Bio joueur : David Sklansky

David Sklansky

Si vous passez en revue la bibliothèque de n'importe quel joueur de poker un tant soit peu sérieux, parmi les auteurs vous risquez de voir souvent revenir le nom de David Sklansky.

De nombreux joueurs y compris certains des plus grands vous diront même que l'un des premiers livres de poker à partir desquels ils auront appris, était de ceux de Sklansky.

Le champion du Main Event des World Series of Poker 2004 Greg Raymer a même dit dans une interview que l'une des plus grosses influences sur son jeu aura été The Theory of Poker de Sklansky.

« C'est l'un des premiers livres que j'ai achetés, et il m'a appris tous les concepts de base les plus importants, applicables à toutes les formes de poker » dit Raymer. « Je le considère toujours comme le livre de poker le plus important et que tout le monde peut lire s'il veut améliorer son jeu. »

Un bien bel éloge venant d'un professionnel reconnu qui pourrait probablement tout autant simplement écrire et commercialiser son propre livre de poker, maintenant qu'il a atteint la gloire et accédé à la célébrité. Alors la question est, qu'est-ce qui fait de Sklansky un tel expert ? Ou plutôt comment est-il devenu le premier nom qui vienne aux lèvres d'un pro lorsque l'on parle des auteurs de poker, plutôt que celui d'un joueur actuel ?

Sklansky est né dans le New Jersey, d'un père professeur à la Columbia University. En grandissant à Teaneck, il hérite des capacités mathématiques de ce dernier, se décrivant comme un prodige des maths et de la logique.

C'est alors qu'il fréquente l'Université de Pennsylvanie que Sklansky commence à jouer et à analyser le jeu de poker. Avec quelques amis il séchait même souvent les cours pour aller jouer, avant d'analyser chaque main et de débattre sur comment elles pouvaient être encore mieux jouées.

Il ne fallut ensuite pas longtemps avant que Sklansky n'abandonne définitivement la voie académique.
Ses capacités matheuses, l'homme les mit d'abord à contribution en tant qu'actuaire. Mais l'expérience ne dura guère plus longtemps que son cursus universitaire.

Durant ce job il découvrit un moyen plus rapide pour faire certains calculs, et fit part de cette découverte à son patron. Celui-ci lui donna le feu vert pour faire comme bon lui semblait s'il le voulait, mais qu'il ne passerait pas l'information aux autres employés.

« En d'autres mots je savais quelque chose que personne d'autre ne connaissait, mais je n'ai eu aucune reconnaissance pour cela » (cité de The Biggest Game in Town de A.Alvarez).

Sklansky poursuit : « Au poker, si vous êtes meilleur que n'importe qui d'autre, vous faites immédiatement de l'argent. S'il y a quelque chose que je sais à propos du jeu et que la personne en face de moi ne connaît pas, et s'il ne compte pas apprendre ou ne peut comprendre, alors je prends son argent. »

Et c'est exactement ce que Sklansky s'est attaché à faire.
Il quitte finalement son travail et part à Las Vegas, trouvant la liberté offerte par la vie de joueur. David pouvait ainsi être son propre patron tout en étant directement rétribué et récompensé pour ses compétences.

Et il ne fallut là aussi pas longtemps pour que Sklansky commence à en toucher les fruits, avec une première victoire notable dans l'épreuve de Razz de l'Amarillo Slim's Superbowl of Poker en 1979. Puis il enchaîna avec trois bracelets des World Series of Poker durant les quelques années suivantes.

Ses premières victoires pour un bracelet eurent lieu durant les WSOP 1982. Sklansky y remporta les épreuves de Draw High à 1 000 $ et de Mixed Doubles à 800 $. L'année suivante il accrocha une nouvelle breloque à son poignet avec une victoire dans l'épreuve de Limit Omaha à 1 000 $.

Sklansky enregistre plusieurs tables finales des WSOP les années suivantes, ainsi que des places payées et tables finales dans l'autres tournois jusqu'en 1991. Puis il disparaît des écrans de contrôle des tournois de poker.

Ce n'est cependant pas un abandon du jeu, simplement un changement de cadence dans le monde du poker. Car en lieu et place des tournois David continue en effet de jouer en cash games (ce qu'il préfère). C'est aussi à partir de là qu'il se met à travailler sur ses livres de jeu et de poker.

En 1983 il co-écrit Winning Poker avec Roger Dionne. Il a depuis écrit 12 livres de plus sur de nombreuses formes de poker et de jeu. Son plus populaire, The Theory of Poker (Poker Théorie en VF), a pour la première fois été édité en 1987, et son plus récent, No-Limit Hold'em : Theory and Practice, co-écrit avec Ed Miller, en mai 2006.

Sklansky a également produit deux vidéos d'apprentissage et continue d'écrire des articles pour les magazines de poker et d'autres publications.
Naturellement célèbre dans toute l'industrie du jeu, Sklansky est en outre souvent appelé par des casinos, sites de jeu sur Internet, et sociétés de fabrication ou de production de jeux en recherche d'un consultant. Il a par exemple aidé au développement du nouveau jeu de casino World Poker Tour All-In Hold'em de Lakes Entertainment.

Et puis le poker de tournoi a fini par appâter de nouveau Sklansky, et l'homme fit son retour sur le devant de la scène.
En 2001 il atteint la table finale de l'épreuve d'Omaha à 1 500 $ des WSOP, où il se classa cinquième, puis l'année suivante il entra dans l'argent du Main Event.

Ses carrières d'auteur et de joueur de poker finirent même par se rejoindre lorsqu'il fut invité au World Poker Tour By the Book Invitational en 2004. Ce tournoi spécial réunissait des auteurs de poker et professionnels tels que Phil Hellmuth, Mike Caro, T.J. Cloutier, Mike Sexton et Doyle Brunson.

Sklansky surpassa tout ce beau petit monde pour parvenir en heads-up face à "Texas Dolly" Brunson, qu'il battit aussi.

David ne tarit pas d'éloges sur le World Poker Tour, qu'il crédite pour la résurgence de la popularité du poker et pour la résurrection de son propre intérêt pour le jeu live. Depuis cette épreuve il a régulièrement été vu dans des tournois et a participé à la saison 2 du Poker Superstars Invitational Tournament.

En 2006 David est entré dans l'argent de trois épreuves des WSOP, et a enregistré son plus gros gain à ce jour dans le WPT Doyle Brunson North American Poker Classic, avec un gain de 419 040 $ pour sa troisième place.

Neuf nouvelles places payées dans les WSOP sont à ajouter à son compteur depuis 2007, dont trois tables finales.

Certes Sklansky a encore à gagner le "Big One", le Main Event des WSOP. Mais avec cet intérêt retrouvé pour les tournois et la richesse de ses connaissances sur le poker, vous pouvez être sûr de la nouvelle menace que représente David Sklansky aux tables de tournois de poker.

Divers et anecdotes

* A terminé troisième du WPT Borgata Poker Open Championship de 2006
* Triple vainqueur de bracelet WSOP
* Auteur de poker accompli, père du fameux The Theory of Poker, maintes fois loué
* Joueur professionnel et consultant pour diverses sociétés et casinos

Derniers Blog Posts »