S'adapter à chaque style de jeu au poker : Jeu serré et jeu large

Une salle de tournoi de poker avec des joueurs aux différents styles de jeu
Une salle de tournoi est un environnement avec des profils de joueurs très variés.

L'une des compétences principales que vous pouvez posséder en tant que joueur de poker, est la capacité à changer les vitesses.

S'adapter au jeu serré

Un style de jeu donné peut être hautement profitable contre un panel d'adversaires, et être un puits sans fond contre un autre panel d'adversaire. Les joueurs qui peuvent s'adapter aux circonstances particulières de chaque partie sont ceux qui montrent le plus de profit.

Pour faire plus simple, si vous ne pouvez pas vous adapter au jeu auquel vous jouez, vous allez y être un perdant. Vous ne pouvez simplement pas forcer un style à être efficace dans une partie de poker, les mains dans les poches, et vous attendre à gagner. Le poker ne marche pas comme ça.

Alors comment savoir quel style jouer ? Bon, bien sûr vous devez observer votre table. Suivez le jeu et observez la dynamique de la table. Identifiez si votre table joue principalement serré ou plutôt large.

Le style de jeu le plus profitable est souvent l'opposé de celui que vos adversaires emploient. Ce qui veut dire que si vos adversaires jouent serré, vous devez ouvrir votre jeu et jouer large. Si vos adversaires jouent large, vous ne pouvez que vous refermer comme un coquillage et jouer serré, en attendant une main.

L'ajustement aux parties der poker serrées

Certaines personnes voient une table serrée et se lamentent du fait supposé qu'il n'y aura pas d'argent facile dessus. C'est un mauvais raisonnement. Les joueurs serrés sont autant exploitables que leurs homologues larges, simplement ils le sont de manières différentes.

Dan Harrington, joueur de poker au jeu serré
Les joueurs serrés n'aiment pas risquer beaucoup.

Là où les joueurs larges vont mettre leur argent dans des mauvaises situations tout au long de la journée, les joueurs serrés vont eux se coucher toute la journée. Par définition, les joueurs serrés ne vont jouer que leurs meilleures mains, voulant dire qu'ils vont en jeter des tonnes. Vous pouvez exploiter un joueur serré en utilisant ses tendances au fold contre lui.

Pour battre les TAG (tight-agressifs, serrés-agressifs), vous devez comprendre comment ils réfléchissent. Les TAG n'aiment pas risquer beaucoup. Vous pouvez souvent leur voler des petits pots tout au long de la journée.

Les joueurs TAG de base n'ouvrent pas leur jeu pour vous battre. S'ils vous voient relancer chaque bouton, ils ne vont pas soudainement suivre avec A 2. Ils vont à la place penser « quand je vais toucher une main je vais me faire un plaisir de taper ce trou du cul agressif. »

Cependant, le temps qu'ils touchent ce monstre et vous contrent, vous leur aurez volé tellement de petits pots qu'il sera facile de laisser celui-ci partir.

Depuis quelques années, le style prédominant au poker en ligne, était très serré-agressif. Même à des parties de six joueurs, vous trouverez une table pleine de ces TAG jouant un poker très académique.

Ils espèrent tous voir arriver un fish qui commencerait à tout relancer toute la journée, se retrouvant ainsi à payer leurs as.

Une nouvelle espèce dont se méfier : le bon LAG (large-agressif)

Cependant, ce n'est plus tout à fait le cas. Les parties devenant plus serrées, un nouveau style de joueur a commencé à émerger : le style LAG (loose-aggresive, large-agressif). Les bons joueurs LAG ont commencé à punir les TAG en relançant 20% des pots et en leur volant ces pots avant et après le flop.

Laissons bien comprendre que ces LAG sont une espèce différentes des mauvais LAG. Les bons LAG vont pousser et pousser lorsqu'ils savent que leur adversaire va se coucher. Ils vont voler des tonnes de petits pots.

Cependant, si le pot devient gros, ils s'assureront d'avoir une grosse main. Les bons LAG savent que lorsque leur adversaire pousse en retour, ils feraient mieux d'avoir quelque chose. Les mauvais LAG ne possèdent pas ce type de discernement. Ils ne font pas la différence entre les petits et gros pots.

Gus Hansen, joueur de poker au jeu large et agressif
Les joueurs larges-agressifs ont rapidement émergé.

Les bons LAG savent que les TAG aiment se coucher, et leur donnent ainsi une raison de la faire à chaque fois qu'ils le peuvent. Ils développent cette image large et l'exploitent.

Les TAG sont souvent frustrés par les joueurs larges qui relancent et misent constamment. Les LAG le savent. Ils utilisent leur image et réussissent plus facilement à amener leur TAG de base à tapis, que ces derniers ne le feraient face à un autre TAG.

Les bons LAG punissent leurs adversaires en jouant agressivement en position. Et vous devriez également. C'est la ruse pour jouer contre les adversaires serrés : vous utilisez leur tendance à se coucher contre eux.

Jouez en position et jouez de manière agressive. Vos adversaires TAG se feront prendre et casser leur garde. Les TAG jouent un style de poker très académique et sont ainsi très faciles à lire.

Si vous envisagez de jouer une partie LAG, vous devez d'abord être familier des bases du poker. Leurs éventails de mains sont ridiculement faciles à lire : vous savez que les TAG n'aiment pas risquer leur argent avec une paire et vous pouvez souvent obtenir leur fold sur des tableaux dangereux.

Les joueurs LAG qui réussissent jouent un poker fort post-flop. Lorsque vous jouez beaucoup de mains, vous devez avoir de très fortes compétences de lecture des mains, car vous serez amenés à vous retrouver dans quelques situations avec des décisions difficiles.

Etre LAG n'est pas un jeu facile à jouer. Mais il est définitivement plus amusant que de jeter vos cartes toute la journée, et contre une table pleine de TAG, il s'agit de votre meilleur pari pour faire de l'argent.

S'adapter au jeu large, et aux parties "mixtes"

Joueur de poker qui lève la main à la table
"Au secours, cette table est folle !"

Seconde partie de notre article expliquant l'importance d'ajuster votre style de jeu au type de partie dans laquelle vous vous retrouvez.

Dans la première partie, nous avons étudié les ajustements que vous avez besoin de faire lorsque vous jouez dans des parties serrées, et avons un peu parlé de l'évolution du joueur LAG.

Dans cette deuxième partie, nous allons plonger dans les ajustements dont vous avez besoin lorsque faisant face à une partie large et à des parties avec à la fois des joueurs serrés et des joueurs larges.

Ajuster son jeu pour une partie de poker large

Il est plus facile de s'ajuster aux parties larges, et ces parties sont à mon avis plus faciles à jouer que les serrées.

Le style large-passif est généralement privilégié par les joueurs de poker faibles. Ils jouent trop de mains et ils les emmènent trop loin après le flop. Ces joueurs se saignent généralement en mettant leur argent souvent en mauvaise situation.

De tels adversaires sont les distributeurs de billets du monde du poker. La façon de battre ces joueurs devrait être particulièrement évidente : attendez juste une bonne main, et lorsque vous l'avez, misez pour la rentabiliser. Misez, misez, misez. Pour battre les calling stations, vous devez simplement ôter le bluff de votre arsenal et leur faire des value bet sans discontinuer.

Gus Hanse, joueur LAG, s'est fait piéger
Il est parfois facile de piéger les joueurs LAGs.

Les joueurs larges-agressifs (les bad boys en somme) sont les mêmes. Attendez simplement une bonne main et attrapez-les. S'ils continuent de miser, laissez-leur la latitude de le faire.

Un mauvais LAG va miser particulièrement souvent avec des mains étant loin d'être la lune ; il est ainsi incroyablement facile de les piéger. Si vous attendez une main premium, vous ferez peut-être une main pour pouvoir les déstacker.

Jouer en position contre un LAG vous facilite la vie. En cash game essayez de prendre un siège à la gauche d'un joueur connu pour être LAG, vous n'aurez ainsi pas à vous soucier de le voir 3-better vos ouvertures toute la journée.

Par nature, les LAG jouent de loin de trop nombreuses mains marginales et sont trop agressifs en le faisant. Vous pouvez être le passif jouant contre un LAG car vous savez que l'argent va arriver. Assurez-vous simplement d'avoir une main forte -relativement à la sienne- lorsque vous y allez !

Comme nous en avons discuté dans notre article « s'ajuster aux tables serrées », les LAG ne sont plus mauvais. Il y a de bons joueurs LAG de nos jours. Ces joueurs sont très difficiles à jouer.

Avant de labelliser quelqu'un comme un mauvais LAG, vous devez être témoin de le voir faire quelque grave erreur de mise. Les bons LAG vont relancer un bon peu avant le flop et miser sur une tonne d'entre eux.

Cela ne veut pas nécessairement dire que ce sont de mauvais joueurs, car à chaque fois que le pot deviendra gros, vous pouvez parier que ce joueur aura une grosse main.

Ce qui rend un LAG mauvais est son incapacité à ralentir, l'absence d'un bouton « stop ». Les bons LAG sont doués et pourvus de self-control, alors que le mauvais LAG n'a aucune discipline et va souvent construire un gros stack avant de le perdre tout autant rapidement.

Assurez-vous d'être capable de différencier les deux types.

Les parties avec joueurs serrés et joueurs larges

Il s'agit du type d'environnement où la capacité à changer de rythme vous aidera le plus. Vous pouvez jouer un style contre un adversaire de la table et encore un autre style complètement différent contre un autre.

Trois joueurs de poker, trois styles de jeu différents
Contre des adversaires aux styles de jeu différents, il faut encore plus savoir changer les vitesses.

Votre capacité à changer de braquet sans délai fera de vous un redoutable adversaire. Une fois que vous avez identifié vos mauvais adversaires à la table et la raison pour laquelle ils le sont - parce qu'ils sont soit trop large soit trop serré -, vous pouvez les exploiter en jouant autant de mains que possible contre eux.

Si l'un ou l'autre des joueurs serrés ou larges limpe, vous devriez souvent essayer de relancer pour l'isoler. Le plus souvent où vous vous retrouverez en heads-up en position contre ces mauvais joueurs, plus d'argent facile vous ferez à la table.

La capacité à changer de vitesse augmente considérablement vos chances de devenir un joueur extrêmement gagnant. De nombreux joueurs live ne peuvent s'adapter à l'atmosphère du online et se retrouvent à perdre de l'argent.

Contrairement à l'argument qu'avancent certains joueurs, cela n'a rien à voir avec un poker en ligne « rigged » (truqué). C'est plutôt parce qu'ils ne sont pas capables de s'adapter aux dynamiques spécifiques du jeu en ligne.

C'est vrai, cela reste du poker, mais le online est simplement joué dans un style différent du live.

Dans tous les cas et pour conclure : si vous apprenez à vous adapter à n'importe quelle partie que vous jouez, vous gagnerez de l'argent à un excellent rythme à la fois en live et en ligne.

Veuillez correctement remplir les champs requis !

Erreur !

Vous devez attendre 3 minutes avant de pouvoir poster un nouveau commentaire.

Aucun commentaire

×

Sorry, this room is not available in your country.

Please try the best alternative which is available for your location:

Close and visit page