Main du mois : Comment être éliminé d'un grand tournoi en 3 minutes

Jamie Staples
Un petit tour et puis s'en va.

Cela coûte 5 300 € de participer au tournoi principal d'un EPT. Et parfois pour vraiment pas grand chose.

Car lorsque vous n'aurez vu que 4 mains avant de trouver la porte de sortie, on peut dire que l'expérience aura été coûteuse.
Oui, cela veut dire que vous aurez en gros dépensé 1 300 € par main. Et encore plus si vous n'en avez joué qu'une.

Il y a moins d'un mois se déroulait l'avant dernier EPT de l'histoire, l'European Poker Tour de Malte. Et c'est le genre de mésaventure qui est arrivée au populaire streameur sur Twitch et membre de la Team PokerStars, Jamie Staples.

Il nous raconte...

Jamie Staples :
Tout avait pourtant bien commencé. J'avais bien dormi, pris un bon petit-déjeuner, il faisait beau, je me sentais bien. Et j'étais prêt.

Je m'assois à des blindes à 150/300, et me couche les trois premières mains avant de trouver une paire de valets UTG. Je relance à 700.

Après coup je dirais que c'était probablement une erreur, et j'aurais dû miser un peu plus gros. Mais bon ainsi soit-il.

Le joueur UTG+1 juste après moi donc suit, UTG+2 aussi, tout comme le cut-off et le bouton.
Il y a donc déjà 5 joueurs en jeu quand c'est au tour de la grosse blinde.
Celui-ci a quelque chose comme 17 BB, et fait all-in.

Jamie Staples
"J'aurais peut-être dû miser un peu plus gros."

Je ne connaissais pas ce joueur mais j'avais remarqué qu'il était un peu "joueur", aussi j'étais plutôt sûr d'être devant la plupart du temps avec mes valets.

J'avais plus peur du gars à ma gauche qui avait payé ma relance avec encore 6 joueurs à parler derrière lui.

Je finis par payer. Les trois joueurs à ma gauche se couchent. La parole revient au joueur au bouton... qui pousse son tapis !

Ce qu'il faut mentionner...

Je devrais probablement mentionner que ce joueur au bouton, c'était Eugene Katchalov, et qu'il avait environ 10 000 jetons de plus que moi.

Katchalov est comme vous le savez un joueur très accompli, et c'était très difficile pour moi de lui allouer un éventail.

J'éliminais cependant les as et les rois, car je pense que ces mains auraient sur-relancé pré-flop, pour éviter de se retrouver face à 5 joueurs.
Je pensais qu'il y avait une petite chance pour qu'il ait les dames, mais même avec cette main son coup aurait été très peu conventionnel.

D'un certain côté vous devez aussi considérer le fait que je n'aurais pas voulu mettre 100 blindes avec une paire de valets au début d'un tournoi. Mais il y avait 17 blindes pour ainsi dire mortes dans le pot.

Au fait, il se trouve que la grosse blinde avait A-10. J'y ai pensé pendant un long moment.

La seule façon que j'avais de me sortir de cette main était si je pouvais me convaincre qu'Eugene pensait que la grosse blinde bougeait avec du lourd.

Pas de miracle

J'ai donc fini par payer, et à ma grande surprise Eugene avait vraiment les dames.

Eugene Katchalov
Tombé sur un os ukrainien.

RAS au tableau, pas d'as miraculeux pour la grosse blinde, pas plus que de valet miraculeux pour moi.

Et j'en avais fini de mon Main Event. Il aura duré 3 minutes.

C'était donc la quatrième main que je voyais, et la seule que j'aurai joué.

J'ai parlé avec quelques bons joueurs après coup, et quasi tous ont dit que je devais y aller avec mes valets. Aussi je ne regrette pas trop ma décision.

Evidemment ça m'a quand même pris du temps pour m'en remettre. Je n'ai pas joué au poker derrière pendant plusieurs jours.

Je pense qu'Eugene aura pensé qu'il ne voulait pas sur-relancer mais qu'il envisageait de payer un tapis derrière.
A mon niveau - je ne suis pas aussi expérimenté que lui - je pense que tu feras toujours plus d'argent en sur-relançant les dames au lieu de juste payer, parce que ça reste une main forte mais il y a toujours des tonnes de mauvais flops pour elles.

Les autres joueurs m'ont confirmé qu'ils auraient eux aussi relancé les dames pré-flop.
Mais c'est de cette manière qu'Eugene a joué. Il est imprévisible et malin.