Braquage EPT Berlin : Les 4 braqueurs sous les verrous

prison

Les deux derniers braqueurs de l'European Poker Tour de Berlin ont été arrêtés ce week-end. Mais l'affaire est pourtant loin d'être terminée. Outre l'argent à retrouver, la police oriente maintenant son enquête sur une famille du banditisme.

Comme nous vous l'écrivions précédemment (voir plus bas), deux premiers hommes ayant participé au braquage de l'EPT de Berlin en début de mois avaient été appréhendés par la police, le premier, Vedat S. s'étant finalement rendu (non sans avoir dénoncé ses complices), le second, Ahmad el-Awayti, appréhendé dans une station de métro en s'étant lui aussi livré à une patrouille de routine.

Il n'aura pas fallu longtemps pour que le dénouement ne survienne pour les deux derniers hommes en cavale. Par l'intermédiaire de leur avocat, les autorités ont ce samedi été informées que les deux fugitifs avaient décidé de se constituer prisonniers à l'aéroport de Tegel de Berlin, en provenance d'Istanbul pour le premier et de Beyrouth pour le second un peu plus tard dans la journée.

Sous mandat d'arrêt international, Mustafa Ucarkus et Jihad Chetwie auront donc finalement préféré négocier leur reddition plutôt que d'être arrêtés en Turquie et au Liban où ils avaient fui.

EPT Berlin robbery guys
Trois des braqueurs arrêtés (photo Reuters)
 

Alors qu'un garde avait réussi à récupérer un sac contenant près d'1 million d'euros lors de l'attaque au revolver et à la machette au Grand Hyatt Hotel de Berlin, plusieurs questions restent aujourd'hui en suspens, dont bien évidemment celle concernant le magot : où sont passés les 242 000 € dérobés ?

"Nous n'en avons pas fini avec cette affaire"

Selon des informations du Berliner Morgenpost, l'affaire serait encore bien loin d'être bouclée. La police pense en effet que les hommes n'auraient pas agi seuls, et que des familles du banditisme arabo-turc de Berlin pourraient être derrière le coup. Un cinquième portait robot, qui serait l'oncle de l'un des quatre bandits (et le conducteur de la Mercedes ayant servi pour le braquage) aurait lui aussi fini par être diffusé.
Un enquêteur déclarait ainsi au Bild : « Nous ne pouvons prouver que cette famille est complice. Mais tous ceux qui pensent que nous sommes contents d'en avoir fini avec ces quatre arrestations se trompent. »

Agés de 19 à 20 ans, les malfaiteurs auraient d'après certains éléments chacun reçu 40 000 € sur le butin, et 80 000 € manqueraient donc à l'appel.

Les enquêteurs avancent également l'hypothèse que ces derniers auraient été sous le coup d'une substance du nom de Tilidine (analgésique semblable à la morphine), ce qui pourrait en partie expliquer leur témérité mais aussi leur manque criant de précautions durant l'assaut et leur fuite.

Précédemment (18/03) :

Braquage EPT Berlin : 2 suspects arrêtés

L'un des braqueurs de l'EPT de Berlin en début de mois s'est finalement rendu à la police, alors qu'un second a été arrêté quelques heures plus tard.

Alors que les autorités pensaient avoir arrêté un membre présumé du braquage de l'EPT de Berlin le week-end dernier (finalement relâché), l'un des assaillants présumés s'est finalement rendu à la police cette semaine, tandis qu'un second a été arrêté quelques heures plus tard.

Armés d'une machette et d'un revolver selon les témoignages les plus concordants, quatre hommes avaient fait irruption dans le hall de l'Hôtel-Casino Grand Hyatt lors du 4ème jour de l'European Poker Tour de Berlin disputé du 2 au 7 mars.
Bien que décrits comme amateurs au vu de leur mode opératoire, les malfaiteurs étaient repartis avec un montant estimé de 250 000 €.

Depuis 15 jours les investigations suivaient leur cours, avec des enquêteurs plutôt confiants. Non gantés, les voleurs auraient même été filmés par les caméras de sécurité d'un fast-food quelques heures après leur larcin...

personenkontrolle
L'affaire avance dans le bon sens pour la police allemande.
 

Les autorités allemandes ont finalement eu la bonne surprise de voir un jeune homme de 21 ans se livrer à eux en ce début de semaine, puis dénoncer ses trois complices en cavale d'après le procureur Sjors Kamstra.

Déjà connus des services de police

Aussitôt mis sous mandats d'arrêt, Ahmad el-Awayti 20 ans, Jihad Chetwie 19 ans, et Mustafa Ucarkus 20 ans, étaient déjà connus des services de police, le casier de ces trois malfaiteurs  de nationalités turque et allemande se trouvant déjà riche d'autres braquages et violences physiques.
Le premier nommé a finalement été arrêté mercredi après-midi dans une station de métro du centre de Berlin, sans opposer de résistance.

Seule une voiture de marque Mercedes ayant servi à l'opération a pour le moment été saisie, l'argent demeurant pour sa part introuvable. Le procureur Frank Heller a déclaré que l'homme aurait avoué que le magot avait immédiatement été partagé après le crime.
Le repenti a également donné quelques précisions sur leur mode opératoire : lui et ses complices étaient venus en reconnaissance pour voir où l'argent se trouvait, comment il était gardé, en présence de gardes armés ou non.

Veuillez correctement remplir les champs requis !

Erreur !

Vous devez attendre 3 minutes avant de pouvoir poster un nouveau commentaire.

Aucun commentaire