Comment les Actions Passées Dictent vos Futures Décisions

Gilbert Diaz
Ne quittez jamais vos adversaires des yeux

Le succès en poker live dépend de ce que vous apprenez sur vos adversaires et leurs motivations, puis de l'usage de cette information à votre avantage lors des mains ultérieures.

En ligne, des tonnes de joueurs en sont venus à se reposer presque exclusivement sur les logiciels de tracking et leur heads-up display (HUD) attaché à la table pour que tout soit fait à leur place.

A son niveau très basique, le logiciel se souvient des actions de vos adversaires lors de chaque main et vous laisse accéder à ces informations stockées pour vous donner un aperçu de la façon dont ils jouent et comment vous pouvez adapter votre jeu pour en profiter.

Malheureusement, cet HUD en ligne n'est que peu d'aide pour vous loin du clavier.
En poker live, tout ce dont sur quoi vous pouvez compter est votre propre tête. Alors vous feriez mieux de l'utiliser pour garder une trace de ce qui s'est passé pendant que vous jouiez.

Le Jeu Live

En ligne, vous jouez principalement contre les nombres du HUD susmentionné plutôt que contre les adversaires.
Si votre adversaire est un 60/10/1 (très large calling station), vous allez jouer un jeu grand ouvert pour prendre avantage sur lui. Face à un 8/4/2 (nit très serré), vous allez jouer complètement différemment.

En jeu live, vous n'avez évidemment pas ces statistiques sur les joueurs à la table.
La seule aide que vous pouvez avoir est de vous souvenir des sessions précédentes. Dans la plupart des cas cependant, vous n'aurez jamais joué avec la majorité de ces joueurs - ou ne pourrez vous en souvenir -.

Daniel Negreanu and Phil Ivey
Certains joueurs sont plus faciles à cerner que d'autres

Dans ce cas, vous devez construire un profil pour chaque joueur au début de votre session. Chaque main qu'ils jouent (ou ne jouent pas) demande à être contrôlée et retenue en mémoire autant que possible.
Exploiter le jeu de vos adversaires est l'objectif ultime du poker. Le plus d'informations que vous avez sur ce qu'ils font, et pourquoi ils le font, plus vous aurez la tâche facile pour prendre leur argent.
Et c'est seulement lorsque vous avez un profil établi fort et exact sur votre adversaire, que vous pouvez modifier votre propre jeu pour l'y adapter.

Fabriquer une Impression Générale

La première chose que vous avez besoin de développer est une impression générale sur chaque joueur à la table et le type de jeu qu'ils choisissent de jouer.

Il 'agit de quelque chose d'aussi simple que de prêter activement attention aux mains jouées et de prendre des notes sur tout ce qui se démarque.

Les choses que vous allez vouloir rechercher :

* Joueur checkant le jeu max

* Les Bluffs, gros et petits

* Les gros calls avec des mains marginales

* Les Tells

* La propension à aller chercher ses tirages

* L'agression pré-flop

* La connaissance et la sensibilité générale envers le poker

Tout ce qu'un joueur fait ou ne fait pas est un indice. Est-ce qu'il joue trop de mains, ou est-ce qu'il joue trop peu ? Est-il capable de coucher une main ? Est-il capable de faire un bluff ?

Une fois que vous avez toute cette information, et plus, à propos de vos adversaires, vous n'aurez que peu de problèmes à savoir comment les jouer.
Si vous avez décrété que votre adversaire était incapable de coucher une main, vous n'avez plus besoin d'envisager de faire un bluff face à lui.

Marcel Luske
Les logos Pokerstars peuvent vous donner quelques indices

Ce qui est bon se trouve dans les détails

Une fois que vous avez cette tendance générale, vous allez vouloir la peaufiner sur les joueurs que vous pensez les plus faciles à exploiter et trouver autant de détails que possible à propos de leur jeu.
Quels types de mains aiment-ils jouer, et dans quelles situations ? Pourquoi jouent-ils en premier lieu ? Quel est leur objectif ? A quel point pensent-ils qu'ils sont forts ? A quel point pensent-ils que je suis fort ?

Il y a d'innombrables détails à trouver sur chaque joueur. Prenez le temps de vous assurer que vous avez raison.
Il est important de savoir si le joueur aime sur-relancer les mains à tirage tels que 6 7, mais ne suivra que avec des mains telles que A K. A t-il quelques superstitions ? A t-il peur de certaines mains ?

Exemple :

Le joueur à quelques sièges à votre droite est un joueur trop agressif qui aime véritablement bluffer et intimider. Il s'imagine également être le meilleur joueur de la table.
Lors d'une main précédente, vous avez été témoin de son 3-bet à tapis à la turn sans paire ni tirage. Son adversaire a suivi avec un tirage quinte flush par les deux bouts, et a manqué tous ses outs.

A peu près 20 mains plus tard, vous vous retrouvez dans un coup avec ce gars. Vous avez suivi sa relance pré-flop avec une main avec laquelle vous n'auriez normalement jamais suivi une relance. Vous pensez être à même de prendre tout son stack s'il vous fait le même bluff qu'il a déjà fait plus tôt.
En gardant à l'esprit que même les plus mauvais joueurs se voient distribuer les meilleures mains tout aussi souvent que nous autres, vous devez toujours jouer la main avec la diligence qui lui est due ; ce n'est pas juste parce que c'est lui que cela veut dire qu'il n'a pas un monstre.

Vous floppez la top paire valets avec un kicker roi. Il mise, et à ce stade vous êtes des plus vraisemblablement devant. Les seules mains qui vous font perdre sont AA, KK, AK, quelque brelan aléatoire ou deux paires.
Si vous relancez, vous ne serez jamais suivi par une main autre que celles qui vous écrasent. En plus de cela, une relance va stopper son bluff sur les cartes suivantes.

Vous suivez simplement. Le turn est une brique, et il mise à nouveau. La situation n'a pas changé, alors vous avez une nouvelle fois un call facile.

Rivals
Si vous êtes Luke Schwartz, vous pensez simplement que tous les joueurs sont des fish

La river apporte une nouvelle brique, et il part instantanément à tapis. A ce stade vous devriez être aussi convaincu que vous pouvez l'être, qu'il est en train de bluffer.

Partir à tapis est la chose la plus effrayante qu'un joueur puisse faire dans une partie de poker. Si il avait voulu que vous payiez, il y a des chances qu'il eut voulu miser moins. Il est toujours possible que vous soyez battu, mais c'est hautement improbable.

Vous suivez avec votre paire, et remportez le pot en battant un A T - à nouveau, aucune paire, aucun tirage.

Bien que ce call n'était pas particulièrement impressionnant, il aurait été presque impossible à faire sans avoir la connaissance des actions précédentes de ce joueur.
Si cela avait été la première main vous ayant été distribuée, vous auriez été forcé de vous coucher, des plus probablement pré-flop.

L'Information est Reine La première étape à une table de poker est de collecter l'information, la seconde est d'utiliser cette information.

Vous avez également besoin de constamment mettre à jour ce que vous savez sur chaque joueur au fur et à mesure que la partie avance, pour vous assurer que l'information sur laquelle vous agissez est toujours actuelle et exacte.

N'oubliez jamais : à la table de poker, c'est celui avec le plus d'information qui est le roi.