Critique livre : Macao Men

couverture macao men2

Premier roman de Gabriel Guillet, Macao Men se révèle être un thriller captivant, sur fond de très grosse et confidentielle partie de poker à hauts enjeux dans la nouvelle cité de tous les excès : Macao.

Les romans sur fond de poker ne sont pas si nombreux, suffisamment pour que la sortie d'un nouveau attise une certaine excitation.

Publié en octobre dernier, Macao Men ("les hommes de Macao") est le premier roman de Gabriel Guillet, 27 ans, joueur de poker ayant travaillé dans la communication et la finance et ayant vécu à Paris, New York et en Asie.

Macao Men est l'histoire de deux jeunes amis bien différents, Hercule Tambour et Eliot Sherman, mais dont le principal point commun va les réunir pour le meilleur et pour le pire, dans la nouvelle Mecque du jeu : Macao.

Joueurs de poker de talent et toujours avides de nouvelles parties juteuses, ceux-ci sont conviés à une mystérieuse partie "high stakes" (à hauts enjeux) par un non moins mystérieux vieil homme sur un fauteuil roulant.
Qui est cet homme ? Quel est son but ?
Cette partie quelque peu improbable embarque une dramaturgie et une iconographie dignes d'un film noir ou d'une série TV. Mais certains tenants iront bien au-delà de la table de jeu.

couverture macao men

Sur fond de jeu et de poker, de sexe et de drogue, la galerie des personnages, les décrochages et imbrications de l'histoire ont d'ailleurs parfois un arrière petit goût du film Snatch de Guy Ritchie.

Il faut aussi dire que le roman dépeint avec un certain cynisme (mais somme toute réalisme) le monde et la réalité du jeu, ajoutant à l'authenticité de l'histoire. Une histoire sans concession qui ne cherche à aucun moment à passer la brosse à reluire à ces capitales du jeu que sont Macao, "une prison à ciel ouvert pour les maniaco-dépressifs", et par extension Las Vegas.


Une immersion sans concession dans la psychologie des joueurs

Macao Men est assez rapide à lire, et peut presque même se dévorer en une ou deux soirées.

L'histoire tient en haleine, grâce à un suspense bien amené et bien aidé par une ambiance plutôt bien dépeinte et retranscrite, celle du monde du jeu et des casinos dans toute son effervescence surnaturelle et sa luxure.
Quiconque déjà rentré dans un grand casino sentira à nouveau les effluves de cet univers à part au fil des pages.
Les personnages, très colorés, sont quant à eux rapidement attachants, malgré leurs défauts et leurs vices.

Certains lecteurs exigeants pourront peut-être trouver l'histoire facile, mais il suffit de se laisser porter par l'histoire pour se sentir happé par un jeu de pistes qui ne peut conduire qu'à vouloir en connaître la fin. Grâce à un style rythmé, fluide et impactant, Romain Guillet parvient à manipuler le lecteur au même rythme que le sont les personnages.

Macao Men permet en tout cas de s'immerger au plus profond de ce que la psychologie du joueur de poker a de plus sombre, ses obsessions, ses réels tenants, et pousse à certaines réflexions sur le jeu mais aussi sur la vie.

Une lecture au final à la fois divertissante et enrichissante pour un premier roman prometteur. A ne pas manquer si vous cherchez un livre à la fois agréable et abordable pour cette (fin) d'été.


Macao Men

par Romain Guillet
Editions Daphnis et Chloé
Prix public 17€

Présentation par son auteur en vidéo :

 

Derniers Blog Posts »