EPT Caribbean Adventure - victoire française!

L'incroyable série de résultats des joueurs français se poursuit en ce début d'année 2008. Et c'est un nouveau titre EPT qui rejoint la métropole. Le héros du jour est bien connu, il s'agit de Bertrand Grospellier, alias « Elky ».

Après la victoire d'Arnaud Mattern à Prague, nul ne pensait forcément déjà revoir une grosse performance tricolore dans un EPT. Rendez-vous était pourtant pris pour de nombreux frenchies dans le cadre luxueux et paradisiaque de l'édition Caribbean Adventure aux Bahamas, et plus particulièrement au casino Atlantis.

1135 joueurs (!) étaient présents sur la ligne de départ, dont une bonne moitié de qualifiés en ligne. Parmi eux, 556 joueurs engagés dans le Day 1A, pour en découdre cartes en mains en espérant aller se baigner le plus tard possible, avec pourquoi pas le premier prix de 2 millions de dollars en poche (prizepool de près de 8,5 millions, excusez du peu).

L'appel des palmiers avait en tout cas séduit une belle colonie française, avec la présence de Michel Abecassis, Patrick Bruel, Arnaud Mattern, Ludovic Lacay, Nicolas Levi, et Bertrand Grospellier, notamment.

Ce dernier était d'ailleurs le représentant français le mieux placé à l'issue du Day 1A, 9ème en chips parmi les 232 joueurs restants, dont 10 français. Bruel et Abecassis n'étaient malheureusement déjà plus de ceux-là.

579 nouveaux joueurs se joignirent à la fête pour l'entame du Day 1B, et parmi eux la fine fleur du poker mondial (Daniel Negreanu, Chris Moneymaker, Annette Obrestad, ou encore plusieurs champions du monde tels que Greg Raymer ou Joe Hachem).

6 français parvinrent tout de même à passer ce cap.

478 joueurs rescapés se lancèrent dans la lutte du Day 2. « Elky » Grospellier, toujours bien placé, figurant en 17ème position.

En fait, le futur vainqueur de l'épreuve n'allait quasiment jamais vraiment sortir du groupe de tête. 9ème sur 40 survivants à l'entame du Day 4, Elky n'aura connu de trou que lors du Day 3.

A noter également la bonne performance d'Eric Zaicik, qui finit 12ème au classement final.

Un duel semblait ainsi se profiler à l'orée de la table finale, entre Elky et David « The Dragon » Pham, grandissime favori, chip leader avec plus du double de jetons de son poursuivant immédiat, justement Elky.

Finalement, Pham chutera pour ne terminer que 4ème, pendant que Bertrand Grospellier, fort d'une réussite qui ne l'aura pas lâché du tournoi, allait décrocher la timbale, devenant de ce fait le quatrième français à remporter un EPT (après Yan Boubli, Pascal Perrault, et donc Arnaud Mattern).

Prochaine étape de l'EPT : Dortmund (Allemagne), à partir du 29 janvier.

Derniers Blog Posts »