High Roller EPT Barcelone : Busquet le maître bat l'élève Colman

busquet win
Olivier Busquet (photo Neil Stoddart, PokerStars)

Le Franco-Américain Olivier Busquet avait 0,4% de chances de rester en vie dans le tournoi. Le coup est passé, et mieux, il a fini par remporter le tournoi.

Il est de ces coups qui restent gravés dans l'histoire. Des coups dont le dénouement semblent déjà faire partie d'un destin tout tracé.

Vainqueur du High Roller à 50 000€ qui ouvrait l'EPT de Barcelone 2014, Olivier Busquet a vécu l'une de ces mains qui a tout changé.

A l'image du "pire bad beat de l'histoire" que nous vous présentions tout récemment, celui-ci vaut aussi son pesant de cacahuètes. Ou plutôt de jetons.

Dans cette main, l'Allemand Sven Reichardt ouvrait à 160 000 avec 8 joueurs encore en jeu. Olivier Busquet partait alors à tapis pour son tapis de 1,5 million.

Reichardtflop
Un coup qui va faire mal...

Reichardt payait logiquement avec K K, tandis que Busquet dévoilait un A 2 passablement dominé. Et même encore plus lorsque le flop 8 8 K donnait Reichardt vainqueur du coup à 99%... Soit moins de 1% de chances de survivre pour Busquet...

Mais le poker a donc ses miracles, et les A et A successivement apparus à la turn puis à la river en auront constitué un beau.

Vous pouvez revivre le coup dans la vidéo complète de ce High Roller en fin d'article (à 1h25).


L'élève ne dépasse pas le maître

Et Busquet n'allait donc pas en rester là, bien décidé à aller chercher la victoire.

Autre ironie du sort, Busquet allait se retrouver en heads-up face à un certain Daniel Colman. Un Colman qui n'est pas seulement le vainqueur du Big One for One Drop des derniers WSOP et ses 15,4 millions (et qui avait défrayé la chronique en refusant les interviews et se montrant très critique à l'encontre du poker), mais aussi l'élève de Busquet. Ce dernier aura en effet été son mentor et l'aura aidé à progresser en heads-up, justement.

10429450101530731877996224490143047508619645n
Daniel Colman sait aussi sourire quand il veut.

Le duel final se sera montré à la fois dynamique et relax, bien qu'avec une légère connotation politique, les deux joueurs arborant des tee-shirts aux messages d'actualité : "sauvez Gaza" pour Busquet, et "Libérez la Palestine" pour Colman.

L'élève n'aura en tout cas pas dépassé le maître, au moins cette fois. Après avoir disposé notamment de Dan Shak et Morten Klein (à chaque fois avec les as), Busquet se sera affranchi de Colman, non sans que les deux joueurs n'aient conclu un deal au préalable (843 000€ chacun + 30 000€ pour la gagne).

Colman ajoute un peu plus de gains à son année 2014 stratosphérique. Il avait aussi remporté le Super High Roller de l'EPT Grand Final de Monte Carlo pour 2 millions € en avril.

De son côté Busquet accroche un deuxième tournoi majeur à son palmarès après le WPT de Borgata en 2009. Il était aussi déjà passé près d'un titre EPT en terminant 2è à Campione en 2012. Ses gains en live dépassent désormais les 5,8 millions de dollars depuis 2008.


Le classement complet de ce High Roller de l'EPT Barcelone saison 11 :

1- Olivier Busquet (USA) - 896 434€*
2- Daniel Colman (USA) - 843 066€*
3- Vladimir Troyanovskiy (Russie) - 473 200€
4- Scott Seiver (USA) - 364 200€
5- Sam Trickett (Angleterre) - 288 400€
6- Sven Reichardt (Allemagne) - 225 500€
7- Morten Klien (Norvège) - 177 500€
8- Daniel Shak (USA) - 138 600€
9- Mustapha Kanit (Italie) - 105 455€
10- Jacob Schindler (USA) - 92 400€
11- Ryan Fee (USA) - 92 400€


La vidéo du tournoi :


Pour suivre tout l'EPT Barcelone, et le Main Event en direct (table finale le 27/08) :

 

Derniers Blog Posts »