9 faits marquants des 9 ans de November 9

Phil Ivey aux WSOP

9 ans ! Oui, cela fait déjà 9 ans que les World Series of Poker ont apporté ce grand changement à leur Main Event : la table finale mise en sommeil durant quelques mois avant de se disputer en novembre.

Dans quelques semaines nous allons ainsi pouvoir assister à la 9è édition des November Nine. L'espace de trois jours, la planète poker sera très excitée d'assister au dénouement du plus prestigieux tournoi de poker au monde, et au couronnement du nouveau champion du monde de poker.

Bien que toutes ces tables finales n'aient pas toujours offert un grand spectacle au niveau du poker, chaque saison a cependant eu son lot d'histoires intéressantes et parfois spectaculaires.

Il y en a en fait eu tellement que la sélection a été difficile, mais voici donc 9 histoires à retenir sur les November Nine sur ces 9 dernières années.

1. Phil Ivey en était

L'homme. Le joueur. La légende.

Phil Ivey star des WSOP 2009
La star en 2009.

Retour en 2009. Phil Ivey était le joueur le plus "glamour" de l'industrie.
Avec déjà 7 bracelets WSOP à son compteur (dont 2 acquis quelques jours avant), Ivey avait connu un parcours incroyable dans ce Main Event, jusqu'à se hisser en table finale.

Bien qu'il était 7è en nombre de jetons, Ivey restait le favori pour le titre chez les bookmakers.

Mais le plus important est sans doute qu'il a généré une grosse attention autour de ces November 9.
Aujourd'hui il reste sans doute le joueur le plus proéminent à avoir atteint cette table finale.

Malheureusement, le parcours d'Ivey aura connu une issue douloureuse, lorsqu'il aura perdu avec A-K contre A-Q.
Son bourreau ? Darvin Moon, l'un des plus grands amateurs à avoir atteint les N9.
Ce bûcheron auto-entrepreneur du Maryland, autodidacte, aura finalement terminé 2è derrière Joe Cada, mais sera reparti avec plus de 5 millions de dollars.

2. Les gros comebacks : Pius Heinz et Martin Jacobson

En 2011, un jeune Allemand dont personne n'avait entendu parler, est parvenu en table finale du Main Event des WSOP.
A 22 ans, Pius Heinz (qui n'avait commencé à jouer au poker en live que depuis cette année-là), démarrait cette finale en 7è position avec seulement 8% des jetons.

Pius Heinz vainqueur WSOP 2011
Pius, Pius, Pius Heinz.

Mais grâce notamment à son style très agressif, des bluffs aux bons moments et d'étonnants petits value bets, il allait écraser la compétition.

Au bout du compte, Heinz allait s'affranchir de Martin Staszko pour remporter le titre et plus de 8,7 millions de dollars. Il devenait également le premier (et toujours seul à ce jour) Allemand à gagner le Main Event.

Trois ans plus tard, le pro suédois Martin Jacobson parvenait en finale avec encore moins de jetons. Il démarrait en effet les November Nine en 8è position avec moins de 7,5% des jetons en jeu.

Mais avec un plan précis et parfaitement exécuté, Jacobson défiait les cotes et pronostics, et remportait 10 millions de dollars, soit le plus gros premier prix jamais remporté par un November Nine (Jamie Gold avait gagné 12 millions en 2006 mais les November Nine tels qu'on les connaît aujourd'hui n'existaient pas encore).

3. Mark Newhouse : Deux improbables finales (et 9è places) consécutives

En 2013, Mark Newhouse atteignait les Nov' 9 pour la première fois.

Mark Newhouse le maudit
A l'encontre de toutes les statistiques.

Arrivé 8è en jetons en table finale, le champion du WPT Borgata 2006 n'affichait pas trop d'espoirs pour le titre.

Il n'aura en fait joué que quelques mains, avant de perdre un coin-flip avec une paire de neufs contre A-K, et terminer 9è (premier éliminé).

Jusque là, rien d'extraordinaire - en dehors du fait bien sûr d'être l'un des 9 survivants sur un field de plus de 6000 joueurs.

Mais ce qui arriva juste l'année d'après cependant, est presque incroyable.

Quelques minutes après s'être inscrit dans le Main Event 2014, Mark Newhouse tweetait ceci, évidemment un peu sur le ton de la boutade :

"Je viens juste de m'inscrire pour le Jour 1C du Main Event. Pas moyen que je finisse encore 9è."

Et vous savez déjà ce qui s'est passé. Il a "putain" de fini 9è encore. Mais cette fois c'était encore pire.

En ayant déjà connu ce stade de la compétition l'année précédente, Newhouse était certainement le joueur le plus expérimenté. En plus, il démarrait cette fois sa finale avec le 3è tapis derrière Felix Stephensen et Jorryt Van Hoof.

Mais il semble que la chance ne rime pas trop avec Newhouse (en tout cas en finale de ce tournoi). L'Américain aura commencé par perdre quelques mains importantes, puis subi quelques set-ups malchanceux, avant d'être à tapis avec les 10 contre les dames.

Neuf fois seulement un joueur arrivé en table finale du Main aura gagné moins de 1 million de dollars. Mark Newhouse l'aura fait deux fois.

Sam Holden
Ce fut court.

4. Le fiasco des British

En parlant de dernière (9è) place...

On aura eu deux joueurs anglais jusqu'à présent parmi les November Nine : James Akenhead en 2009 et Sam Holden (photo) en 2011.

Les deux auront démarré en dernière position, et les deux n'auront joué que quelques mains avant d'être éliminés les premiers.

Du coup, le Royaume-Uni est le "pays" aux plus mauvais résultats parmi ceux de tous les November Nine.

5. L'âge n'est qu'un nombre

On peut le dire sans trop de détours : Le poker de haut niveau est le plus souvent constitué de jeunes.

L'âge moyen de tous les November Nine est légèrement supérieur à 31 ans. la moitié avaient 27 ans ou moins, et seulement 5 avaient plus de 50 ans.

Pierre Neuville en 2015.

Mais certains joueurs semblent comme le fromage et le vin, se bonifiant avec l'âge. Et le meilleur exemple est sans doute Pierre Neuville (photo).

A 71 ans, il aura atteint 8 fois les places payées durant les WSOP 2014, et même terminé 2è dans une épreuve de 6-Max à 5.000$.
En 2015, il devenait le November Nine le plus âgé, à 72 ans.

Non seulement Neuville est le seul joueur au-delà des sept décennies, il est également 11 années plus âgé que le second November Nine le plus vieux, Neil Blumenfield, d'ailleurs finaliste la même année !

6. Quoiqu'en fait l'âge compte parfois

Vous voulez un tuyau sur qui sera le vainqueur du Main Event 2016 ?

Facile : Gordon Vayo.

Jetez donc un oeil aux 8 derniers vainqueurs du Main Event des WSOP :

2008

Peter Eastgate

22

2009

Joe Cada

21

2010

Jonathan Duhamel

22

2011

Pius Heinz

22

2012

Greg Merson

24

2013

Ryan Riess

23

2014

Martin Jacobson

27

2015

Joe McKeehen

24

Sept ont 24 ans. Tous ont 27 ans ou moins. Et cette année un seul joueur rentre dans cette catégorie : Vayo.

Alors si vous aimez penser que les séries sont respectées...

7. La bulle pour Hille et Baumann

Elisabeth Hille et Gaelle Baumann
Si proches...

L'un des faits les plus décevants : aucune femme n'a jamais atteint la table finale des November Nine en 9 ans.

La Norvégienne Elisabeth Hille et Gaëlle Baumann étaient pourtant très proches en 2012, mais auront malheureusement été éliminées respectivement 11è et 10è.

A noter que la Française a de nouveau obtenu le titre honorifique de première joueuse du Main Event cette année, avec une 102è place.
Voici les résultats des meilleures joueuses au cours de chacune de ces 9 dernières années :

Année

Joueuse

Place

2008

Tiffany Michelle

17

2009

Leo Margets

27

2010

Breeze Zuckerman

121

2011

Erika Moutinho

29

2012

Gaelle Baumann

10

2013

Jackie Glazier

31

2014

Maria Ho

77

2015

Kelly Minkin

29

2016

Gaelle Baumann

102

8. Les héros locaux

20 différentes nations auront été représentées en table finale depuis 2008.

44 des 81 finalistes seront venus des Etats-Unis, une grosse majorité sans surprise compte-tenu de leur largement plus forte représentation en termes d'inscrits.

Peter Eastgate
Veni, vidi, vici.

Mais seulement 4 des derniers 8 titres leur seront revenus. Un Canadien (Jonathan Duhamel) et trois Européens auront glané les autres.

Les trois Européens ont une chose en commun : ils auront chacun été le seul représentant de leur pays au cours de ces années. Peter Eastgate aura été le seul Danois, Pius Heinz le seul Allemand, et Martin Jacobson le seul Suédois.

Chacun d'eux aura donc décroché la victoire. C'est ce qu'on appelle l'efficacité.

9. Les nouveaux réussissent mieux

Il y aura eu 81 November Nine au total donc jusqu'à présent, et seulement 9 avaient déjà accroché un bracelet à leur poignet avant de parvenir jusqu'à la plus grande table finale de leur vie :

  • Phil Ivey
  • Michael Mizrachi
  • Ben Lamb
  • Greg Merson
  • Steven Gee
  • Amir Lehavot
  • JC Tran
  • Max Steinberg
  • Cliff Josephy

Sur ce groupe, seul Greg Merson a réussi à convertir son expérience en titre de champion du monde.
7 des 8 derniers champions ont gagné leur premier bracelet dans le Main Event.

A noter que la victoire de Peter Eastgate était également son tout premier cash aux WSOP.

Bonus

  • Daniel Negreanu est le joueur le plus "célèbre" à avoir manqué de peu les November Nine. Il avait trouvé l'élimination à la 11è place en 2015.
    Mais l'ancien vainqueur Carlos Mortensen avait également échoué proche du but, en terminant à la bulle de cette TF en 2013.
  • Joe Cada est le plus jeune vainqueur des November Nine, à l'âge de 21 ans et 357 jours.
  • Steven Begleiter était le "plus grand nom" qui ne soit pas joueur professionnel, à atteindre les November Nine. Ce stratège en investissements a travaillé à Wall Street (Bear Stearns) durant 24 ans, avant de finir 6è du Main Event en 2009.
  • L'un des plus gros échecs dans l'histoire du Main Event aura eu lieu un an juste avant la mise en place des November Nine. Phillipp Hilm avait démarré la table finale en qualité de chip leader, avec une confortable avance, mais aura trouvé le moyen de s'effondrer complètement et d'être... le premier éliminé pour finir 9è.

Tous les November Nine depuis 2008

Année

Joueur

Age

Pays

Jetons

Départ de la TF

Place finale

Prix

2008

Peter Eastgate

22

DK

18,375,000

4 / 9

1 (+3)

$9,152,416

2008

Ivan Demidov

27

RU

24,400,000

2 / 9

2 (+/-0)

$5,809,595

2008

Dennis Phillips

53

US

26,295,000

1 / 9

3 (-2)

$4,517,773

2008

Ylon Schwartz

38

US

12,525,000

5 / 9

4 (+1)

$3,774,974

2008

Scott Montgomery

27

CA

19,690,000

3 / 9

5 (-2)

$3,096,768

2008

Darus Suharto

39

CA

12,520,000

6 / 9

6 (+/-0)

$2,418,562

2008

David Rheem

28

US

10,230,000

7 / 9

7 (+/-0)

$1,772,650

2008

Kelly Kim

32

US

2,620,000

9 / 9

8 (+1)

$1,288,217

2008

Craig Marquis

23

US

10,210,000

8 / 9

9 (-1)

$900,670

2009

Joe Cada

21

US

13,215,000

5 / 9

1 (+4)

$8,547,042

2009

Darvin Moon

46

US

58,930,000

1 / 9

2 (-1)

$5,182,928

2009

Antoine Saout

25

FR

9,500,000

8 / 9

3 (+5)

$3,479,670

2009

Eric Buchman

30

US

34,800,000

2 / 9

4 (-2)

$2,502,890

2009

Jeff Shulman

34

US

19,580,000

4 / 9

5 (-1)

$1,953,452

2009

Steven Begleiter

47

US

29,885,000

3 / 9

6 (-3)

$1,587,160

2009

Phil Ivey

32

US

9,765,000

7 / 9

7 (+/-0)

$1,404,014

2009

Kevin Schaffel

51

US

12,390,000

6 / 9

8 (-2)

$1,300,231

2009

James Akenhead

26

UK

6,800,000

9 / 9

9 (+/-0)

$1,263,602

2010

Jonathan Duhamel

22

CA

65,975,000

1 / 9

1 (+/-0)

$8,944,310

2010

John Racener

24

US

19,050,000

4 / 9

2 (+2)

$5,545,955

2010

Joseph Cheong

24

US

23,525,000

3 / 9

3 (+/-0)

$4,130,049

2010

Filippo Candio

26

IT

16,400,000

6 / 9

4 (+2)

$3,092,545

2010

Michael Mizrachi

29

US

14,450,000

7 / 9

5 (+2)

$2,332,992

2010

John Dolan

24

US

46,250,000

2 / 9

6 (-4)

$1,772,959

2010

Jason Senti

28

US

7,625,000

9 / 9

7 (+2)

$1,356,720

2010

Matthew Jarvis

25

CA

16,700,000

5 / 9

8 (-3)

$1,045,743

2010

Cuong Soi Nguyen

37

US

9,650,000

8 / 9

9 (-1)

$811,823

2011

Pius Heinz

22

DE

16,425,000

7 / 9

1 (+6)

$8,715,638

2011

Martin Staszko

35

CZ

40,175,000

1 / 9

2 (-1)

$5,433,086

2011

Ben Lamb

26

US

20,875,000

5 / 9

3 (+2)

$4,021,138

2011

Matt Giannetti

26

US

24,750,000

3 / 9

4 (-1)

$3,012,700

2011

Phil Collins

26

US

23,875,000

4 / 9

5 (-1)

$2,269,599

2011

Eoghan O'Dea

26

IE

33,925,000

2 / 9

6 (-4)

$1,720,831

2011

Badih "Bob" Bounahra

49

BZ

19,700,000

6 / 9

7 (-1)

$1,314,097

2011

Anton Makiievskyi

21

UA

13,825,000

8 / 9

8 (+/-0)

$1,010,015

2011

Sam Holden

22

UK

12,375,000

9 / 9

9 (+/-0)

$782,115

2012

Greg Merson

24

US

28,725,000

3 / 9

1 (+2)

$8,531,853

2012

Jesse Sylvia

26

US

43,875,000

1 / 9

2 (-1)

$5,295,149

2012

Jacob Balsiger

21

US

13,115,000

8 / 9

3 (+5)

$3,797,558

2012

Russell Thomas

24

US

24,800,000

4 / 9

4 (+/-0)

$2,850,494

2012

Jeremy Ausmus

32

US

9,805,000

9 / 9

5 (+4)

$2,154,616

2012

Andras Koroknai

30

HU

29,375,000

2 / 9

6 (-4)

$1,640,461

2012

Michael Esposito

44

US

16,260,000

6 / 9

7 (-1)

$1,257,790

2012

Robert Salaburu

27

US

15,155,000

7 / 9

8 (-1)

$971,252

2012

Steven Gee

57

US

16,860,000

5 / 9

9 (-4)

$754,798

2013

Ryan Riess

23

US

25,875,000

5 / 9

1 (+4)

$8,361,570

2013

Jay Farber

28

US

25,975,000

4 / 9

2 (+2)

$5,174,357

2013

Amir Lehavot

38

IL

29,700,000

2 / 9

3 (-1)

$3,727,823

2013

Sylvain Loosli

26

FR

19,600,000

6 / 9

4 (+2)

$2,792,533

2013

J.C. Tran

36

US

38,000,000

1 / 9

5 (-4)

$2,106,893

2013

Marc McLaughlin

25

CA

26,525,000

3 / 9

6 (-3)

$1,601,024

2013

Michiel Brummelhuis

32

NL

11,275,000

7 / 9

7 (+/-0)

$1,225,224

2013

David Benefield

27

US

6,375,000

9 / 9

8 (+1)

$944,593

2013

Mark Newhouse

28

US

7,350,000

8 / 9

9 (-1)

$733,224

2014

Martin Jacobson

27

SE

14,900,000

8 / 9

1 (+7)

$10,000,000

2014

Felix Stephensen

24

NO

32,775,000

2 / 9

2 (+/-0)

$5,147,911

2014

Jorryt van Hoof

31

NL

38,375,000

1 / 9

3 (-2)

$3,807,753

2014

William Tonking

27

US

15,050,000

7 / 9

4 (+3)

$2,849,763

2014

Billy Pappas

29

US

17,500,000

6 / 9

5 (+1)

$2,143,794

2014

Andoni Larrabe

22

ES

22,550,000

4 / 9

6 (-2)

$1,622,471

2014

Dan Sindelar

30

US

21,200,000

5 / 9

7 (-2)

$1,236,084

2014

Bruno Politano

31

BR

12,125,000

9 / 9

8 (+1)

$947,172

2014

Mark Newhouse

29

US

26,000,000

3 / 9

9 (-6)

$730,725

2015

Joe McKeehen

24

US

63,100,000

1 / 9

1 (+/-0)

$7,683,346

2015

Joshua Beckley

24

US

11,800,000

7 / 9

2 (+5)

$4,470,896

2015

Neil Blumenfield

61

US

22,000,000

3 / 9

3 (+/-0)

$3,398,298

2015

Max Steinberg

27

US

20,200,000

5 / 9

4 (+1)

$2,615,361

2015

Ofer Stern

36

IL

29,800,000

2 / 9

5 (-3)

$1,911,423

2015

Thomas Cannuli

23

US

12,250,000

6 / 9

6 (+/-0)

$1,426,283

2015

Pierre Neuville

72

BE

21,075,000

4 / 9

7 (-3)

$1,203,293

2015

Federico Butteroni

25

IT

6,200,000

9 / 9

8 (+1)

$1,097,056

2015

Patrick Chan

26

US

6,225,000

8 / 9

9 (-1)

$1,001,020

2016

Cliff Josephy

50

US

74,600,000

1 / 9

 

 

2016

Qui Nguyen

39

US

67,925,000

2 / 9

 

 

2016

Gordon Vayo

27

US

49,375,000

3 / 9

 

 

2016

Kenny Hallaert

34

BE

43,325,000

4 / 9

 

 

2016

Michael Ruane

28

US

31,600,000

5 / 9

 

 

2016

Voyjtech Ruzicka

30

CZ

27,300,000

6 / 9

 

 

2016

Griffin Benger

31

CA

26,175,000

7 / 9

 

 

2016

Jerry Wong

34

US

10,175,000

8 / 9

 

 

2016

Fernando Pons

37

ES

6,150,000

9 / 9