Ajustez proprement la taille de vos mises

Isaac Baron
Isaac

De nombreux joueurs de poker intermédiaires souffrent d'une faiblesse à laquelle il est facile de remédier : le fait de faire des mises de tailles incorrectes à des moments incorrects.

Plutôt que de déterminer avec précaution la meilleure taille de mise à utiliser, ces joueurs écrasent le bouton « bet pot », ou misent simplement un nombre aléatoire.

Ne tombez pas dans ce piège. Le jeu de poker dépend de la précision, et en faisant des mises à tailles appropriées, vous pouvez augmenter votre avantage sur la concurrence.

Connaissez votre but

Nous avons parlé de l'importance jouer chaque coup pour une raison, auparavant. Il s'agit de quelque chose de crucial lorsque vous faites une mise. S'agit-il d'un value bet ? Ou essayez-vous de faire coucher le joueur ?

Votre but ultime va affecter la taille de la mise que vous allez décider de faire. Plutôt que de marteler le bouton de mise de la taille du pot, prenez le temps de réfléchir à quel est votre but. Un peu de finesse augmentera la chance que votre mise accomplisse sa mission.

Une rapide note à propos de la variation de votre jeu : vous ne voulez évidemment pas tout le temps effectuer la même mise dans les mêmes circonstances. Cela vous rendrait incroyablement facile à lire. Vous pouvez varier la taille de vos mises, tout en gardant votre but ultime en tête.

Alors comme ça vous voulez faire coucher votre adversaire

Vous avez décidé que le but de la mise que vous vous apprêtez à faire est de faire coucher votre adversaire. Voici une règle générale : misez aussi bas que possible pour remplir le job.

Maintenant je n'ouvre pas la porte à ce que vous commenciez à miser au minimum à chaque main. Vous n'iriez pas seulement ressembler à un petit poisson, vous en seriez probablement un.

Ce que vous avez besoin de comprendre est que vous pouvez économiser de l'argent tout en accomplissant votre but. Si vous relancez en position pré-flop et êtes suivi, et que vous souhaitez faire un continuation bet, il n'y a aucune raison de miser le pot entier.

Souvent, la moitié, jusqu'aux trois-quarts du pot, réussiront leur coup tout autant que la plus grosse mise, tout en risquant moins de jetons. La plupart des adversaires se coucheront autant souvent devant la plus petite mise, que devant une mise de la taille du pot.

Si votre adversaire compte suivre à la vie à la mort, il va suivre quelle que soit la taille de la mise. Ainsi en misant la plus petite somme, vous sauvez de l'argent lorsque vous êtes payé !

Exemple :

No Limit 1$/2$, six-joueurs ; stacks effectifs de 200 $. Vous êtes au bouton. L'action est couchée jusqu'à vous, vous relancez à 7$ avec J T. La petite blind se couche, et le faible joueur à la grosse blind suit.

Le flop vient avec K 3 8. La grosse blind « donk-bet » (mise comme un âne -souvent en premier- ) 2$.

Vous décidez que vous allez relancer sa mini-mise. Evidemment votre but est ici de faire fuir votre adversaire. Il y a 17$ dans le pot.

Alors combien allez-vous miser ?

L'erreur que je vois faite par beaucoup de joueurs dans cette situation, est d'y aller avec 16$. C'est beaucoup trop. Un joueur tel que celui-ci mène probablement avec une faible paire ou essaye de voler le pot de manière inefficace.

Ce joueur va juste probablement se coucher sur une relance à 10$, tout autant que sur une à 16$. Les fois où il suivra, vous économisez 6$. Il n'y a pas besoin de risquer ces 6$ supplémentaires là où la mise à 10$ gagnera le même nombre de fois !

Vous voulez que votre adversaire suive ?

Lorsque vous faites une mise que vous voulez voir suivie, vous faites un value bet (mise pour la valeur). L'idée est que vous avez la meilleure main et que vous voulez voir votre adversaire payer avec une moins bonne.

Ceci étant dit, votre règle de base, comme votre objectif, sont l'exact opposé de ce qu'était l'affaire dans notre exemple précédent. Vous allez vouloir miser le plus gros montant que vous pensez que votre adversaire va suivre.

Cela signifie que parfois vous feriez mieux de faire une plus grosse mise qui sera suivie moins de fois, plutôt que de faire une plus petite mise qui sera suivie plus souvent.

Connaissez votre adversaire. Vous êtes l'un de ceux qui ont joué avec lui. Vous devez connaître ses tendances. Certains joueurs arrivent toujours à penser qu'un overbet (mise exagérée) équivaut à un bluff ; d'autres penseront qu'un overbet équivaut toujours au jeu max.

C'est la même chose pour la plus petite mise - certains joueurs seront toujours poussés à chercher leur tirage avec d'irrésistibles cotes. Attachez toujours de l'attention et utilisez les informations que vous avez acquises durant votre session, et décidez quelle taille de mise vous fera faire le plus d'argent.

Je sais que cet article ne vous a probablement pas enseigné quelque chose que vous ne sachiez déjà. Cependant, savoir quelque chose et utiliser cette connaissance sont deux choses complètement différentes.

Bien sûr nous savons tous comment miser, mais je vous garantis que la plupart d'entre nous ne posons guère de réflexion dans la taille de nos mises habituelles. Pourtant, nous faisons des mises lors de chaque main que nous jouons.

Si vous pouvez économiser un dollar ici ou là et en faire quelques extras ailleurs, tout cet argent s'accumule sur le long terme. Alors prenez quelques secondes supplémentaires pour réfléchir à propos de la taille des mises. Je suis sûr que votre taux de gains vous remerciera.