Ces Joueurs Français Qui Ont Fait L'Année 2008

David Benyamine
David Benyamine, souvent considéré comme le meilleur joueur français

L'année 2008 aura été un bon crû pour les joueurs français, et plus particulièrement pour ceux dont on est habitué à voir les coups dans les plus grands tournois tout au long de l'année. Ils auront été quelques-uns des fers de lance du drapeau tricolore. Ce sont nos joueurs de l'année.

David Benyamine

Celui qui est considéré par beaucoup comme le meilleur joueur français, a profité de 2008 pour enfin réussir sa course au bracelet WSOP.
Après trois places payées (dont deux -presque trois-  tables finales), la quatrième tentative fut la bonne pour Benyamine. En remportant l'event à 10 000 $ d'Omaha Hi/Lo (sa variante de prédilection), « Big Ben » a mis fin a près de dix ans de disette aux WSOP pour le clan français, et réussi son incroyable pari, lui qui était jusqu'alors plutôt considéré comme un joueur de cash game.
David Benyamine aura même enchaîné par une belle deuxième place au WPT Bellagio de Las Vegas.
Après une année ainsi presque pleine, rendez-vous en 2009 pour faire encore mieux ?

Bertrand « Elky » Grospellier

Jusqu'aux tous derniers jours de décembre, il nourrissait l'espoir de décrocher le titre Card Player de joueur de l'année. Mais la dernière ligne droite de l'ultime WPT américain ne lui aura pas permis de boucler en beauté une année de toute façon déjà extraordinaire.
Il faut dire que le phénomène Elky a fait fort en 2008, en s'adjugeant deux prestigieuses victoires dans les deux circuits majeurs (hors WSOP) : 1er à l'EPT Caribbean Adventure en janvier, 1er au WPT Festa al Lago en octobre, pour des gains totaux de près de 4 millions de dollars.
En y ajoutant d'autres bonnes places dont deux payées aux WSOP (370ème au Main Event), Grospellier a pu prouver qu'il était aujourd'hui sans doute l'un des meilleurs joueurs de No Limit Hold'em.

Antony Lellouche

Parmi les joueurs qui marcheront peut-être un jour sur les traces de nos deux ogres, Antony Lellouche figure en bonne place.
S'il n'a pour le moment dû se contenter que de (belles) places payées, c'est sa régularité à approcher plusieurs fois la victoire dans plusieurs évènements majeurs qui force le respect. S'il n'aura cette année pas accroché de nouvelle place payée aux WSOP, ce sont surtout ses deux tables finales d'EPT (San Remo en avril, puis Londres en octobre) qui auront marqué les esprits. D'autant plus sachant que celle de la capitale anglaise y aura été sa seconde consécutive en deux ans.

Rémy Biechel

Il n'aura accroché aucune victoire majeure à son palmarès naissant, mais Rémy Biechel aura été présent tout au long de l'année, et souvent au rendez-vous des grands évènements. 4 (!) places payées aux WSOP seront venues récompenser une année riche en performances dans de nombreux side event.
Partageant le même entraîneur que Bertrand Grospellier, sa qualité de jeu et sa sympathie lui auront en outre permis de se forger un joli fan-club.
A suivre de très près pour 2009...

Roger Hairabedian

Troisième tricolore au classement Card Player joueur de l'année derrière Grospellier et Benyamine, Hairabedian reste un joueur dont on ne parle pourtant pas aussi souvent que sa régularité le mériterait.
L'année 2008 aura pourtant été très intéressante pour le franco-marocain, avec une victoire au Grand Prix de Paris en mai, une place payée au WPT Bellagio, et quelques autres bonnes places dans des tournois ou side event tels que les Amsterdam Masters Classics.

 

Derniers Blog Posts »