WSOP 2011 - ElkY et Elie Payan : les réactions

elky event2
ElkY a semble t-il montré la voie vers la victoire pour la France en ces débuts de WSOP.

Honneur à nos deux français héros de la semaine aux WSOP, tous deux vainqueurs d'un bracelet coup sur coup : ElkY et Elie Payan. Leurs réactions.







ElkY, 32 ans, vainqueur du Championnat du Monde de 7-Card Stud à 10000$ (Event 22) :

"J'attendais ce moment depuis 5 ans"


Pour notre champion français, ce titre n'aurait sans doute pas dû mettre aussi longtemps à venir.
"La première année où j'ai joué, en 2007, j'ai connu trois bons parcours et une table finale, alors j'ai pensé que c'était facile. Mais ensuite je n'ai pas vraiment connu la réussite, et n'ai rien pu faire. (...)

A comparé de mes autres succès ? Définitivement encore plus grand. J'ai joué tellement d'épreuves, sans jamais finir si proche d'un bracelet. J'attendais ce moment depuis 5 ans.
Je suis vraiment très très fier, et notamment parce que c'était en Stud. C'est une sensation exceptionnelle.
"

Bien qu'il s'agissait de son premier tournoi live en 7-Card Stud, ElkY n'en a pas pour autant manqué de dominer tous ses adversaires : "J'ai joué dans ma vie à beaucoup de jeux, et pas seulement au poker. Il existe définitivement des similarités lorsque vous avez beaucoup d'expérience, particulièrement quand vous jouez contre d'autres "humains"". (...)
J'ai vraiment une bonne mémoire des cartes. Et certains de mes amis m'ont aussi aidé pour la stratégie. J'ai essayé de vite prendre le coup. Mais le premier jour j'ai fait beaucoup d'erreurs. Lors d'une main j'ai même parlé alors que ce n'était pas à moi et que je n'étais pas sûr des règles.

Après dans un sens, tous ces jeux de cartes sont similaires. Dans le tournoi de Deuce-to-Seven où je finis 11ème, c'était aussi la première fois que je jouais. Bien sûr je manquais d'expérience, mais parfois ça m'a servi car j'ai joué vraiment agressif. Et mes adversaires n'avaient parfois aucune idée de comment j'allais jouer."

Sa motivation à jouer cet Event ? Deux facteurs clés : sa soif de remporter un bracelet bien entendu, et le fait que les WSOP soient l'un des seuls endroits au monde où trouver de gros tournois hors Hold'em. "De gros évènements dans des jeux tels que le 2-7 sont impossible à trouver en Europe. C'est très amusant de pouvoir les jouer aux Series."


Elie Payan, 27 ans, vainqueur du Pot-Limit Omaha à 1500$ (Event 21) :

"Deux bracelets pour la France, ce n'est que le début."


A tort considéré comme amateur sur les comptes-rendus officiels, Elie Payan a confié à PokerListings vivre du poker à temps plein depuis 3 ans. En ligne, c'est "Punisher934". En live, Payan fait le déplacement à Vegas tous les trois mois. Sans la bankroll nécessaire, il s'était cependant abstenu de WSOP en 2010.

PAYAN

Cette année, tout ne prenait pourtant pas la bonne direction : "Au niveau du cash game ça ne s'est pas bien passé, alors je me suis dit que ce tournoi d'Omaha était une bonne opportunité. L'Omaha est je pense la variante où j'ai le meilleur avantage."

"C'est indescriptible. Je ne trouve pas les mots. Je suis très, très heureux. (...) Et je suis aussi très content de gagner juste après ElkY."

A propos de ce tournoi à 1071 joueurs devenu le plus gros de l'histoire en Omaha : "Mes attentes étaient simples : j'étais venu pour gagner le bracelet."

"Deux bracelets c'est super mais la France peut faire mieux. Ca va être une grande année pour les joueurs français aux WSOP."


A lire aussi :

> ElkY remporte son premier bracelet !
> Elie Payan pour un deuxième bracelet français !
> Résultats complets, faits marquants, stats et anecdotes sur l'Event 21.
> Résultats complets, faits marquants, stats et anecdotes sur l'Event 22.

Derniers Blog Posts »