EPT Copenhague Day1B: Carton plein pour Cénacle

Eric Lacheveque
La Team Cénacle menée par Eric Larchevêque se qualifie pour le Day2

Au cours d'un deuxième jour plutôt morose côté français, la Team Cénacle aura tiré son épingle du jeu en voyant ses trois membres se qualifier pour le Day 2.

Comme pour tout second jour de qualification qui se respecte, le Day 1B voyait le plus gros des troupes entrer dans la danse ; et parmi ces 236 nouveaux joueurs (portant le total de participants à 462 pour un prizepool de près de 3 millions d'euros), une quinzaine de français au milieu de quelques stars.

La table numéro 1 attirait d'ailleurs très vite l'attention de par sa composition réunissant un peu de tout ce petit monde : Elky et David Jaoui, faisant notamment face à Annette Obrestad et Gus Hansen. Enfin face à Gus Hansen... vite dit, vu que le danois a pris son temps pour arriver à son siège, au point d'avoir perdu près de la moitié de son tapis en blinds. Pire, à peine arrivé, et plutôt que de se concentrer immédiatement sur la partie pour rattraper son retard, la superstar se sera affalée et plongée... le nez dans un bouquin. Sans surprise, cette participation « en dégoûté » n'aura pas souri au danois qui n'aura pas passé ce tour, victime d'un fatal KJ d'Annette Obrestad face à sa paire de 10.

Mais malgré cette table de la mort, l'un des premiers à quitter l'Hôtel-Casino de Copenhague en ce jour fut à chercher un peu plus loin, du côté de Stéphane Bazin, sur ce qu'il est coutume d'appeler un vilain bad beat lorsque votre paire d'as se fait craquer par la couleur trouvée par une paire inférieure, ici les valets. Sylvain Perrin (lui aussi sur un bad beat) et Christophe Benzimra (sur une confrontation KK-AA) allaient suivre le même chemin.

Heureusement quelques meilleures nouvelles pointaient le bout de leur nez, Thierry « Kipik » Tregaro et Pascal Perrault parvenant à monter un bon petit tapis de leur côté, le premier s'envolant même en doublant sur brelan contre brelan supérieur puis en sortant William Thorson sur une confrontation QQ-JJ.
Ses coéquipiers de la Team Cénacle avaient plus mal entamé leur tournoi, Sébastien Decamps se faisant craquer sa paire d'As par une quinte, puis devant coucher une paire de K. Neutralisé par des jeux supérieurs, « Tilou » sera tout de même parvenu à remonter en fin de journée grâce à des coups bien négociés. Quant à Eric Larchevêque, il aura dû attendre la mi-journée pour pouvoir se réveiller en trouvant du jeu.
A l'arrivée, et au gré de nouvelles fortunes diverses, les trois larrons se qualifient dans un mouchoir, tous trois à quelques jetons de la moyenne.

Andrea Benelli
Déjà double finaliste EPT cette saison, Benelli est pour le moment chip leader
Pendant ce temps, les rangs français avaient dû déplorer l'élimination d'Elky, victime d'un premier tapis de coin-flip perdu (88 battu par A6), avant de perdre ses maigres derniers jetons sur une quinte adverse bien improbable trouvée avec 34.
Au rang des autres pertes notables de la journée, se seront inscrits les noms de Peter Eastgate, Dario Minieri, Boris Becker, Ivan Demidov, ou encore Alex Kravchenko.

Au final ce seront 11 français (sur 27 au départ) qui prendront part au Day 2. Ils seront emmenés par le chiplead de l'italien Andrea Benelli, déjà double finaliste EPT cette saison (4ème à Deauville), mais ne devant son présent statut qu'à une vilaine couleur backdoor infligée à Theo Jorgensen.

 

Chip count sélectif au départ du Day 2 :

Andrea Benelli (ITA) 107 400
Thor Hansen (NOR) 74 700
Remy Biechel 40 200
Tomas Brolin (SUE) 34 300
Annette Obrestad (NOR) 28 600
Noah Boeken (HOL) 26 900
--- AVERAGE ---
Luca Pagano (ITA) 24 400
Alain Roy 22 200
Eric Larcheveque 21 600
Thierry Tregaro 19 500

Sebastien Decamps 19 500
Xavier Laszcz 17 600
Xavier Fourdrinier 12 600
Ilari Sahamies (FIN) 12 000
Arnaud Mattern 10 600
Isabelle Mercier (CAN) 9 100
Sylvain Cœur 9 000
Antonin Teisseire 7 300
Loïc Rentien 6 800


Voir le résumé du Day 1A

Derniers Blog Posts »