Contrôler la Main, 1ère partie

patrik antonius 19292
Patrik Antonius : toujours sous contrôle.

Tous les joueurs gagnants de No-Limit Hold’em savent que pour être victorieux il est crucial de contrôler la majorité des pots que vous jouez.

Contrôler la main réduira le nombre d’erreurs que vous risquez de faire tout en augmentant le nombre d’erreurs de vos adversaires, et vous permettra d’utiliser les côtes en votre faveur.

Il y’a quatre façons principales pour un joueur d’obtenir le contrôle sur une main.


  • Avoir la position : Si aucun autre n’a pris l’initiative en tant qu’agresseur, le contrôle de la main échouera au joueur en position. Pour plus de conseils sur l’importance de la position, jetez un œil sur cet article : Pour ne pas craindre au poker : jouez en position.
  • Etre l’agresseur : Le joueur qui mise et relance au lieu de checker et payer est l’agresseur. Par défaut, l’agresseur contrôlera la main, et y renoncera uniquement si son adversaire rempli un des deux critères détaillés ci-dessous.
  • Etre craint : Si vos adversaires vous craignent à la table, vous conserverez toujours le contrôle sur les mains que vous jouerez. Même si votre adversaire est l’agresseur (ce qui lui donne le contrôle de la main par défaut), vous aurez toujours la possibilité de récupérer la main mise sur le coup, simplement en tirant parti de la crainte que vous lui inspirez.
  • Avoir plus d’informations : Le joueur qui disposera du plus d’informations pendant la main sera le joueur contrôlant le pot, quoi qu’en démontrent les exemples précédents. Vous pouvez être le joueur le plus craint au monde, et l’agresseur, mais si l’adversaire a les nuts (le jeu max) et que vous ne le savez pas, il a alors le contrôle complet sur la main.

Comme vous le voyez, le quatrième exemple est beaucoup plus important que le troisième, qui lui même l’est plus que le second, et ainsi de suite.

gus hansen 3
Gus, visiblement hors contrôle, et pourtant...

Le plus important pour remporter le contrôle sur une main est d’obtenir certaines informations cruciales dont votre adversaire ne dispose pas. Plus vous en savez et moins ils en savent, plus vous aurez de contrôle sur la main jouée.

Le potentiel de la tromperie

Plus vous disposez de contrôle sur une main, mieux vous êtes loti. Mais si tous le monde a la table sait que vous avez le contrôle du jeu sur la main jouée, il y’a de bonnes chances que vous n’arriviez pas à amadouer les autres joueurs pour les attirer dans des gros pots.

Le vrai profit au poker interviendra si vous arrivez à faire croire à vos adversaires qu’ils ont le contrôle de la main.

Si votre adversaire pense qu’il contrôle, il n’aura pas peur de vous. Le laisser croire qu’il peut vous « value town » (miser tout du long en se faisant payer à chaque fois) alors qu’en réalité vous êtes en train de le piéger, est la meilleure garantie de remporter des gros pots.

Voici un exemple :

Situation : Cash Game Live, Full-Ring (table pleine), No-Limit 1€/2€

Je reçois 8 8 en milieu de parole. Je suis en plein changement de vitesse et je commence à agresser beaucoup plus, donc je fait une relance à 15€.

Deux payeurs pour aller voir le flop. J’ai le plus gros stack avec un peu plus de 600€, le bouton détient près de 450€.

Le pot est de 48€.

Le flop arrive : 9 4 9

Même si il ne s’agit pas d’un très bon flop pour moi, il n’est pas si mauvais. L’unique paire servie qui pourrait m’inquiéter est une paire de 10, étant donné que je suis à peu près certain que les joueurs qui m’ont payé m’auraient sur-relancé avec une paire de valets ou plus pré-flop.

Il y’a de nombreuses mains comprenant un neuf avec lequel mes adversaires auraient pu me payer, mais il y’a statistiquement peu de chances que ça arrive. Les probabilités sont que je détienne la meilleure main, donc je fais un continuation bet à 30€.

Le premier jette, me laissant en heads up avec le bouton. Le bouton nous fait un petit cinéma.

« Ahhh, bon ok, j’imagine que je dois payer. »

Etant donné sa façon d’agir, je suis maintenant sûr à 100% qu’il possède un neuf, et je parierais beaucoup d’argent sur le fait qu’il ait A9.

Il y’a une chance qu’il ai brelanté les 4, mais de toute façon, il me bat. A ce moment là, j’ai l’information cruciale (je sais ce que tous les deux nous possédons) pendant qu’il connait uniquement ce qu’il détient.

phil hellmuth 30072
Plus d'informations = plus de contrôle.

J’ai plus d’informations que lui, et je suis l’agresseur, c’est donc moi qui suis clairement en contrôle du pot. Malheureusement, je suis dans une situation épouvantable et ma situation de contrôle du pot me permet uniquement de sortir de ce coup en perdant le minimum.

Le pot fait 108€.

La turn est 8.

J’ai eu de la chance, je le sais et j’adore ça. A ce moment là, je sais exactement ce qu’il détient, et lui n’a aucune idée de ma main.

Je sais que je suis devant, mais je sais également qu’il pense qu’il a la meilleure main. Il pense qu’il m’a eu et qu’il est en train de me piéger dans ce pot.

En d’autres mots, il pense qu’il a complètement le contrôle sur ce pot. Avec cette impression vient la confiance et le sentiment d’invulnérabilité.

Je suis maintenant dans une situation parfaite, et je peux maintenant considérer que gagner autre chose que son tapis complet serait une erreur.

Vous pourriez penser que le fait de me laisser le contrôle de ce pot étant donné la force de sa main n’était pas très grave, et que je devais avoir beaucoup de chance pour gagner ce coup. Mais je vais vous expliquer dans quelle mesure son échec pour prendre le contrôle du pot s'est transformé en coûteuse erreur.

Une coûteuse erreur

Nous étions donc les premiers à agir avec notre adversaire ayant un brelan de 9, et le sentiment qu’il était devant sur cette main.

Beaucoup de novices ici auraient checké, assumant le fait que leur adversaire miserait puisque nous savions qu’il avait une grosse main.

Il y’a en réalité une grosse erreur. Rappellez-vous, notre adversaire pense qu’il nous a piégé, nous faisant son petit show en disant « Je suis vraiment faible, je n’ai vraiment rien touché... »

Donc si nous checkons, un drapeau rouge va débarquer, après tout, si nous pensons qu’il est faible, il aurait été logique que l’on mise avec n’importe quel main ici.

Même s’il n’a pas un niveau de réflexion de ce niveau, notre check va l’amener à penser que nous sommes vraiment faibles. Il va réduire ses tailles de mises et miser petit, essayant d’extraire un peu plus de gains sur nous.

Nous avons donc la situation parfaite pour que l'on joue tous nos stacks, et donc c’est ce que nous devrions faire. Alors je mise 75€ dans le pot, en sachant très bien ce que mon adversaire peut alors faire :

a) Me revenir par-dessus à tapis

b) Continuer à m’attraper, juste payer et attendre la river pour relancer.

Notre ami part à tapis pour environ 325€ par-dessus les 75€ que je viens de miser.
Je paye très vite, une brique tombe à la river et je prends le pot.

L’exemple est choisi pour illustrer l’importance d’avoir le contrôle sur une main.

huck seed 17746
Snap call. Brique. Par ici la monnaie !

Le minimum que j’aurais pu perdre ici aurait été de 45€, la relance préflop et le continuation bet au flop.

Quand je fais mon continuation bet au flop, j’ai toujours le contrôle de la main, étant l’agresseur originel.

Si notre ami avait relancé le flop, il aurait repris le contrôle de la main comme nouvel agresseur et en ayant plus d’informations que moi à ce moment donné.

Etant donné qu’il paye uniquement au flop, il me laisse le contrôle de la main. Il me livre une information, tout en ne me prenant pas cette agression.

Le contrôle c’est de l'argent

« Pourquoi a-t-il besoin de contrôle alors qu’il me domine ? »

Beaucoup de débutants se trompent en essayant de répondre à cette question : Si il a 95%* de chances de gagner, pourquoi a-t-il besoin de contrôler la main ?

Etant donné que les probabilités sont parfaitement correctes, et qu’il va gagner ce pot 19 fois sur 20, il perd en fait de l'argent à long terme en abandonnant le contrôle de ce pot.

Au poker, vous devez analyser un coup de la situation présente jusqu’au futur. Cela signifie que toutes vos mises passées ne sont pas pertinentes.

Par exemple, si vous misez 500€ dans un pot de 10€ avec un tirage couleur, et qu’un joueur part à tapis pour 5€ supplémentaire, payer est un move correct.

Le fait est que payer 505€ dans un pot de 10€ pour un tirage couleur signifie que vous allez sérieusement perdre de l’argent, certes, mais à ce moment là de votre décision (payer ou pas les 5€), vous avez une côte de 200/1 pour payer, rendant le call correct.

En utilisant ce modèle, tout l’argent misé au flop devient non pertinent une fois la turn dévoilée. Mon adversaire m’autorisant à garder le contrôle est une décision pour le moment présent, et toutes les décisions à prendre passées ce point démarrent à partir de ce simple nouveau point.

justin smith 25031
"Sans maîtrise la puissance n'est rien" disait le slogan.

Je n’aurais jamais placé une autre mise si je n’avais pas touché mon 8 à la turn. Son profit attendu sur les deux dernières cartes est exactement de 0€.

Une fois le 8 rentré à la turn, je suis certain à 100% de lui prendre son stack complet, et son espérance de pertes est de 400€. Cela signifie que sur 20 situations possibles, il perdra invariablement 400€ à la fin. (19 x 0€) + (1 x -400€) = -400€.

Si il avait pris le contrôle de la main au flop en me relançant, j’aurais du coucher ma main, il aurait ainsi gagné de l’argent préflop, et au flop.

Note : Il gagne ce pot à chaque fois que je rate mon 8 à la turn, la différence étant qu’il a la possibilité de gagner cette main tout de suite, sans voir le 8 à la turn, en prenant le contrôle.

Le zéro risque

Si il prend le contrôle de cette main au flop, je perds de l’argent 100% du temps. Mais en conservant le contrôle de la main, je fait un gros profit avec zéro risque.

Bien qu'il soit possible de choisir d’autres voies et de faire du profit sur cette main sans en avoir le contrôle, avoir le contrôle réduit vos risques à 0 tout en vous permettant d’envisager un profit.

Il n’est évidemment pas possible de garder le contrôle dans chaque main que vous allez jouer. Le but d’un joueur de poker est de comprendre qui a le contrôle, comment l’a-t-il obtenu, et si il est possible de le récupérer.

Quand vous avez le contrôle, vous devez l’utiliser intelligement et faire ce qu’il est possible pour le garder.

Plus vous passerez de temps à la table en ayant le contrôle, plus vous gagnerez d’argent, moins vous aurez de stress et de variance.

*95% s’obtient en évaluant les côtes de trouver un 8 à la turn (la seule carte me permettant de gagner ce pot)