Cas pratique : As-Dame, partie 2

mike caro 32232

Dans cette seconde partie de notre étude de cas avec la main A-Q, nous allons nous pencher sur une nouveau scénario qui peut entraîner de coûteuses erreurs pour les débutants.


> Première partie


Le scénario :

Nous sommes toujours dans une partie de No-Limit à 6 joueurs, 2€/4€.
Votre adversaire dans cette main est agressif et large, mais sans historique de sortie des rails.
Ses mains ont toujours quelque sorte de valeur. Il ne fait pas de mauvais bluffs ou de donk bets, mais il a aussi montré quelques mains improbables. En résumé : un joueur très piégeux, mais fort.

De votre côté, vous avez joué un jeu très fort, serré-agressif. Vous n'avez montré que deux mains légitimes, et n'avez jamais été attrapé en dehors des clous.
Vous êtes également légèrement à court de cartes, et avez tout couché depuis un moment, renforçant un peu plus votre image serrée.

No-Limit Hold'em 2€/4€, 6 joueurs

UTG : 92€
MP : 440€
CO : 280€
Héros (SB) : 320€
BB : 445€

Pré-flop : (Pot 6€). Héros est de Small Blind avec A Q.
2 se couchent, CO suit 4€, B se couche, Héros suit 2€, BB suit 2€.

Flop : (12€) Q Q K (3 joueurs)
Héros checke, BB checke, CO mise 10€, Héros suit 10€, BB se couche.

Turn : (32€) 7 (2 joueurs)
Héros checke, CO mise 25€, Héros relance à 60€, CO suit 35€.

River : (152€) 8 (2 joueurs)

Héros ???

Que faites-vous ?

Miser ? Si oui, de combien ? Checker ? En espérant qu'il fasse quoi ? Si vous checkez et qu'il mise, allez-vous suivre, relancer ou vous coucher ?

A nouveau, vous devez utiliser l'information que vous avez pour imaginer ce que vous pensez être le mieux. Vous devez aussi comprendre le raisonnement derrière le pourquoi de ce que vous pensez.

Réponse : Après avoir obtenu un ressenti général sur votre adversaire, l'information la plus importante à analyser est le "betting pattern" (ses schémas de mises).

Pré-flop : le CO n'a pas relancé. Nous ne pouvons en être certain, mais nous pouvons raisonnablement supposer qu'il n'a pas KK ou AA. Il peut quasiment avoir n'importe quoi d'autre dans son éventail.

Le flop : le CO a la position dans cette main, et le flop est arrivé très chaud. C'est ce que l'on appelle communément un flop "hit or miss" (soit on a touché, soit pas du tout).

patrik antonius 32139
Redressez-vous. Prenez le temps de réfléchir avant d'agir.

A moins que quelqu'un ait un Q (et a touché), chacun n'aura quasiment rien d'autre à faire que de se coucher face à une mise. Pour cette raison, la mise de 10€ ne nous donne pas vraiment d'information. Il peut avoir une main légitime, ou cela peut être une tentative de vol.

La turn : Maintenant que la grosse blind s'est couchée, nous sommes en heads-up. Nous checkons à nouveau, et le CO mise encore.

Pour ce joueur, cette mise ne veut toujours pas tant en dire ; nous n'avons pas vraiment montré de force, et il ne peut nous mettre sur un roi faible - une main qu'il peut nous faire coucher.

Lorsque nous check-raisons, c'est presque comme si nous retournions nos cartes. Il peut maintenant être à peu près certain que nous avons une dame.

Nous n'avons pas relancé depuis la petite blind, il ne peut donc tout à fait être sûr que nous ayons un as comme kicker. Mais il peut grandement s'en douter.

Son call après le check-raise est une action très intéressante. Il ne nous a pas sur-relancé, mais il ne s'est pas non plus couché. Si nous pensons qu'il croit que nous avons une dame, avec quoi peut-il payer ?

Soit il prépare un énorme bluff à la river, pensant que nous bluffons, soit il a un full, ou une dame, et il pense que son kicker pourrait être bon.

Alors maintenant, que faisons-nous ?

La seule main qui nous inquiète vraiment est K-Q. Il y a d'autres mains qui font full et nous battent, mais elles sont peu probables. Il n'est pas impossible qu'il ait touché un full avec une paire de 7 à la turn, mais si c'est le cas, tant mieux pour lui.

S'il pense que nous bluffons et que nous checkons, il checkera derrière, ou suivra juste toute mise que nous ferons.
S'il a un full, il misera ou relancera toute mise que nous ferons.
S'il a une dame, il checkera derrière ou nous suivra juste pour voir si son kicker est bon.
S'il pense que nous avons une dame avec un kicker faible, il pourrait essayer de bluffer. C'est peu probable, simplement parce que de nombreux joueurs sont incapables de coucher une main telle que celle-là.

barry greenstein 32133
La seule chose que vous vouliez : un as à la river.

Etant donné que seul K-Q nous contrarie, et que nous pouvons ajouter JJ, TT, Q-J, Q-10, Q-9, A-K et K-J à son éventail ici (avec certaines plus probables que d'autres), nous devons considérer le fait que nous avons la meilleure main ici.

A mon avis, nous devrions faire un value bet ici, et un suffisamment gros pour décourager une relance de tout autre qu'un full.
Je miserais 100 à 150€. S'il pousse le tapis, il y a des chances pour que vous devriez jeter. Si vous misez 130€ à la river, vous avez engagé 204€, vous laissant avec 116€.
Vous obtiendrez juste un peu moins de 5 contre 1 sur votre argent pour faire le call. Il n'y a presque aucune chance pour qu'un joueur aussi bon que lui fasse un bluff avec si peu de chances de succès.

A moins qu'il vous voit comme un joueur serré-faible, envisageant de tout coucher, la cote de 5 contre 1 plus le fait qu'il sache que vous auriez la dame, fait de cette situation une situation très mauvaise pour un bluff.
Seul un full peut vous mettre à tapis ici. Misez pour la valeur et prenez le pot, ou misez pour la valeur et couchez-vous face à un all-in adverse.