Cinq pièges dans lesquels les débutants se font avoir

At the table

Apprendre à jouer au poker peut être une expérience très fastidieuse. Une fois que vous connaissez les bases, vous pouvez au moins déjà opérer, mais vous restez un bleu complet lorsqu'il s'agit de bien jouer.

En tant que débutant, vous pouvez vous trouver coincé dans certaines ornières en termes de jeu, en faisant les mêmes erreurs encore et toujours. Vous pouvez même parfois ne même pas voir ce qui ne va pas.

Mais ne soyez pas effrayé : lisez ces cinq écueils dans lesquels les nouveaux joueurs s'embourbent généralement, et les conseils en lien pour comment y remédier.

1) Jouer trop de mains avant le flop. C'est la plus grosse erreur de toutes. Les nouveaux joueurs jouent beaucoup trop de mains pré-flop. Le choix d'une main à jouer pré-flop doit respecter certains requis.

Vous ne devriez jouer que 19 à 24% de toutes les mains et jeter le reste ; lisez plus à propos de la stratégie pré-flop par ici.

2) Emmener des mains trop loin après le flop. Il s'agit d'une extension du piège précédent. Les débutants ne jouent pas seulement trop de mains, ils vont également trop loin avec. De nombreux joueurs emmènent n'importe quelle paire ou n'importe quel tirage jusqu'à la river. Généralement vous ne devriez continuer qu'avec la top paire ou mieux, ou un tirage fort.

3) Jouer au feeling plutôt que par rapport aux cartes, situations, et statistiques. Beaucoup de nouveaux joueurs jouent des mains parce qu'ils ont eu un « feeling » à leur propos. Ce n'est pas bon. Le poker est un jeu mathématique : tout ce qui peut arriver s'en résume aux cotes.

Par conséquent, vous ne devriez jouer une main que parce qu'elle a les bonnes cotes pour gagner, pas parce que vous vous sentez chanceux ou obligé. Vous jouez une main parce que la situation dicte, que sur le long terme, jouer cette main vous fera gagner de l'argent. Apprenez-en plus à propos de la « valeur attendue » par ici.

4) Laisser vos émotions prendre le pas sur vous. Le poker peut être un jeu stressant. Si vous perdez quelques mains et commencez à laisser vos émotions vous envahir, vous allez commencer à prendre de mauvaises décisions.

Le poker est toute une affaire de prise de décisions ; prendre les meilleures décisions possibles signifie que vous devez approcher le processus de prise de décision avec l'esprit clair.. Apprenez-en ici plus à propos de la gestion de vos émotions ici

5) Penser à court terme. De nombreux joueurs vont faire un coup correct, perdre le pot, et se dire autre chose en second lieu. Ils diront « Oh, j'aurais dû coucher ma paire d'as vu comment ça s'est terminé avec mon adversaire ayant fait sa quinte. »

C'est un mauvais raisonnement. Si vous mettez votre argent dans les bonnes situations, il s'agit du jeu correct, que vous gagniez ou perdiez. Le poker est un jeu de long terme. Vous pouvez toujours prendre les bonnes décisions et constamment quand même perdre sur une durée d'un jour, une semaine, ou même un mois.

C'est ce qui arrive car le jeu implique beaucoup de chance à court terme. Cependant, sur le long terme, les mauvais joueurs vont perdre la plupart du temps, et les bons joueurs gagner. Apprenez-en mieux à propos de la réflexion sur le long terme, ici.

En résumé : Réfrénez le nombre de mains que vous jouez avant le flop ; couchez lorsque le fold est bon ; basez vos décisions sur des facteurs concrets ; gardez vos émotions sous contrôle ; et prenez votre longue-vue lorsque vous évaluez une action potentielle.

Gardez à l'esprit ces bases et vous prendre le coup de main du jeu sans y ruiner la banque.