Comprendre et corriger ses erreurs au poker

Sami Kelopuro
Une décision importante peut mener à une grosse erreur.

Le poker est un jeu où il faut faire des choix ; et que vous gagniez ou perdiez le pot dans lequel vous êtes impliqué, à chaque fois que vous faites une erreur au poker, vous perdez de l'argent à l'arrivée.

Si vous préférez plutôt faire de l'argent, et sans avoir à ne vous en reposer que sur la chance, vous devez éradiquer ces erreurs de votre jeu, purement et simplement.
La façon la plus clairvoyante pour se faire, est d'apprendre de celles que vous faites.

Pour apprendre d'une erreur, vous devez :

1. Faire l'erreur
2. Comprendre et admettre que c'était une erreur
3. Imaginer ce que le meilleur move aurait été
4. Voir pourquoi cela aurait été le meilleur move
5. L'appliquer à votre jeu

Identifier une erreur

Qu'est-ce exactement qu'une "erreur" au poker ?

David Sklansky a essayé de classifier une erreur de poker par son théorème fondamental du poker, qui dit que si vous avez agi d'une manière différente que vous auriez fait si vous aviez su exactement ce que votre adversaire avait, alors vous avez fait une erreur.

Une partie de cette théorie embarque l'idée des "Dollars Sklansky", qui en résumé est l'argent que vous auriez gagné ou perdu dans la main si cela s'était décidé en fonction des cotes.

 

David Sklansky
David Sklansky lui-même.

Cela veut dire que si vous étiez favori à 60/40 lorsque l'argent est allé au milieu, que vous ayez gagné ou perdu, vous avez récolté 60% du pot en dollars Sklansky. Beaucoup de professionnels du poker, pensent cependant que cette définition est inadéquate. Elle n'est pas exactement incorrecte, mais elle fait preuve de trop de manichéisme pour un jeu aussi complexe que le poker.

Admettons que vous ayez A K et que votre adversaire ait 9 9 ; le flop amène Q 8 4.
Selon la théorie fondamentale, vous feriez une erreur en faisant n'importe quoi d'autre que de checker et vous coucher. Votre adversaire vous bat, et vous ne devriez donc pas mettre plus d'argent dans le pot.

En réalité, selon  le joueur, il y a une bonne chance que votre adversaire se couche face à une mise. Et cela peut se mesurer de manière suffisamment fiable pour être factorisé dans le processus des Sklansky dollars.

Alors quelle est l'erreur ici ? Essentiellement à chaque fois que vous jouer d'une manière autre que le coup optimal, vous faites une erreur.
Malheureusement, la plupart des mains de poker tombent dans une zone grise où il n'y a pas de façon correcte toute faite pour les jouer.
La meilleure règle d'or, est que si vous ressentez avoir fait une erreur, c'est probablement le cas.
A chaque fois que vous pensez « j'aurais pu gagner plus » ou « j'aurais pu perdre moins », il y a une bonne chance que vous ayez raison. Mettez un drapeau rouge sur ces situations, pour une contemplation et analyse futures.

G-bucks

Pour envisager le choix optimal, vous devez complètement ignorer les Sklansky dollars. Il est quasiment impossible de savoir exactement ce que votre adversaire détient, ainsi le mieux que vous puissiez faire est de le restreindre à un éventail, une gamme.

Bienvenue dans le monde des G-bucks (les "dollars G") de Phil Galfond.

En résumé, les G-bucks sont utilisés pour évaluer votre main face à l'éventail possible de mains de votre adversaire, ou vice versa.
La décision optimale est le choix le plus profitable face à cet éventail sur le long terme. Ainsi même si cet adversaire a les nuts (le jeu max) dans la main que vous jouez, partir à tapis peut toujours être la décision optimale si cette main fait légitimement toute petite partie de sa gamme.

Il n'y a pas de réponse rapide et toute faite pour entrevoir le choix optimal. Faites rentrer en ligne de compte les cotes du pot, les éventails, les images et schémas de mises, puis débattez-en.
Parler de ces scénarios avec quelqu'un d'autre qui ait une meilleure compréhension du jeu que vous, est inestimable.

OMG Clay Aiken!!!1
Phil Galfond, créateur des G-Bucks.

Le pourquoi

Une fois que vous avez entrevu quel était le choix optimal, vous avez ensuite besoin de décrypter quel est le meilleur choix dans le cas présent.
Il est important de ne pas gloser là-dessus. Savoir ce qu'était le choix optimal dans une main spécifique n'est presque d'aucune aide pour aider le joueur que vous êtes.
Vous devez retourner aux sources du problème et replonger dans les raisons qui se trouvent derrière la solution. Une fois que vous avez compris le "pourquoi", vous pouvez l'ajouter à votre arsenal de compétences et l'utiliser lorsque faisant face à une situation similaire dans le futur.
Mémoriser les mains et les coups ne peut que vous emmener loin.

Application

Ceci est la partie la plus cruciale. Tout ce travail analytique est inutile si vous n'appliquez pas le résultat final à votre jeu.

Si vous comprenez l'erreur, voyez où est la faille, découvrez comment cette faille est arrivée, mais ne la colmatez jamais, vous n'allez faire que couler à nouveau une fois que vous toucherez l'eau.
Arrivez à comprendre le meilleur coup, arrivez à comprendre pourquoi il s'agit du meilleur coup, arrivez à comprendre pourquoi vous ne l'avez pas fait en premier lieu, puis finissez par corriger le problème.
Plus vous procéderez de cette manière, le moins d'erreurs vous ferez et moins sévères deviendront celles que vous ferez encore de temps en temps.
Comme Tommy Angelo le dit, cela n'a aucun sens de travailler sur votre meilleur jeu, si c'est une partie inférieure de votre jeu qui vous fait perdre tout l'argent.
Il y a peu de place pour l'amélioration dans les mains et situations que vous avez déjà bien jouées, alors concentrez-vous sur les parties de votre jeu où vous avez du mal à manœuvrer.

Corrigez vos erreurs, et vous perdrez bien moins d'argent. A l'arrivée, cela se traduit par gagner plus.