Accord trouvé pour le rachat de Full Tilt

doj ft

Un accord vient d'être trouvé entre le Ministère de la Justice américain et le Groupe Bernard Tapie pour la reprise de Full Tilt. Et avec lui c'est le remboursement de tous les joueurs qui se rapproche.

La nouvelle est tombée dans la nuit, et elle devrait ravir de nombreux internautes dans l'embarras depuis maintenant de trop nombreux mois : le groupe Bernard Tapie et le DOJ (Department of Justice américain) ont trouvé un accord pour la reprise de Full Tilt Poker par le premier nommé.

Concrètement, il s'agissait de l'étape la plus importante dans l'optique de la survie de la salle, et de l'espoir pour les joueurs d'être remboursés.
Full Tilt et le Groupe Bernard Tapie ayant fin septembre trouvé un protocole d'accord, il ne restait "plus" qu'à convaincre le Ministère de la Justice américain (DOJ), pour que le processus final puisse concrètement s'enclencher.

C'est désormais chose faite, avec l'avocat du groupe Tapie à Washington Behn Dayanim qui vient donc d'annoncer que les deux parties ont signé cet accord : le GBT reprendrait la salle pour 80 millions de dollars (soit 59 millions d'euros), avant de racheter ses actifs devenus la propriété du DOJ.
Le DOJ abandonnerait alors les plaintes civiles déposées contre la compagnie, et le GBT deviendrait libre de relancer celle-ci.

Mais tout n'est pas tout à fait fini. Il reste maintenant au GBT d'obtenir l'aval d'au moins 2/3 des actionnaires actuels de Full Tilt, sachant que ces derniers doivent céder tous les actifs et renoncer à tout intérêt dans la nouvelle société.

Pas de réouverture de Full Tilt en France ?

ray bitar 18446
Ray Bitar

Le plus dur reste néanmoins passé, puisque Ray Bitar, PDG de Full Tilt, s'est déjà montré favorable à l'opération dans un communiqué officiel :

"Full Tilt est heureux des efforts du Groupe Bernard Tapie et du Department of Justice, et que ceux-ci soient parvenus à un accord. Nous apprécions leur dévotion continue à travailler mutuellement dans le sens d'un accord bénéfique qui facilitera le remboursement des joueurs. Maintenant que l'accord a été trouvé, le Groupe Bernard Tapie et Full Tilt Poker vont se rencontrer afin de commémorer les termes finaux de l'agrément, pour emmener cette affaire vers une résolution complète aussitôt que possible."

Concernant ce remboursement des joueurs dont l'argent est toujours bloqué, les termes de l'accord prévoient que le Groupe Bernard Tapie sera responsable du remboursement des joueurs français, tandis que le DOJ sera responsable de celui de tous les autres à travers le monde. Rappelons qu'il s'agit au total d'une somme de 390 millions de dollars, dont 150 pour les américains.

Notons enfin que rien ne dit que la salle réouvrira un jour ses portes en France, de l'aveu même de Laurent Tapie, comme il le déclarait au Journal du Net il y a peu : "Il y a peu de chances que nous demandions une licence auprès de l'ARJEL pour la France. Quand la France ne veut pas ouvrir un marché et qu'elle le fait en y étant contrainte, ça donne forcément une ouverture bidon, avec des conditions tellement difficiles que tous les opérateurs qui ont obtenu des licences en France y perdent de l'argent."

 

 

Derniers Blog Posts »