Officiel : Full Tilt racheté par PokerStars : C'est Fait !

ftps2

Après des mois de spéculation, PokerStars, Full Tilt Poker et le Department of Justice américain sont enfin parvenus à un accord. Et les joueurs vont enfin pouvoir être remboursés.

Les communiqués officiels fleurissent de toutes parts (PokerStars, Full Tilt Poker, ...) : cette fois c'est fait, le rachat de Full Tilt par PokerStars est acté, et validé par le Ministère de la Justice américain ! La fin d'un feuilleton de plus d'un an !

Première chose : cet accord voit donc Full Tilt Poker renoncer à tous ses actifs au profit du gouvernement américain. Ce dernier transférera ensuite ces actifs à PokerStars, qui a son tour devra payer en retour 547 millions de dollars sur les 3 prochaines années.

Les joueurs américains de Full Tilt, qui ont 150 millions de dollars de bloqués sur le site, auront la possibilité de se manifester auprès du service de confiscation des biens du Department of Justice pour récupérer leur bien.
De son côté, PokerStars remboursera directement les autres 184 millions de dollars des anciens joueurs non-américains de la salle (et donc les européens et les Français) sous 90 jours.

L'accord voit également toutes les amendes civiles et charges individuelles pour blanchiment d'argent abandonnées.


Une reprise d'activité autorisée

Preet Bharara
Preet Bharara.

L'accord toujours, permettra également à la fois à PokerStars et Full Tilt Poker (si la salle rouvre sous son nom) de proposer du poker en ligne en argent réel aux Etats-Unis une fois que les états ou gouvernements fédéraux y auront légalisé le poker online.

"Nous sommes ravis de pouvoir mettre cette affaire derrière nous, et d'avoir également assuré notre possibilité d'opérer aux Etats-Unis dès que la régulation le permettra." s'est enthousiasmé le Président du Conseil de PokerStars Mark Scheinberg.

Celui-ci ajoute : "Acquérir les actifs de Full Tilt renforcera PokerStars, et apportera du relief aux joueurs de Full Tilt Poker qui attendent depuis plus de 12 mois le remboursement de leur argent, et cela bénéficiera à l'ensemble de la communauté poker."

PokerStars prévoit donc de rouvrir Full Tilt Poker sous 90 jours une fois l'accord officiellement signé, ce qui doit intervenir d'ici une semaine.
La première salle de poker au monde se veut déjà ambitieuse et aspire à redorer le blason d'une marque Full Tilt désormais bien écornée, en s'appuyant notamment sur son logiciel phare qui avait fait son succès, et en proposant des innovations.

L'avocat de Manhattan Preet Bharara, au centre de l'affaire du Black Friday, a lui aussi publié un communiqué à propos de cette bonne nouvelle : "Nous sommes heureux d'annoncer la résolution d'un accord entre les parties, ce qui va nous permettre de rapidement pouvoir dédommager les victimes."


Et pour la France ?

Si les joueurs français peuvent eux aussi avoir le sourire en sachant qu'ils seront bientôt remboursés comme tout le monde, en revanche Full Tilt Poker ne compte pour l'instant pas rouvrir en France. La salle ne fera donc pas de demande de licence auprès de l'ARJEL.

ftp loading
Cette frustrante fenêtre ne sera bientôt plus qu'un mauvais souvenir.

A noter que Full Tilt ne compte pas non plus rouvrir sur les autres marchés européens régulés, à savoir l'Espagne, l'Italie, la Belgique, le Danemark et l'Estonie. Une FAQ désormais visible sur le site de Full Tilt en dit plus, sinon vous pouvez en retrouver l'essentiel ci-dessous.

En bref, que retenir de cette grosse info ?


Détails sur l'accord PokerStars - Full Tilt Poker

  • PokerStars acquiert Full Tilt Poker des mains du gouvernement américain, pour la somme de 547 millions de dollars, étalés sur les 3 prochaines années.
  • Les joueurs américains seront remboursés par le gouvernement américain (depuis l'argent payé par PokerStars).
  • PokerStars remboursera directement les joueurs hors Etats-Unis, pour une somme totale de 184 millions de dollars, et relancera Full Tilt Poker sous 90 jours (3 mois).
  • PokerStars (et Full Tilt Poker) auront le droit de postuler auprès des autorités de jeu compétentes pour proposer une offre de poker en ligne en argent réel, une fois qu'une régulation sera mise en place.
  • Toutes les charges et amendes civiles individuelles à l'encontre de PokerStars et Full Tilt Poker sont abandonnées.
  • Isaia Scheinberg (fondateur de PokerStars) est forcé de démissionner de la direction de PokerStars.

Le futur de Full Tilt Poker

  • Il est interdit à PokerStars d'employer ou de recruter les initiés de Full Tilt en les personnes de son ancien PDG Ray Bitar, Howard Lederer, Chris Ferguson, Rafe Furst, et Nelson Burtnick.
  • Des plans sont en cours pour relancer Full Tilt Poker sur la plupart des marchés en tant que marque à par entière, après la nomination d'une "nouvelle équipe de gestion indépendante".
  • Le siège de Full Tilt demeurera à Dublin, mais la régulation sera transférée sur l'Ile de Man.
  • Ray Bitar a lui aussi diffusé un communiqué dans lequel il exprime le regret que l'accord n'ait pas été conclu plus tôt.
  • Full Tilt Poker ne compte pour le moment pas faire de demande de licence auprès de l'ARJEL, et ne rouvrira pour l'instant pas en France.
  • PokerStars espère mettre en marche un système permettant des possibilités de transfert de compte à compte entre Full Tilt et PokerStars, y compris pour les joueurs français.
  • Une réflexion va être menée concernant les points fidélités des anciens joueurs.

 

> Revivez toute l'affaire Full Tilt depuis le début

 

Derniers Blog Posts »