EPT Barcelone : Timide début de saison français

Check the Map
Carte EPT

Les trois coups de la cinquième saison de l'European Poker Tour viennent de sonner du côté de Barcelone, en Espagne. Le premier lauréat est allemand, Sebastian Ruthenberg. Peu de réjouissances côté français, même si deux terminent tout de même dans l'argent : Damien Vidal et Fred Brunet.

L'EPT, c'est reparti ! Barcelone et son Grand Casino accueillaient jusqu'à lundi la première (sur neuf) des étapes de sa saison 2008-2009.

619 entrants, 64 places payées, et un premier prix de 1 361 000 € étaient les premiers chiffres de ce circuit majeur.

Plusieurs français étaient au départ du Day 1A, quasiment plein (292 joueurs pour 300 places max), mais leurs éliminations se répandirent comme une traînée de poudre : Thomas Fougeron, Pascal Perrault, Richard Otto, Ludovic Lacay, et surtout... David Benyamine.

Quelques tricolores, plus anonymes, parvinrent tout de même à se qualifier.

Du côté des grands noms, peu nombreux en ce premier rendez-vous de la saison, certains avaient également déjà trouvé le chemin de la sortie, tels que Greg Raymer, Annette Obrestad, ou David Williams.

Le plus gros du contingent français (44 !) entrait en Day 1B, ainsi que plusieurs nouvelles stars dont Daniel Negreanu ou Scotty N'Guyen (qui ne passèrent pas la journée).

Les tricolores allaient une nouvelle fois subir une grosse saignée dans leurs rangs.

Elky Grospellier (bad beat sur une couleur contre couleur supérieure), Patrick Bruel, Manuel Bevand (AK contre AA), Guillaume Cescut (sorti par ManuB), Eric Koskas, Rémy Biechel (qui aura longtemps lutté sans réussite), Vikash Dhorasso (bad beat), Anthony Lellouche, Paul Testud, Bruno Fitoussi, Alexia Portal, seront quelques-uns de ces malheureux.

La journée se sera mieux déroulée pour Brice Cournut, sur la lancée de sa finale du Partouche Poker Tour, y ayant tout du long fait partie des chip leaders.

Le Day 2 pouvait débuter, avec une vingtaine de français toujours dans la course, tels que Michel Abecassis (qui aura doublé de manière courageuse juste avant la fin du Day 1B), Nicolas Levi, Arnaud Mattern, ou encore Fabrice Soulier.

Mais en ce jour de « bulle », peu d'entre eux allaient faire partie des 38 qualifiés pour le Day 3.

L'un des grands espoirs du premier tour, Brice Cournut, allait même peu à peu perdre l'intégralité de son stack sur une succession de mauvais coups.

Au final, aucun tricolore n'allait passer ce Day 2, et seuls deux d'entre eux parvenaient tout de même à se hisser dans l'argent : Damien Vidal (1er français, 55ème, 12 400€ de gains) et Fred Brunet (64ème et premier payé, 10 200 €), tous deux qualifiés par des satellites !

Le belge Davidi Kitai était pour sa part le grand gagnant du jour, terminant chip leader.

Après plusieurs heures de jeu, le Day 3 accouchait de sa table finale puis du premier vainqueur EPT de la saison, Sebastian Ruthenberg. L'allemand avait déjà quelques bons résultats à son actif, telle qu'une troisième place EPT à Dortmund, ou encore un bracelet WSOP en 7 Card Stud H/L cet été.

Le classement de la Table Finale :

1 - Sebastian Ruthenberg (Allemagne) - 1 361 000 €
2 - Fintan Gavin (Irlande) - 792 000 €
3 - Davidi Kitai (Belgique) - 455 000 €  
4 - Daniele Mazzia (Italie) - 351 000 €
5 - Dren Ukella (Allemagne) - 292 000 €
6 - Jason Mercier (USA) - 227 000 €
7 - Samuel Chartier (Canada) - 178 000 €
8 - Martin Nielsen (Danemark) - 119 000 €

Derniers Blog Posts »