L'incroyable histoire de Sebastian Bredthauer : Un rêve devenu réalité

sebastian bredtauer 3
Sebastian Bredthauer

A Monte-Carlo, on n'a parlé que de lui. À 23 ans, cet étudiant allemand avait un rêve. Et il l'a réalisé. Sebastian Bredthauer a utilisé 100 FPP (points joueurs) pour participer à un tournoi satellite, et s'est non seulement qualifié pour le Grand Final de l'EPT, mais il est même allé jusqu'en table finale.



Là pour le poker, pas pour les vacances

Sebastian est venu à Monaco avec sa petite-amie. Comme il imaginait ne pas faire long feu dans le tournoi, le jeune couple se voyait déjà passer quelques jours de farniente sur la Côte d'Azur.

Oui mais voilà, il y a eu un petit hic. Le hic, c'est que Sebastian s'est qualifié pour le Jour 2 avec 22 000 jetons (sur les 30 000 d'origine). Puis pour le Jour 3, presque short stack.

Avec 35 000 jetons au matin du Jour 3, son stack a quadruplé après avoir touché deux fois les as. Assez pour atteindre la bulle.

IMG3803
Même la star allemande Ole Schemion a remarqué avec intérêt le parcours de son jeune compatriote.

Il a ensuite franchi les paliers les uns après les autres, sans même se rendre compte de ce qu'il était en train d'accomplir.

Le parcours incroyable de Bredthauer n'est pas passé inaperçu auprès de high rollers chevronnés comme Ole Schemion et Christoph Vogelsang. Il faut dire qu'il est parti du plus bas de l'échelle : il s'est d'abord inscrit à un satellite à 100 FPP (les points joueurs fidélité sur PokerStars) soit l'équivalent de 1€, qui lui a permis de se qualifier à un second tournoi à 500 FPP, puis 1 500 FPP, puis 5 000 FPP, puis 15 000 FPP, et enfin à la dernière étape, le tournoi de qualification directe à 770€.

Sur les 200 participants, 8 se sont vus attribuer un package complet pour le Grand Final de l'EPT. Et Bredti0808 en faisait partie, réalisant ainsi le rêve de tous les amateurs.

« L'année dernière, j'ai gagné à peu près 5 000€. J'ai terminé deuxième d'un tournoi à 8€ et j'ai gagné un tournoi à 11€. »

Toujours à l'affût des bons coups, Christoph Vogelsang lui a proposé un pactole à six chiffres en échange d'une partie de ses gains finaux. Bredthauer a gentiment rejeté l'offre.

« J'y ai beaucoup réfléchi. Ce n'est pas vraiment une question d'argent. J'en ai beaucoup parlé avec mes proches, et on s'est dit qu'il valait mieux que je fasse mon petit bonhomme de chemin dans mon coin. Je suis déjà allé tellement plus loin que ce que je pensais. Et puis je n'ai pas envie de culpabiliser si je me fais sortir trop tôt et qu'il ne gagne pas d'argent. »


En pole position

Et comme si cela ne suffisait pas, Bredthauer ne se contente pas du tournoi de poker. Il est également en tête du classement de la simulation de Formule 1.

sebastian bredtauer
"Le poker n'est qu'un passe-temps pour moi."

On vous en a déjà parlé, il y a au Grand Final de l'EPT une machine de simulation automobile gratuite qui permettait de se confronter au parcours légendaire du Grand Prix de Monaco. À deux jours de la fin de la compétition, Bredthauer était l'homme à abattre, avec un tour en 1:12:67. Dans la « vraie vie », c'est Michal Schumacher (rien que ça !) qui en détient le record avec 1:14:439.

« Je joue à des simulations automobiles depuis que j'ai six ou sept ans, donc j'ai un peu d'expérience. C'est comme si j'avais fait ce circuit plusieurs fois par an depuis dix ans. »

Et au final c'est bien lui qui aura conservé le meilleur temps, et aura remporté cette compétition gratuite organisée pour célébrer les 10 ans de l'EPT.

Selon lui il est cependant possible qu'il ne se rende pas à Barcelone pour la prochaine étape, la première de la saison 11. Après tout, le poker n'est qu'un passe-temps pour lui.

« Si j'arrive au heads-up et que je gagne 765 000€, j'irai à Barcelone. Sinon, ce tournoi restera un souvenir exceptionnel. Je ne me vois pas du tout faire tout le circuit. » confiait-il avant qu'il ne termine finalement 8ème du tournoi, éliminé par l'Anglas Jack Salter futur deuxième (avec A-8 contre A-K), pour un gain de 128 800€.


D. O.

 

Derniers Blog Posts »