Croupières-robots : vers la fin des croupiers ?

Une nouvelle croupière robot.
Min, le petit nom de la croupière robotisée conçue par Paradise Entertainment.

La technologie progresse chaque jour, quitte à remplacer les humains. Et le poker n’y échappe pas.

Imaginez que le poker commence à être envahi par la technologie. Que les machines commencent peu à peu à remplacer les humains.

Eh bien cela semble se concrétiser, puisque « Min » est un robot dont le créateur estime qu’il pourrait tout simplement révolutionner les casinos en général, et le poker en particulier.
Il s’agit d’un prototype conçu par la société hongkongaise Paradise Entertainment Ltd., qui fabrique des machines de jeu.

Pour l’instant, le robot ne sait que distribuer des cartes, bien que ses concepteurs soient actuellement en train d’essayer de doter Min de reconnaissance faciale et de la capacité à parler avec les clients en diverses langues, d’après le PDG de l’entreprise, Jay Chung.

Min a fait ses débuts dans un casino de Macao. Elle et ses clones feront peu à peu leur apparition aux États-Unis, où les croupiers représentent un coût plus important qu’en Asie. Sans compter que cela permet de contourner les restrictions des différents états.

Croupière Robot
Plutôt poupée de film d'horreur que croupière ?

Paradise Entertainment est également en négociation avec d’autres acheteurs en dehors du continent asiatique :
« Nous sommes les premiers du marché des machines de jeu à concevoir un robot humanoïde capable d’être croupier. »

Les jeux de tables automatisés sont de plus en plus populaires aux États-Unis, notamment depuis l’interdiction des croupiers dans certains États.


Pas à Macao

Min a beau avoir fait ses débuts à Macao, ce n’est pas dans la capitale asiatique du jeu qu’elle sera utilisée. Et ce pour une raison simple.

Les joueurs qui se rendent à Macao préfèrent interagir avec leurs adversaires et le croupier à table, ce qui signifie que pour s’imposer, les machines devront être beaucoup plus sophistiquées qu’elles ne le sont actuellement. Par ailleurs, seuls les résidents de Macao peuvent y devenir croupiers, ce qui ferme la porte aux travailleurs étrangers.

La concurrence

Un automate robotisé de croupière robot.
Le futur du poker ?

Hanson Robotics, autre société spécialisée dans la robotique, propose un produit similaire aux casinos de Macao. Autant dire que la guerre est déclarée.

Paradise Entertainment travaille actuellement à rendre ses machines les plus réalistes possibles : scanners de cartes, reconnaissance faciale et service personnalisé.

SJM Holdings, propriétaire d’un casino à Macao et anciennement gérée par Paradise Entertainment, a d’ailleurs commencé à demander à ses joueurs VIP il y a quelques mois de fournir données personnelles et photos pour faciliter leur reconnaissance à table et en informer aussitôt le directeur de la salle.

Alors sommes-nous à l’aube d’une révolution dans le monde du jeu ? Les machines remplaceront-elles bientôt les croupiers en chair et en os ? Nous aurons sans doute bientôt la réponse.