7 Folds vraiment improbables en Vidéo

Partager:
25 février 2014, Ecrit par: PokerListings France
Posté dans: PokerListings France , Vidéos
7 Folds vraiment improbables en Vidéo

Nous aimons tous raconter nos histoires de folds héroïques à la Negreanu, n'est-ce pas ?

Coucher les rois pré-flop. Une quinte à la turn. Un full house à la river...

Des mains pour lesquelles nous avions simplement un "feeling", qui de manière presque miraculeuse était justifié. Ou bien parfois de manière douloureuse totalement erroné.

En guise d'admiration pour ces coups à la fois fous, fascinants et spectaculaires, nous avons compilé pour vous une petite sélection de 7 folds remarquables dans l'histoire du poker. Certains donc héroïques, et certains autres... un peu moins.



1. Gary Paterson jette accidentellement un Full aux 4

Le premier "fold" de notre liste nous vient de Gary Paterson, et fait partie de ce qu'on pourrait appeler la catégorie "huuuh ???" (d'ailleurs on aime beaucoup le "no-no-no-no-noooo" du commentateur !).

Il est en fait le meilleur exemple de l'importance de bien se souvenir de ses cartes - ce qui ne semble pas être le cas ici. Ou alors il couche un full à la turn sans aucune raison !

Ceci étant quand quelqu'un dit "je limpe", vous pourrez légitimement vous attendre à des choses pas très orthodoxes en suivant.




2. Roberto Romanello couche un Full aux Valets à la River

Vous vous souvenez peut-être de ce laydown phénoménal dans le Main Event des WSOP 2008. Et encore aujourd'hui, même 6 ans après il fait son petit effet.

Mike Matusow bien sûr n'en croit pas ses yeux quand Romanello montre qu'il a couché son full house... et surtout à raison ! Et ce même si Geller affichait clairement de la force et que Romanello pouvait bien sentir qu'il était battu. Mais bon quand même...

A noter que pendant la réflexion de Romanello, le commentateur annonce que si ce dernier jette ses cartes et couche son full, alors il ira se faire moine. L'histoire ne dit pas s'il a respecté sa parole.




3. Phil Hellmuth se lance dans un show absurde, et fait un Fold absurde

Prenez un joueur normal, mettez-le dans un show télé, donnez-lui 15 grosses blindes et une paire de dames (avec une relance avant lui), et 99% du temps il va très justement aller à tapis.

Maintenant changez ce "joueur normal" avec Phil Hellmuth, qui a parfois tendance à penser qu'il a des dons de voyance. Cela nous donne une toute différente histoire (et un spectacle un peu absurde - mais divertissant - en prime).




4. Mikhail Smirnov couche un Carré dans le Big One

Mikhail Smirnov
Fou ou génie ?

Le Big One for One Drop des World Series of Poker 2012 était jusque là sans équivalent. Au moins jusqu'à la seconde édition l'été dernier.

Avec un buy-in de 1 111 111 $, c'est bien entendu le tournoi le plus cher du monde. Et c'est dans ce tournoi que l'homme d'affaires russe Mikhail Smirnov (oui comme la vodka), qui comme beaucoup d'autres millionnaires ou milliardaires avait rejoint la compétition, a effectué l'un des folds les plus remarquables de l'histoire du poker.

Ce qu'il s'est passé ? Malheureusement il n'existe pas de vidéo, mais comme nous avions pu en être témoin, Smirnov avait 8 8, a relancé, et a eu un payeur en la personne d'un autre homme d'affaires, John Morgan.

Le flop : J 8 7. Smirnov continua à miser avec son brelan, payé à nouveau. Turn : 8. A nouveau Smirnov mise, et à nouveau payé.

River : K. Smirnov y va pour une dernière mise (3-barrel), et c'est à ce moment que Morgan pousse son tapis. Et qu'allait donc faire Smirnov avec son carré de 8, la deuxième meilleure main possible sur ce tableau, avec seulement T 9 qui pouvait le battre avec une encore plus rare quinte flush ?

Eh bien oui, il couchera (en le montrant) son carré bien sûr. Les autres joueurs à la table, dont Tom Dwan et Phil Galfond, en seront tombés à la renverse.



5. Doyle Brunson couche une meilleure couleur que celle de Jamie Gold

Vainqueur du plus grand Main Event des WSOP de l'histoire (en termes de nombre de participants), Jamie Gold sera ensuite pour un certain temps resté l'enfant terrible de la scène poker.

Il sera ensuite allé jouer de partout, irritant tout autant les fans et les joueurs en étant bien trop agressif, et en dilapidant et redistribuant une bonne partie de son profit en essayant de faire à nouveau parler la magie de sa table finale des WSOP (ou plutôt reproduire ses bouffonneries).

Et puis survint cet épisode des High Stakes Poker. Doyle Brunson passa par là et touche une couleur supérieure à la sienne. Les fans de poker retinrent alors leur souffle, s'attendant à ce que Brunson lui donne une bonne leçon.

Malheureusement pour eux, ce n'est pas ce qu'il s'est passé - mais on pourra presque dire que Doyle avait bien lu la main de son adversaire.




6. Sandra Naujoks couche une Quinte gagnante à la River

Pas vraiment un fold au sens strictement technique du terme ici, mais un insolite quand même.

Sandra Naujoks touche la seule carte qui pouvait la faire gagner à la river, faisant rentrer sa quinte, oublie de faire un value bet, et jette sa main lorsqu'elle voit le brelan de Tony G, avant de réaliser et de tenter de la récupérer... mais trop tard.

"Je crois qu'il est un peu trop tôt" dira t-elle pour se justifier. Moralité : ne pas jouer au poker quand on a la tête dans le cul (si vous nous passez l'expression), surtout quand on passe à la télé.



7. Une jeune gâchette couche les As (et les Rois) pré-Flop

Le Big Game de PokerStars était une émission TV bien connue avant le Black Friday, et qui offrait la chance à un amateur "Loose Cannon" de jouer une partie de cash game avec certains grands pros.

100 000 $ étaient confiés (en vrai) à l'amateur, qui avait le droit de garder pour lui tout profit réalisé après 150 mains.

Dans ce désormais célèbre épisode, l'amateur en question David Fishman avait réussi à monter un stack de 230 000 $, avec donc 130 000 $ de profit (3 fois son salaire annuel). Il décidait alors que c'était suffisant.

Du coup il coucha absolument toutes ses mains ensuite, dont les rois et les as. Oui les as ! Avant le flop !

Bien que cela semble "tehniquement" mauvais, c'était son choix et il n'y a rien à dire à ça. Et peut-être finalement qu'il a bien fait après qu'on ait vu Phil Laak réussir un carré sur l'une des mains en questions (même si encore une fois ce hasard-là ne justifie pas le reste).

Toujours est-il que voici donc le fold en question avec les as :




Et vous, vous en connaissez d'autres dans le genre ?

 

Partager: