L'acquisition de PokerStars approuvée par les actionnaires d'Amaya : Et ensuite ?

pokerstarsamaya

La semaine dernière lors de la réunion annuelle des actionnaires d'Amaya, les derniers détails concernant le rachat du Rational Group (compagnie mère de PokerStars et Full Tilt) ont été résolus, et l'opération d'obtenir le feu vert officiel.

Bien sûr personne n'attendait une issue différente.

Les jeux et parties d'Amaya sont déjà organisées sur Full Tilt Poker, et Amaya Gaming, maintenant appelée Amaya Inc., planifiait officiellement déjà son futur en tant que détenteur des plus grosses marques du poker en ligne depuis des mois.

C'est donc la fin d'une ère et le début d'une nouvelle. Mais quelles en sont les implications ?


Une part de marché massive sur le marché du Poker en ligne

PokerStars et Full Tilt Poker possèdent en cumulé 66% du marché mondial du poker en ligne à l'exception des Etats-Unis. En deuxième position on retrouve 888poker avec 6%.

Avant le Black Friday, les deux sites de poker possédaient 80% du marché aux Etats-Unis. Au global ce sont 85 millions de personnes qui sont inscrites sur les deux plates-formes combinées.

Le rachat inclut également les séries de tournois live organisés par les marques, dont l'European Poker Tour, l'Asia-Pacific Poker Tour (APPT), et le Latin America Poker Tour (LAPT).

PS market share
Une part de marché impressionnante.

La décision officielle des actionnaires, dernière des trois conditions requises, ouvre désormais les portes à l'Amaya Group pour finaliser la prise de contrôle.

Le processus complet devrait être terminé d'ici la fin du troisième trimestre 2014.

Il y a quelques jours seulement Amaya a reçu "toutes les approbations de la part des autorités de régulation du jeu, qui octroient actuellement sa licence au Ratonal Group Ltd."

Amaya a également annoncé qu'elle avait reçu le feu vert de la Bourse de Toronto pour étendre ses opérations sur le marché boursier.


Portes ouvertes pour un retour sur le marché US

Voici quelques-uns des éléments communiqués parmi les plus importants pour les joueurs de poker :

1) Amaya Gaming achète Olford Group Ltd, propriétaire du Rational Group, qui en retour détient et opère les marque de poker en ligne PokerStars et Full Tilt Poker, pour 4,9 milliards de dollars.

C'est de le loin la plus grosse prise de contrôle dans l'industrie, et Amaya en devient le plus gros acteur.

A ne pas oublier non plus que le réseau Ongame, avec ses sous-divisions Betsson Poker, Betsafe, Heypoker, Redbet et Redkings, fait aussi partie de l'Amaya Group.

Amaya a aussi acquis Cryptologic en 2013, l'un des plus grands concepteurs de logiciels de casino.

scheinbergs
La fin de l'ère des Scheinberg.

2) PokerStars ne proposera pas d'autres jeux que le poker. Full Tilt propose déjà des jeux de casino d'Amaya. Le nombre de ceux-ci s'étendra dans le futur.

3) Mark et Isai Scheinberg, respectivement les PDG et fondateur de PokerStars, démissionneront de leur position.

Cela implique bien plus qu'un simple jeu de chaises musicales. La prise de recul de la famille Scheniberg marque la fin d'une ère. Mais sur un plan purement économique, ils sont ceux liés au justement du Department of Justice et des investigations du FBI, accusés de blanchiment d'argent et d'un "mauvais comportement" en tant qu'acteurs du marché.

Leur exclusion ouvre la possiblité pour PokerStars et Full Tilt de revenir sur le marché américain désormais régulé, à commencer par le marché du New Jersey.


Objectif : Rester le leader sur le marché du poker en ligne

Voici certains des objectifs annoncés par Amaya Inc. dans sa présentation d'investisseur officiel.

Poker : Devenir et rester le leader sur le marché du poker en ligne, maintenir un statut de leader en termes de service client, de sécurité et de choix. En d'autres termes les services poker ne seront pas affectés par l'acquisition.

Casino : Etendre l'offre de jeux de casino récemment lancée. Logiciel de casino complet prévu cette année.

Paris sportifs : Lancement prévu en 2015, incluant une version mobile.

Réseaux sociaux : Etendre le jeu PokerStars sur Facebook.

Général : Ré-intégrer le marché américain aussi rapidement que possible, prendre de l'avance sur les nouveaux et massifs marchés émergents en Asie.

pokerstarsplay
PokerStars Play sera l'un des acteurs clés sur les réseaux sociaux.


Quelles implications pour le Futur ?

Qu'est-ce que tous ces changements signifient pour le futur ?
Voici quelques scénarios :

Pour le poker en ligne

Enlever Mark et Isai Scheinberg de l'exécutif du Rational Group va permettre aux régulateurs du marché américain du jeu de pouvoir laisser PokerStars et Full Tilt revenir sur le nouveau marché régulé.

Considéré les circonstances autour de leurs actes d'accusation à propos du Black Friday, leur appartenance à la société devenait un "obstacle pour que cette marque populaire soit à nouveau disponible aux joueurs dans les juridictions américains régulées." (John Pappas, Directeur exécutif du PPA).

La Division of Gaming Enforcement du New Jersey a déjà est déjà en négociations avec Amaya Inc. depuis plusieurs semaines.

Si l'opération est couronnée de succès, Amaya pensera également à intégrer me Nevada et le Delaware, où des marchés régulés sont également en place. La Californie est aussi en ligne de mire.

Bien que les joueurs américains pourraient ne pas pouvoir jouer contre des adversaires internationaux sur le court terme, ils pourront au moins enfin obtenir l'accès légal au marché du poker en ligne à nouveau.

Et sans aucun doute, cela résultera en un nouveau boost pour le poker en ligne aux Etats-Unis.

Pour le poker en live

Avec un marché américain s'ouvrant à nouveau peu à peu, Amaya sera probablement impliqué sur la scène des tournois live, en commençant par de nouvelles Series en Amérique du Nord.

Revers de la médaille possible : cela voudrait dire que les programmes d'autres Series pourrait être réduit sur les autres continents.

En guise de premier signe d'une telle possibilité, il semblerait que l'EPT perde encore plus d'étapes cette année, bien que la seconde moitié du calendrier de la nouvelle saison n'ait pas encore été publiée.

Pour le jeu en ligne

Amaya attend du marché global du casino qu'il atteigne autour de 3,5 milliards de dollars en 2015, tandis que le marché des paris est estimé à environ 17 milliards par an.

Avec la puissance médiatique de marques telles que PokerStars et Amaya, tous les casinos et bookmakers en ligne seront sur leurs gardes pour s'assurer de ne pas être avalés par ce qui pourrait ressembler à une avalanche Amaya.

Sur les médias sociaux

amaya shares development
Un bon moment pour boursicoter.

Le géant du poker social Zynga n'a pas encore officiellement pris de mesure à propos de cette acquisition, mais il est évident que le PokerStars Play est déjà en position leader s'agissant d'applications mobiles.

Les premières ramifications des récents développements sont déjà visibles.


Une bonne période pour des actions Amaya

Même si vous n'êtes pas dans la bourse, vous pourriez vouloir jeter un oeil à ceci.

Les actions d'Amaya Gaming naviguaient aux alentours de 5-6$ jusqu'en avril 2014. Et puis elles ont doucement commencé à grimper à 10$ jusqu'en juin, avant de soudainement doubler de valeur après que le rachat du Rational Group ait été annoncé.

Le jour précédent la réunion des actionnaires, les actions avaient franchi la marque des 30$ pour la première fois. Cela constitue une augmentation de plus de 500%.

Au même moment, les actions de 888holdings et de bwin.party avaient perdu 10 à 20% de leur valeur. Zynga a quant à elle perdu la moitié de sa valeur depuis mars.

 

Derniers Blog Posts »