Comprendre le concept du "Gap"

David Sklansky
Sklansky connaît ses gaps

Le terme de Gap concept à été introduit par le célèbre auteur David Sklansky, et se réfère à l'idée que vous devez avoir une meilleure main pour payer une relance que pour ouvrir vous-même le pot.

Par exemple, si tout le monde passe jusqu'a vous et que vous êtes en milieu de parole, il est correct de relancer avec As Valet, par contre si vous faites face à une relance d'un joueur serré premier de parole, la valeur d'As Valet décroît terriblement.

Cela est dû clairement au fait que lorsqu'un joueur en début de parole relance, il pense que sa main est la meilleure que celles du reste de la table. Après tout, sa relance doit faire le tour de la table, et chaque joueur restant peut avoir une meilleure main.

Si par contre il relance en fin de parole, il indique simplement « ma main semble être la meilleure contre vous autres ». Donc une relance en début de parole pèse plus qu'une relance en fin de parole, parce qu'elle doit battre plus de joueurs.

C'est pour cela que lorsque vous êtes face à une relance, vous devez resserrer votre sélection de mains. Vous devez avoir une main plus forte que ce que vous auriez pour ouvrir vous-même le pot.

Ceci pour compenser deux choses : le manque d'initiative que vous avez en payant, et le fait que votre adversaire vous dise qu'il pense que sa main est assez forte pour battre n'importe qui.

Si votre main n'est pas aussi forte que ce avec quoi vous relancez habituellement à cette position, vous risquez d'être dominé.

Etre dominé signifie que vous et votre adversaire avez en commun la plus forte carte, mais il a un meilleur kicker. Par exemple votre adversaire a As Roi, et vous As Dame, un scénario parfait pour un désastre.

Jouer une main dominée peut être très problématique, c'est de là qu'est né le concept du Gap. Toutes les fois où vous toucherez votre As, vous allez dépenser beaucoup de jetons pour retrouver second à l'abattage. Le concept du Gap peut vous sauver de ces situations.

Ce que le Gap représente n'est pas grave dans le marbre. Cela dépend des joueurs contre qui vous jouez.

Si votre adversaire est serré, le Gap doit être large, si votre adversaire est large, le Gap doit être petit voire inexistant.

Beaucoup de joueurs pensent que le concept du gap est dépassé, et n'a pas sa place dans les parties agressives d'aujourd'hui ou dans une stratégie de poker. Ce n'est pas vrai.

Bien que la règle elle-même soit un peu ancienne, le principe sous-jacent reste le même. Lorsque vous payez, vous voulez avoir une main qui paraisse meilleure ou qui à une bonne équité face à votre adversaire.