Le Bulgare Antoan Katsarov remporte la Battle of Malta III

vainqueur bom 2014b
Antoan Katsarov (à droite) succède à l'Italien Piccolo et à l'Allemand Cartarius.

Tournoi de tous les records avec 1447 participants pour sa troisième édition, la Battle of Malta 2014 a sacré son nouveau champion tard dans la nuit. Meilleur Français cette année, Hugo Lemaire termine finalement 5ème.

La Battle of Malta aura cette année battu tous les records, y compris sans doute celui du tournoi le plus long à avoir eu lieu à Malte, puisque le casino aura imposé que le tournoi se termine au plus tard à 5 heures du matin.

Antoas Katsarov et Alan James Brincat les deux valeureux survivants, se seront ainsi partagé le prizepool restant, tandis que Katsarov chip leader était désigné vainqueur.

Des trois Français en lice au début de la journée, un seul aura atteint la table finale, Hugo Lemaire.

lemaire2
Hugo Lemaire
 

Longtemps chip leader dans le tournoi et sans doute le joueur le plus actif à 10 joueurs restants, il aura finalement peu à peu perdu le contrôle et lâché prise, subissant la loi de Katsarov.
Lemaire termine toutefois à une belle 5ème place et repart plus riche de 32 000€.

Valentin Messina termine 26ème, et Sébastien Brun-Baronnat (qualifié en ligne sur Everest Poker) 35ème (premier sorti). Ils sont 13 Français au total payés dans ce Main Event.

Pour plus de détails sur l'action du jour, vous pouvez revivre les principaux faits marquants de la journée sur la page du live du Jour 3.


Classement sélectif et Résultats Battle of Malta 2014

1447 entrées (170 payés) - prizepool 701 795€

1- Antoan Katsarov (Bulgarie) - 122 750€*
2- Alan James Brincat (Malte) - 107 250€*
3- Pär Ebenhardt (Suède) - 53 000€
4- Oskar Szwed (Pologne) - 42 500€
5- Hugo Lemaire (France) - 32 000€
6- Declan Connolly (Irlande) - 23 000€
7- Pontus Dargren (Suède) - 16 095€
8- Johan Krans (Suède) - 12 100€
9- Wouters Beumers (Pays-Bas) - 9 100€
10- Giuseppe Broccolo (Italie) - 7 100€
(...)
21- Konstantin Puchkov (RUS) - 3 300€
26- Valentin Messina (FRA) - 3 300€
32- Andrea Dato (ITA) - 2 500€
33- Hege Søgstad (NOR) - 2 500€ - première joueuse
35- Sébastien Brun-Baronnat (FRA) - 2 500€
55- Quentin Larique (FRA) - 1 550€
68- Jan-Peter Jachtmann (ALL) - 1 550€
83- Bruno Pierre Chevron (FRA) - 1 250€
103- Fabrice Soulier (FRA) - 1 200€
105- Luca Moschitta (ITA) - 1 200€
108- Ludovic Heinry (FRA) - 1 200€
110- Maria Ho (USA) - 1 200€
116- Mathias Lecat (FRA) - 1 200€
118- Samuel Gabriel (FRA) - 1 200€
120- Lucien Lamy (FRA) - 1 200€
131- Yoan Suarez (FRA) - 1 200€
139- Charles Peralbo (FRA)- 1 200€
155- Julien Lagarde (FRA) - 1 150€
169- Johan Guilbert (FRA) - 1 100€


Dans le Siege of Malta à 220€ (prizepool 115 042€) remporté par le Russe Alexey Kovalev (pour 24 000€), Gaëlle Garcia Diaz aura fait le spectacle, et réussi une très belle performance en se hissant à la 20ème place sur 593 joueurs, pour 1 035€ de gains.
A noter la belle 3ème place de l'Irlandaise Helena Gannon.

salle5
La Battle of Malta 2014 aura à nouveau été un grand succès populaire.
 

Le tournoi de Pot-Limit Omaha Knight Crusade à 165€ et 116 joueurs aura vu la victoire du Finlandais Aarno Kiveliö, pour un prix de 5 060€.

Le NLHE Deepstack turbo à 330€ et 233 joueurs aura couronné Tomasz Olszewski. A noter la troisième table finale en trois ans à la BOM pour l'Italien Nicodemo Piccolo (vainqueur du Main Event en 2012, 3ème du Siege of Malta en 2013, et 5ème de ce Deepstack).
Le Français Lucien Lamy termine 7ème.

Enfin dans le Grand Master High Roller à 4180€ et 7 joueurs achevé hier, c'est Arsen Sakanjans qui en sera ressorti vainqueur.

Vous pouvez retrouver les classements complets de tous les tournois sur cette page des résultats du festival Battle of Malta 2014.


Notez enfin que vous pourrez retrouver très bientôt au cours de ces prochaines semaines sur PokerListings les interviews exclusives de Gaëlle Garcia Diaz, Fabrice Soulier, et Maria Ho.


A nouveau PokerListings remercie tous les joueurs, et donne rendez-vous à tous l'année prochaine pour une Battle of Malta IV toujours plus excitante !

-----

Antoan Katsarov, ou comment transformer 10€ en 122 750€

(18/05/15 - par Lars Liedtke)

Antoan Katsarov
Adieu le dentiste, bonjour le joueur de poker.

Les histoires comme celle d’Antoan Katsarov contribuent énormément à la fascination du grand public pour le poker.

En novembre dernier, le Bulgare s’est en effet qualifié sur Internet, transformant ainsi ses 10 € originels en 122 750 € à l'occasion de sa victoire lors de la Battle of Malta 2014. Six mois plus tard, nous l’avons rencontré sur les lieux de sa plus grande victoire pour lui demandé à quoi ressemble sa vie depuis.

Antoan, pourrais-tu te présenter rapidement et nous raconter comment tu t’es lancé dans le poker ?

J’ai commencé à jouer au poker il y a quatre ans, pendant mes études de dentiste. À l’époque, je ne savais pas encore trop ce que je voulais faire de ma vie. C’est à ce moment là que j’ai découvert le poker en ligne.

J’ai d’abord gagné un peu d’argent dans des tournois freeroll, puis j’ai petit à petit gravi les échelons depuis la NL2 pour enfin décider de devenir professionnel.

J’ai aussi mon propre site internet de coaching, “YourPokerSchool”, où j’ai environ 35 élèves. Analyser leurs mains m’aident beaucoup et me permet de mieux comprendre les situations et les ranges.

Depuis la victoire de Dimitar Danchev au PCA 2013, les joueurs bulgares ont vraiment su s’imposer sur le circuit live. À ton avis, à quoi est dû ce succès ? Est-ce que vous échangez beaucoup entre vous ? Peux-tu nous parler un peu du poker bulgare ?

Antoan Katsarov 3
Antoan de retour à Malte lors de l'EPT.

Il y a quelques groupes, de 5 ou 6 joueurs chacun, qui discutent beaucoup entre eux. La Bulgarie est l’un des pays les plus pauvres d’Europe, je pense que c’est pour cela que le poker est en train de devenir si populaire là-bas. Cela donne une chance aux gens de gagner leur vie. Avec 1 000 $, tu peux vivre deux ou trois mois.

Tu vis dans la capitale, Sofia. Est-ce que tu apprécies de vivre dans cette ville et selon toi qu’est-ce qui fait son charme ? Est-ce qu’on y trouve beaucoup de casinos/salles de jeux ?

Sofia est une ville géniale pour les joueurs de poker : la vie y est très peu chère et la Bulgarie dispose d’excellentes connexions à Internet.

D’un autre côté, la criminalité est très élevée car le pays est très pauvre, et les prélèvements sont assez élevés sur PokerStars depuis qu'elle est devenue la première salle du marché légalisé en août dernier.

Par ailleurs, le marché est de plus en plus régulé. Le poker en ligne est légal, mais il y a beaucoup plus de restrictions qu’il y a un an.

Comment as-tu entendu parler de la Battle of Malta et qu’est-ce qui t’a décidé à y participer ?

Lorsque j’ai participé au satellite, je ne savais même pas exactement ce qu’était la Battle of Malta. J’étais déjà joueur professionnel, mais pour être honnête je ne suis pas vraiment ce qu’il se passe dans le monde du poker.

Tu t’es imposé au milieu de 1 447 joueurs et tu as réussi à transformer ton buy-in de 550 € en un prix incroyable de 122 750 €, le plus grand prix attribué lors d’un tournoi à Malte. Qu’est-ce qu’il s’est passé depuis ? Est-ce que cette victoire a changé ta vie ?

IMG46
"J'ai commencé en bas de l'échelle et j'ai investi beaucoup de temps."

C’est même beaucoup moins puisque je me suis qualifié grâce à un satellite à 10 € donc.

Depuis ma victoire, ma vie n’a pas beaucoup changé. La plus grande différence est que je me pense être un bien meilleur joueur aujourd’hui qu’à l’époque.

À ce moment-là, je jouais surtout en mid-stakes et j’ai beaucoup appris en participant dans des MTT high stakes après ma victoire. Ces parties sont vraiment très relevées.

Je me suis fait coacher et j’ai commencé à plus communiquer avec les autres joueurs. Par ailleurs, certains de mes amis sont d’excellents joueurs online et ils m’ont beaucoup aidé à progresser.

Le heads-up de la Battle of Malta a beaucoup fait parler, puisqu’il était impossible de terminer le tournoi à temps cause de la législation maltaise. Vous avez donc dû faire un deal. Estimes-tu que cette conclusion du tournoi a eu un impact sur ta perception globale ?

Je n’étais pas du tout content parce qu’à l’époque je jouais surtout en Heads-Up Hyper Turbos. C’est vraiment en heads-up que je suis le meilleur et je voulais vraiment aller au bout de cette compétition. J’étais persuadé que j’allais m’imposer.

Est-ce que tu peux comparer la Battle of Malta à l’EPT Malte ? Quels sont leurs points communs et leurs différences ?

Les meilleurs joueurs de tournois du monde participent aux Main Events des EPT. En plus le buy-in est au-dessus de mes moyens, donc je dois passer par des satellites. Je ne pense pas du tout avoir le niveau de joueurs comme Vanessa Selbst.

Antoan Katsarov
Le champion sera de retour en 2015 pour défendre son titre.

Le niveau d’un joueur moyen d’un Main Event de l’EPT est bien plus élevé qu’à la Battle of Malta. La BOM est plus proche du Main Event de l’IPT. Dans ce genre de tournois, le niveau moyen des joueurs est quasi similaire. Il y avait des bons joueurs à la Battle of Malta, mais beaucoup moins que dans un EPT. La valeur du tournoi est donc d’autant plus intéressante.

Quels sont tes objectifs pour le futur ? Penses-tu défendre ton titre à la Battle of Malta 2015 ?

Mon objectif est de participer à plus de tournois live et de les sélectionner avec soin. Après l’UKIPT Nottingham je serai à l’Estrellas Poker Tour.

En novembre, je défendrai mon titre à la Battle of Malta. Je suis le champion en titre, c’est une question d’honneur.

-----

Alan James Brincat : Dauphin de la Battle of Malta, un tremplin ?

(17/11/14 - par Dirk Oetzmann)

Alan Brincat
Alan James Brincat

Alan James Brincat est passé tout près de devenir le premier Maltais à remporter la Battle of Malta.

Il n'aura terminé second que parce qu’il avait moins de jetons que son adversaire, Antoan Katsarov, lorsque le tournoi a dû été arrêté alors que les deux joueurs avait décidé de livrer leur duel jusqu'au bout de la nuit.

J’étais en train de revenir” confie Alan. “Je pense qu’il commençait à avoir un peu peur, mais j’aurais eu besoin de plus de temps.

A un moment, lors du heads-up, il s’est couché avec K-Q, donc je savais qu’il ne voulait plus vraiment jouer. J’ai alors décidé de changer de stratégie et de jouer principalement après le flop pour le forcer à s’impliquer, mais je n’ai pas vraiment réussi.

Un vétéran de l'industrie du poker en ligne

brincat
Après 10 ans passés à jouer ou travailler dans l'industrie, Brincat sait ce qu'il veut.
 

En dehors du champ de bataille poker, Alan est directeur des opérations pour Quasar Gaming, une compagnie de jeux d’argent maltaise qui propose entre autres du contenu Novomatic.

Il a également travaillé pour Everest Poker, où il était en charge de la détection des fraudes comme la collusion ou les tranferts de jetons douteux (chip dumping).

Il y a évidemment des outils pour nous aider, mais il faut aussi savoir détecter les comportements suspects. Par exemple, lorsqu’un joueur perd beaucoup d’argent contre un autre en très peu de temps et qu’ils viennent tous les deux du même pays ou qu’ils ont la même adresse IP. La sécurité est un élément essentiel dans le poker en ligne.

Alan est bien loin d’être un débutant comme peut l'indiquer son CV. Et il joue au poker depuis une dizaine d’années, principalement entre amis :

J’ai déjà participé à quelques tournois live, mais aucun de l’envergure de la Battle of Malta. J’étais également présent l’année dernière, mais je n’ai pas réussi à atteindre les places payées. Il m’a fallu du temps pour m’habituer, j’étais beaucoup mieux cette année.

"Triste de voir des joueurs que tu apprécies sortir"

Avec 1447 entrées (un record à Malte et même en Europe pour un tournoi indépendant de toute salle), des niveaux de 60 minutes à partir de la mi-tournoi, et un jeu s'étant chaque jour déroulé jusque tard dans la nuit, la "Bataille de Malte" aura vraiment bien porté son nom.

brincat3
Seul le temps aura peut-être fait défaut à Alan.
 

C’est vrai. J’étais là jusqu’à la dernière main et j’ai commencé lors du Jour 1B, ce qui veut dire que j’ai cumulé une quarantaine d’heures de jeu en trois jours. Mais le tournoi était génial. J’ai vraiment apprécié, surtout le dernier jour évidemment.

Tout le monde était fatigué, mais paradoxalement ça a fait grimper l’esprit de compétition. Le tout dans une super ambiance. Au bout d’un moment, c’était presque triste de voir un joueur que tu aimais bien sortir, même s’il ne faut pas le montrer.

Je pense que certaines personnes ont peut-être été déçues de la fin du tournoi, vu qu’il n’y a pas vraiment eu de main finale avec tapis et compagnie. Mais il fallait bien qu’on s’arrête à un moment.

Personnellement, terminer la finale lundi ne me posait pas de problème, mais j’étais le seul à être sur place, tout le monde avait un avion à prendre lundi matin, donc je n’ai pas voulu interférer. Cela aurait été un peu injuste.

Rendez-vous pris à Paris

brincat2
La nouvelle réputation de Brincat dépassera t-elle bientôt les frontières de l'archipel maltais ?
 

Alors que nous interviewions Alan au siège de PokerListings à Malte, un confrère du plus grand journal de l’île, Malta Today, était lui aussi venu récolter quelques impressions. Il faut croire que Alan Brincat est en train de se faire un nom.

Oui,” dit-il avec un grand sourire, “je vais devoir être à la hauteur et donc participer à plus de tournois live. Je serai d'ailleurs à Paris le mois prochain (pour le WPT, ndlr) et à l’EPT Malte en mars.

Est-ce qu’il est inquiet à l’idée de participer au Main Event d’un EPT ?

Même s’il n’y avait pas de joueurs connus à ma table pendant la BoM, je suis sûr que je peux gérer ça. Enfin ça ne m’aurait pas dérangé d’avoir Maria Ho ou Sofia Lövgren à ma table...

-----

suite des précédents articles de la Battle of Malta 2014 :

09/11 : 3 mousquetaires français en quête de victoire dans la Battle of Malta

Hugo Lemaire
Hugo Lemaire peut avoir le sourire, tout va comme sur des roulettes jusqu'à présent.

Ils sont trois joueurs français à pouvoir lorgner sur la victoire dans la Battle of Malta 2014 à 35 joueurs restants, avec plus particulièrement Hugo Lemaire en chip leader, et Valentin Messina.

En plus de ses records, cette Battle of Malta troisième édition commence en plus à sentir bon pour la France.

Sur les 11 de nos représentants au départ de la journée, ils seront en effet 3 à pouvoir lorgner sur la table finale et le titre ce dimanche. Mieux, Hugo Lemaire a confirmé son excellent Jour 1A en prenant le commandement de bout en bout de la journée de samedi. Il repartira avec un très net chip lead qui a de quoi lui permettre de se montrer ambitieux.

La réussite aura en plus été au rendez-vous, puisqu'il aura notamment battu une paire d'as et un as-roi dans la même main, ... avec roi-dix. Mais Hugo nous aura confié avoir également pu profiter d'une table très faible et très passive.

valentin messina
Valentin Messina
 

Une table qu'il aura d'ailleurs partagé avec Valentin Messina, notre second français, qui se classe en milieu de peloton. Champion de France (France Poker Tour) en 2010, il faudra aussi compter sur lui dans le sprint final.

Enfin on retrouve parmi les petits tapis l'un de nos qualifiés en ligne sur Everest Poker, Sébastien Brun-Baronnat.

Le vainqueur de cette Battle of Malta III repartira avec 140 000€. Pas mal pour un buy-in de 550€ !

Dato et Puchkov en embuscade

Quoi d'autre à retenir de ce Jour 2 ?

brun baronnat
Sébastien Brun-Baronnat, qualifié en ligne sur Everest.
 

Les éliminés notables : Thor Hansen, Johnny Lodden et Dermot Blain avant les places payées, tout comme Pierre Milan et Guillaume Diaz côté français, ce dernier n'ayant échoué qu'à 4 places de la bulle avec AK contre AA.

N'ont pas survécu mais terminent tout de même dans l'argent : Fabrice Soulier (103è), Luca Moschitta (105è), et Maria Ho (110è), chacun pour 1200€.

Vous pouvez retrouver la liste des autres Français payés sur notre page du direct du Jour 2.
Nous vous communiquerons une liste plus complète lors de notre article de lundi sur le résultat final de cette BOM.


Chip count sélectif Jour 3 et final
35 joueurs restants

1- Hugo Lemaire (France) - 2 389 000
2- Declan Connolly (Irlande) - 2 100 000
3- Vladimir Bozinovic (Serbie) - 1 856 000
4- Wouter Beumers (Pays-Bas) - 1 375 000
/
13- Andrea Dato (Italie) - 886 000
14- Valentin Messina (France) - 881 000
19- Konstantin Puchkov (Russie) - 686 000
32- Sébastien Brun-Baronnat (France) - 286 000

Gaëlle Garcia Diaz bien partie dans le Siege of Malta

gaelle
Patience et esprit positif : les atouts de Gaëlle pour viser la victoire.
 

Si le GrandMaster High Roller à 4180€ n'aura pas eu le succès escompté pour diverses raisons (7 joueurs au départ dont Dermot Blain et le Français Pierre Husson, pour deux autres finalistes qui se seront partagé le prizepool), le Siege of Malta à 220€ en revanche aura lui aussi battu des records, avec 593 inscrits.

Ils ne sont plus que 114, parmi lesquels notre Belge Gaëlle Garcia Diaz, avec un bon tapis de 74 100 qui la classe en 24ème position.

Au moins 5 autres Français sont aussi toujours de la partie, Vincent Coste, Henry Paillereau, Pierre Chambon, Lucien Lamy et Krzystof Idziak.
Une fin de tournoi à suivre elle aussi ce dimanche sur notre page du live coverage en français de cette Battle of Malta.

-----

08/11 : Battle of Malta : Un nouveau record de participation confirmé

salle5 BOM
La Grand Master Room aura fait plus que le plein.

Deux Jours 1 massifs ont permis à la Battle of Malta 2014 de rentrer à nouveau dans les livres d'histoire, en constituant notamment un prizepool record. Ils seront 263 joueurs à reprendre les débats ce samedi pour le Jour 2.

Après 13 heures et demi de jeu ce vendredi, c'est l'Italien Gino Censori qui a émergé en position de chip leader à l'issue de la journée à 177 joueurs restants, et qui relancera les débats en tête pour le Jour 2.

Ils seront 263 à repartir à la lutte en pouvant cette fois sérieusement commencer à lorgner sur une part du butin, dont le total s'élève à 701 795€.

Le nombre de places payées, l'échelle de paiement complète et bien sûr le montant destiné au futur vainqueur, seront annoncés demain. Vous pourrez retrouver ces informations sur notre section du live coverage de cette Battle of Malta.

Gino Censori
L'Italien Gino Censori prend les commandes.
 

1447 joueurs et plus grand tournoi de l'histoire à Malte

Une grosse affluence était attendue, mais cela n'a pas empêché une longue liste d'attente de devoir se constituer en début de journée, la capacité du tournoi étant limitée à 70 tables simultanées et 700 joueurs (un nombre donc atteint en début de journée). Chaque "player out !" annoncé se voyait ainsi synonyme d'un heureux sur cette liste d'attente.

Au final ce seront 926 entrées qui auront été enregistrées lors de ce Jour 1B, un record absolu pour Malte. Rien que cette journée aura même été plus remplie que toute la Battle of Malta 2013 (888 joueurs) !

Combinés aux 521 du jour précédent, le nouveau record du plus grand tournoi jamais organisé à Malte s'établit donc désormais à 1447 participants.

Ca passe pour Nitsche et Dato, Gaëlle Garcia Diaz out

GaelleDiaz5
Pas de Jour 2 pour Gaëlle.
 

Les dommages auront été sérieux parmi les plus de 700 éliminés du jour, puisqu'on aura perdu entre autres et en vrac Luca Pagano, Leo Margets, Andreas Hoivold, Sofia Lövgren, le finaliste du Main Event des WSOP 2007 Philip Hilm, Dominik Panka, ou encore le vainqueur de l'édition inaugurale de la BOM, Nicodemo Piccolo.

Se qualifient Jan-Peter Jachtmann, Andrea Dato, et Dominik Nitsche.

Du côté des Français (et Belges), Gaëlle Garcia Diaz aura malheureusement été éliminée après un tournoi difficile, tout comme Alexandre Dreyfus.

Se seront en revanche qualifiés Valentin Messina (dans le Top 10 du jour), Yoan Suarez, Charles Peralbo, Bruno Chevron, Lucien Lamy, Samuel Gabriel, Clément Brunet, Anthony Ammar, Mathias Lecat, Cédric Luceau et Romain Kazarian.
Chip count complet à retrouver sur la page du Live du Jour 2.

Ils seront donc au total une vingtaine à défendre nos couleurs à partir de demain, emmenés par Hugo Lemaire chip leader du Jour 1A. Nous suivrons bien sûr tout ce petit monde plus particulièrement. Rendez-vous sur notre page du direct Battle of Malta ce samedi à partir de 14h.

A retrouver aussi :

High Roller et fête VIP au programme du jour

Au programme de ce vendredi on retrouvera également le début du High Roller GrandMaster à 4180€, et du Siege of Malta à 220€.

Et à partir de 21h la fête officielle VIP de la Battle of Malta sera lancée à La Villa de l'hôtel Le Méridien. Une nouvelle longue journée (et soirée) en perspective !

-----

07/11 : Hugo Lemaire premier leader de la Battle of Malta III

Hugo Lemaire
Hugo Lemaire n'a pas attendu pour prendre les commandes des opérations.

Le premier jour de cette troisième édition de Battle of Malta aura déjà été un exceptionnel jour de poker, entre records battus, garantie déjà dépassée, et un Français chip leader pour parachever le tout : Hugo Lemaire.

Ils étaient 521 aujourd'hui sur la ligne de départ, et ils sont surtout déjà près de 1200 en comptant les joueurs déjà inscrits pour la journée de vendredi. Ce qui signifie que le prizepool a déjà atteint des 550 000€, et qu'il va être loin de s'en arrêter là.

Le nombre final de joueurs sera connu aujourd'hui à la fin du niveau 6 et des inscriptions, mais une chose est là aussi déjà sûre : Battle of Malta a déjà battu son propre record établi l'an dernier, celui du plus grand tournoi jamais organisé à Malte. La Battle of Malta 2013 avait alors enregistré 888 entrées.

2salle
La GrandMaster room aura presque déjà fait salle comble. Et ce n'est que le début...
 

En attendant de savoir si l'on atteindra les 600 000€ de prizepool et les 100 000€ pour la gagne, faisons le point sur les évènements de ce Jour 1A, car le parterre aura été assez prestigieux.

Fait notable tout d'abord, le tenant du titre Louis Cartarius aura fait partie des éliminés du jour. Mais le joueur allemand pourra encore utiliser son droit à une ré-inscription pour aujourd'hui.
Parmi les autres éliminés on retrouve Dominik Panka, Sofia Lövgren, Steve Watt et Michael Gathy.

Côté Français on aura malheureusement déjà dit aurevoir à Léo Truche, Julien Ruen, Charles Buffin, Laurent Marquès ou encore Ludovic Riehl dans les derniers instants de la journée.
Ils sont cependant 11 à passer le premier cap, dont Guillaume Diaz (interview à retrouver ici) et Fabrice Soulier, qui aura déjà utilisé son droit à ré-entrée.

Ils sont 86 qualifiés pour le Jour 2. Voici un chip count sélectif :

1- Hugo Lemaire (FRA) - 355 000
5- Ludovic Henry (FRA) - 293 000
11- Konstantin Puchkov (RUS) 210 000
13- Quentin Larique (FRA) - 195 500
18- Sébastien Brun-Baronnat (FRA) - 164 000
19- Dermot Blain (IRL) - 162 500
30- Fabrice Soulier (FRA) - 132 000
31- Julien Arethuse (FRA) - 131 500
40- Luca Moschitta (ITA) - 120 000
45- Julien Lagarde (FRA) - 110 500
47- Maria Ho (USA) - 103 500
59- Sébastien Leclercq (FRA) - 85 000
63- Johan Guilbert (FRA) - 70 000
65- Guillaume Diaz (FRA) - 54 500
66- Pierre Milan (FRA) - 54 000
68- Johnny Lodden (NOR) - 50 000
74- Thor Hansen (NOR) - 40 500

Rendez-vous ce vendredi à 14h pour le suivi en direct du Jour 1B, avec encore plus de Français sur la ligne de départ !

Veuillez correctement remplir les champs requis !

Erreur !

Vous devez attendre 3 minutes avant de pouvoir poster un nouveau commentaire.

Aucun commentaire

×

Sorry, this room is not available in your country.

Please try the best alternative which is available for your location:

Close and visit page