples pour vous aider à améliorer vos résultats en tournois assez rapidement, avec également le rappel de quelques concepts de la stratégie du poker en tournois pour les nouveaux joueurs.


1- "J'ai des Jetons donc Je suis"

(comme aurait pu le dire Descartes le bien nommé s'il avait joué au poker)

La stratégie en tournois de poker diffère énormément de la stratégie en cash games (parties d'argent).

La principale différence est que ce qui importe avant tout en tournoi est de survivre. Une fois que vos jetons ne sont plus là, vous non plus.

C'est pourquoi vous devriez toujours savoir combien de jetons vous avez, et où celui-ci se situe par rapport aux blindes, qui comme vous le savez augmentent perpétuellement. Le montant de vos jetons dicte ainsi votre manière de jouer durant un tournoi.

Chips2013 WSOP EuropeEV0710K NLH Main EventDay 4Giron8JG2965
Les jetons sont votre ligne de vie.

A ce titre, la valeur des jetons "change" - une image couramment énoncée en stratégie de tournois. Au début du tournoi, vous aurez pléthore de jetons (a comparé du montant des blindes). Mais au fur et à mesure de l'augmentation des blindes, vous aurez probablement moins de jetons après quelques niveaux (encore une fois, si on les compare au niveau des blindes).

Moins vous avez de jetons, plus vous devez vous préoccuper de garder votre stack à un niveau de bonne santé.


2- Les Tournois de Poker sont comme un Parc d'attractions

D'un certain côté, les tournois peuvent être comparés à un parc d'attractions.

Lorsque vous arrivez vous avez plein d'argent et pouvez choisir quelle attraction vous souhaitez faire. Un tour de grande roue, les auto-tamponneuses, une séance de tir aux ballons, ou même ne faire que vous assoir pour profiter de l'ambiance.

Mais au fur et à mesure, vous allez tout doucement voir votre argent diminuer et en aurez de moins en moins à dépenser. Vous risquez également d'être confronté à quelques décisions rapides à prendre lorsque la fermeture du parc approchera.

C'est un peu la même chose pour les tournois de poker. Utilisez votre temps de manière avisée. N'explosez pas votre budget aux mauvais buy-in ou dans de mauvais "moves" trop tôt dans la partie.


3- Patience, jeune Padawan

La façon la plus simple de décrire comment un débutant devrait aborder les tournois de poker est la suivante :

  • Jouez aussi serré que possible au début, puis élargissez votre jeu lorsque vous entrez dans les niveaux plus tardifs.

Bien sûr cela dépend aussi de votre stack, mais en général vous devriez jouer détendu durant les premiers niveaux. Ne vous embringuez pas dans de grosses confrontations à moins que vous n'ayez une réelle grosse main.

Il n'y a pas besoin de précipiter les choses, et le risque de perdre trop de jetons au début est une vraie menace - particulièrement pour les joueurs inexpérimentés, et quand vous ne savez pas encore comment les autres joueurs à votre table jouent et se comportent.


4- Ne soyez pas emportés par la Bulle

IMG1560
Ne vous laissez pas entraîner par la bulle...

La bulle est la phase du tournoi où les joueurs ne sont plus qu'à quelques places d'atteindre l'argent (les places payées).

La période de la bulle peut être l'une des périodes les plus amusantes durant un tournoi de poker, mais c'est aussi le plus stressant pour les joueurs avec un petit tapis.

Comprenez : les 2-3 prochains joueurs à être éliminés rentreront chez eux sans rien, tandis que le reste des joueurs crieront de joie puisqu'ils auront confirmation qu'ils repartiront avec de l'argent.

Imaginez simplement être éliminé à la bulle : vous avez joué pendant 4 heures, étiez près d'un joli prix, et boum, crucifié à la toute dernière seconde.

Si vous avez un petit tapis durant le jeu à la bulle, vous devriez aborder chaque situation avec une extrême prudence - maximisez vos chances de survie et couchez tout ce qui ne soit pas un monstre absolu (KK ou AA). Selon votre situation et selon le nombre de joueurs avec un plus petit tapis que vous, il est même parfois recommandé de coucher absolument tout, même la paire d'as !

Inversement, si vous atteignez la bulle avec un gros tapis, très confortable, alors c'est le moment de marteler. Punissez les short stacks et mettez-les à tapis à chaque opportunité (attention : mettez-les à tapis, mais ne payez pas un de leur tapis sans une main décente).

Ils devront se coucher si souvent que chaque fois que vous relancerez signifiera presque toujours des jetons gratuits à ajouter à votre stack.

Chips Cards2013 WSOP EuropeEV035K Mixed MaxDay3Giron8JG3
Ne soyez pas sélectif en jeu short-handed, où vous vous ferez laminer.


5- Ne soyez pas trop Sélectif en jeu Short-handed

Une fois que vous êtes arrivé assez loin dans le tournoi, il est inévitable que vous finissiez par devoir jouer en short-handed (c'est à dire avec moins de 9 ou 8 joueurs à table).

Durant ces périodes, vous devez jouer de manière plus agressive qu'à une table complète. Toutes les mains avec de grosses cartes montent ici en valeur.

Vous vous retrouverez souvent dans des situations qui pourront vous sembler étranges, à jouer agressivement avec des mains faibles - mais c'est ce que vous devez faire, sachant que vos adversaires auront eux aussi des éventails assez larges.

A une table "short-handed", vous ne pouvez ainsi pas être trop difficile avec vos mains. Si vous attendez 20 mains pour avoir un monstre pour pouvoir punir vos adversaires, votre tapis aura déjà été mangé par les blindes à 4 ou 5 reprises, et aura ainsi considérablement maigri (et encore si vous êtes encore vivant).


6- Heads-up : Il est temps d'encore accentuer la pression

Si vous parvenez à tracer votre route et à survivre jusqu'à ce que vous ne soyez plus que 2, vous avez alors atteint la phase du heads-up. Le jeu ici est si différent des précédentes phases, que cela vaut la peine de vous entraîner spécifiquement pour ces duels.

Encore une fois, la valeur des cartes va augmenter, et vous devrez mettre une énorme pression sur votre adversaire, sinon ce sera lui qui vous mangera à petit feu.

Une main telle que A-5 par exemple, est virtuellement impayable dans la plupart des situations en table pleine, mais est un monstre lorsque jouée en heads-up.

MG9309
Hammer time !


7- Deals et Arrangements : Ne vous faites pas avoir

Souvent durant les tables finales des tournois, les joueurs restants essaient de conclure un deal (arrangement) pour se partager l'argent restant en jeu (ceci pour réduire les effets de la variance, du hasard).

Si vous êtes un joueur inexpérimenté, les autres peuvent être tentés de vous faire une offre en-dessous de la valeur réelle de vos jetons. Ils espéreront que vous ayez peur de jouer contre eux et que vous préférerez sécuriser l'argent qu'ils vous proposeront avant de les affronter.

Normalement vous devriez poliment refuser ces offres. Vos adversaires risquent alors de maugréer un peu, menaçant même de continuer à jouer sans le moindre deal, mais ils finiront par refaire une autre offre.

La règle est la suivante : un arrangement qui repose sur l'Independant Chip Model (ICM) est un deal honnête pour chaque joueur. Vous ne devriez pas accepter quelque chose de trop en-dessous (et ne devriez pas demander quelque chose de très en-dessus).