Ike Eisenhower : Une vie entre poker, politique et stratégie militaire

Ike Eisenhower
Dwight David dit "Ike" Eisenhower

Peu de gens savent qu'Eisenhower excellait aussi aux jeux de cartes, et surtout au poker qu'il considérait comme son sport en salle préféré.

Presque tout le monde connaît, au moins de nom, Dwight David Eisenhower (1890-1969). Avant de devenir le 34ème président des Etats-Unis, « Ike » Eisenhower a joué un rôle clé dans la Seconde Guerre Mondiale en tant que commandant en chef des forces Alliées.

Mais peu de gens savent, en revanche, qu'Eisenhower excellait aux jeux de cartes, et surtout au poker qu'il considérait comme son sport en salle préféré. Ike en profitait pour faire fructifier ses capacités cérébrales et sa concentration.
Eisenhower avait appris le poker dans sa jeunesse, lorsqu'il fréquentait l'école supérieure d'Abilene. Sa famille avait déménagé dans cette ville du Kansas en 1892.

Génie analphabète

Les premeirs rudiments des jeux de cartes et du poker lui furent enseignés quand il était encore enfant par Bob Davis, un homme analphabète qui vivait installé sur une colline. Comme le raconte le président lui même dans son autobiographie « At Ease : Stories I Tell to Friends », Davis a eu une grande importance dans la formation du jeune Eisenhower. « Bien qu'analphabète, Davis était une sorte de génie mathématique – écrit Mattheu Holland dans « Eisenhower Between the Wars » -. Eisenhower rappelle en fait que Bob connaissait les probabilités de gagner au poker mieux que quiconque. »

General Eisenhower
Généreux et amateur de jeu.

Ce savoir fut particulièrement utile à Ike dans les parties de poker avec des camarades de classe à l'université de West Point.
A West Point, le jeune Eisenhower s'essaya aussi avec succès au bridge. Selon le récits d'un de ses compagnons, le futur président a joué à ce jeu six nuits par semaine pendant cinq mois.

Générosité proverbiale et jeux interdits

Toutes les anecdotes qui le concernent font ressortir la générosité du grand homme d’État au tapis vert. Pendant les annnées où il était à West Point, Eisenhower se contentait de noter les pertes subies par ses camarades afin qu'ils puissent le payer plus tard, quand ils auraient obtenu leur diplôme. Naturellement, il a eu quelques difficultés à recouvrer ses dettes de jeu...

Comme ils n'avaient pas été autorisés à jouer au poker, Eisenhower et ses compagnons avaient élaboré un système efficace pour échapper à la surveillance du collège : des sentinelles les prévenaient de l'arrivée des garçons plus âgés chargés de garder un œil sur eux.

Solidarité autour du tapis vert

Le temps passant, Ike ne renonça pas à sa passion du poker, même une fois entrée dans l'armée.  Il n'a pas arrêté, même pendant la Seconde Guerre Mondiale, durant laquelle il fut promu au grade de général à cinq étoiles.

Une nuit, durant une partie avec Eisenhower, un des officiers présents eu à subir une perte significative. La soirée suivante, Ike organisa alors avec l'aide de ses collègues une autre partie pour permettre à l'officier malheureux de récupérer ses pertes.

Eisenhower jouant au bridge
Eisenhower jouant au bridge.

On raconte qu'à cete époque, le général Patton, son subordonné, prenait également part aux parties avec Eisenhower. Le général George Smith Patton (1885-1945) était connu pour avoir dirigé la septième armée américaine durant les opérations en Méditerranée et pour avoir coordonné le débarquement allié en Sicile et en Normandie.

Poker et stratégie de guerre

En réalité, quand ils avaient une vngtaine d'années, Patton et Ike se réunissaient déjà deux soirs par semaine. Pendant ces soirées, en plus de jouer au poker, ils discutaient aussi de stratégie militaire. Aussi Patton adoptait au poker une stratégie agressive, alors que Ike était mesuré. Ce qui a fait dire à Patton : « Personne n'a rien réussi à défendre avec succès. C'était seulement attaquer, attaquer, et encore attaquer ».

Presidents joueurs

Tout comme Eisenhower, Richard Nixon, président des Etats-Unis durant les années 60 et 70, était passionné de poker.

Nixon, entre autres, avait soutenu Ike aux élections de 1952. A la différence d'Eisenhower, Nixon n'a jamais caché son passé de joueur.

Nous vous laissons avec une mini biographie du général, en version originale :

Veuillez correctement remplir les champs requis !

Erreur !

Vous devez attendre 3 minutes avant de pouvoir poster un nouveau commentaire.

Aucun commentaire