Blondes ou brunes, qui sont les meilleures au poker ?

blondes versus brunettes poker

Résultat de notre étude ? Sur les cinquante meilleures joueuses du monde, les brunes dominent clairement les blondes en termes de gains en tournois live.

Certes, la couleur de cheveux n'est pas un facteur déterminant, d'autant qu'il est aujourd'hui très facile d'en changer, mais nous avons tout de même voulu mener l'enquête sur les différences entre les blondes et les brunes aux tables de poker.

On connaît les clichés tels que « les hommes préfèrent les blondes » ou « les blondes sont bêtes, les brunes intelligentes », mais qui sont celles qui ont le plus de succès au poker ?

Pour déterminer ça, nous avons pris en compte les 50 meilleures joueuses du monde en termes de gains sur le circuit live, d'après la Women's All Time Money List.

Vanessa
Vanessa Selbst, la numéro 1 mondiale.

La meilleure d'entre elles ? C'est une brune, puisqu'il s'agit de Vanessa Selbst, avec 9 677 748$ de gains dans sa jeune carrière.

Sur les trois premières du classement, deux sont brunes et une seulement est blonde : il s'agit de Kathy Liebert, en deuxième position. À la troisième place, on retrouve Annie Duke, avec 4 270 459$.

Si on retrouve naturellement d'autres brunes dans le haut du classement, comme Liv Boeree ou Maria Ho, la blonde Victoria Coren-Mitchell a su se faire une place d'honneur. Neuvième du classement, elle a récemment fait parler d'elle en accomplissant ce qu'aucun joueur (homme ou femme) n'avait réussi avant elle : remporter un deuxième titre sur l'EPT grâce à sa victoire à San Remo il y a quelques jours.

Pour en revenir aux chiffres, sur les 50 meilleures joueuses du monde, 31 sont brunes et 19 blondes. Les brunes sont donc beaucoup plus présentes et se partagent plus souvent les places d'honneur. Elles dominent en effet autant en nombre qu'en sommes gagnées, puisqu'elles totalisent plus de 93 millions de dollars de gains contre un peu moins de 29 millions pour les blondes.

IMG3153c2
En revanche nous n'avons pas de statistiques sur les bonnets de lapin.

Petit aparté concernant la France, où bien sûr nous ne faisons jamais comme tout le monde. Ici la tendance semble infirmer la règle. Aux deux premières places on retrouve en effet Lucille Cailly (13ème - photo) et Gaëlle Baumann (34ème), toutes deux blondes, avec pas loin de la moitié des gains des joueuses françaises du Top 200 à elles deux (2,3 millions de dollars). Certain(e)s objecteront certes que la couleur naturelle de notre presque-finaliste du Main Event 2012 Gaëlle est châtain...

Quant aux deux autres françaises dans le Top 100 féminin mondial, elles sont brunes et bien brunes, Isabel Baltazar et Nesrine Kourdourli (avant un tir groupé de blondes dont Rebecca Gerin, Almira Skripchenko, Vanessa Hellebuyck et Claire Renaut).

Au final et au global les brunes dominent donc le poker, du moins en live. Alors sont-elles vraiment plus intelligentes ? Il s'agit sans aucun doute d'un cliché et d'une idée reçue, mais force est de constater qu'il se vérifie un tant soit peu ici. A voir si cette tendance se confirme dans le futur ou si elle peut s'inverser.

Et puis si vous êtes blonde, ne vous inquiétez pas, il vous suffit de quelques minutes pour vous teindre les cheveux.

 

Derniers Blog Posts »