Une institutrice en jardin d'enfants 3è du Millionnaire Maker

Lisa Meredith
Lisa Meredith

Alors qu'elle participait à son premier tournoi, Lisa Meredith, institutrice en jardin d'enfants depuis 6 ans, termine 3è du Millionnaire Maker. Mais ce n'est pas la seule belle histoire de ce tournoi.

Deuxième bracelet WSOP pour le vainqueur Jason DeWitt, après un premier glané en 2010 (en No-Limit Hold'em à 5 000$). Une victoire qui lui avait déjà apporté 818.959$.

► Un nouveau gros gain qui ne semble pas l'émouvoir plus que ça, si ce n'est le bracelet : "Rien ne va changer. Je ne vais pas m'acheter de nouvelle voiture. J'ai déjà une vie confortable. (...)

Je pense vraiment que c'est une validation de gagner un deuxième bracelet. J'ai l'impression que tout le monde a des bracelets avec autant de tournois au programme. Si vous jouez tous les WSOP, ce que font la plupart des pros, la plupart en ont déjà au moins un. Un deuxième est une véritable confirmation parce que c'est très dur à accomplir."

► DeWitt a écrasé la table finale, relançant constamment et remportant près de la moitié des pots, bien servi qu'il était. "Ca m'a aidé d'avoir beaucoup de bonnes cartes. Quand j'ai des bonnes cartes c'est facile d'être l'agresseur. Je n'ai pas non plus fait de grosse erreur."

► Avec deux Jours 1 et une ré-entrée optionnelle, 5479 joueurs uniques auront participé à ce tournoi à 1 500$ (avec 1711 ré-entrées prises), pour un total de 7190 participants.

« Je pensais à ma fille »

► C'était le premier tournoi WSOP pour Lisa Meredith, institutrice en jardin d'enfants depuis 6 ans. Résultat : une troisième place et 500 000 $ !

La jeune femme avait pour habitude de jouer une fois par semaine dans un petit bar dans des tournois à 20$ ou parfois plus avec son mari.

Après qu'elle ait gagné 10 733$ après avoir remporté un tournoi à 100$ et 529 joueurs, ils auront tous deux décidé de venir à Las Vegas tenter leur chance dans ce Millionnaire Maker.

Son mari essayait de lui montrer certains pros jouer la nuit précédente, mais Lisa préférait ne pas prêter attention, car elle ne voulait pas "jouer différemment avec une personne ou une autre."

Garrett Greer
Garrett Greer illustre qu'il ne faut jamais perdre l'espoir.

Egalement ancienne gymnaste, Lisa aura été adepte d'un jeu prudent jusqu'à son podium.
"Au milieu de certaines des plus grosses mains, je n'arrêtais pas de penser à ma fille qui venait me dire "ma maman va gagner le tournoi !"

Je veux maintenant utiliser cet argent intelligemment, payer ma maison, prendre de belles vacances. Nous sommes des gens économes."

Elle pense à présent même arrêter son métier pour devenir professionnelle, notamment pour pouvoir rester à la maison et s'occuper de ses enfants.

Autre belle histoire, celle de Garrett Greer, 2è du tournoi. Il raconte : "Si je reviens 5 ans en arrière, j'étais assis dans mon fauteuil roulant chez ma tante. J'avais 200$ sur mon compte en banque, pas de travail et pas de projets. Elle me dit alors qu'elle et mon oncle vont divorcer, qu'ils vendent la maison et que je dois partir dans les 4 mois.

J'ai malgré tout été capable de garder la tête froide et de voir le bout du tunnel en suivant mon rêve. Je pense que ne pas laisser la négativité vous abattre est la seule manière d'avoir une chance. (...)

Quand j'ai subi mon accident et me suis retrouvé à l'hôpital le coup brisé, j'ai aussi eu la chance d'avoir beaucoup de soutien de ma famille et mes amis."

« Le bout du tunnel en suivant mon rêve »

► Un seul autre finaliste avait déjà remporté un bracelet (en 2011) : Arkadiy Tsinis (6è).

► 4 pays étaient représentés en table finale : Etats-Unis, Grande-Bretagne, Russie et Italie.

► Belle performance (à nouveau) pour le vainqueur du Millionnaire Maker inaugural en 2013, Benny Chen : 39è.
"L'expérience du premier tournoi m'est définitivement utile. Je suis un peu plus patient cette fois. (...) Le prix d'1,2 million de dollars a rendu les choses plus faciles, mais cela n'a pas changé ma vie pour autant. Mais parents ne me mettent juste plus la pression à propos de poker."

Il se considère aujourd'hui toujours comme un amateur. Il dirige d'ailleurs un restaurant avec son frère.

Jason DeWitt
Jason DeWitt, le vainqueur

► Bien que le nombre total de participants ait légèrement baissé (7275 l'an dernier), le nombre de joueurs français entrés dans l'argent de ce Millionnaire Maker a plus que doublé : 6 l'an dernier et 15 cette année dont Florian Decamps, Johan Guilbert, Valentin Messina, Paul Tedeschi, Yann Del Rey, Jimmy Guerrero, Fabrice Soulier, ou encore Guillaume Diaz.

► Ce n'est pas un mais deux millionnaires que ce Millionnaire Maker 2016 aura consacré. L'échelle de gains aura d'ailleurs été vue étrange, avec deux premières places payant à peu près la même somme (le million), avant un saut de 500 000 $ pour la troisième place.
C'est d'ailleurs ce qui aura permis à DeWitt de jouer plus relax lors du heads-up comme il le confiait : "J'avais déjà gagné un bracelet. La différence entre la première et la deuxième place n'était que de 65 000$, je pouvais donc jouer agressif. Je suis surtout heureux de ne pas avoir fini troisième."

► De 7500 jetons au départ du tournoi, le vainqueur aura fini avec 53 millions de jetons (53 025 000 pour être exact).


Retrouvez le classement de ce Millionnaire Maker sur sa page d'infos détaillées.

Retrouvez les comptes-rendus identiques de tous les tournois des WSOP 2016 via le menu déroulant de notre page principale des WSOP.

Veuillez correctement remplir les champs requis !

Erreur !

Vous devez attendre 3 minutes avant de pouvoir poster un nouveau commentaire.

Aucun commentaire