EPT Deauville : Pour une der en Normandie ?

ept deauville
Le Casino Barrière de Deauville. (photo Neil Stoddart, PokerStars)

Le Main Event de l'EPT Deauville saison 11 a débuté ce dimanche. PokerListings vous présente cette étape mythique du calendrier français, dont certaines rumeurs font état de dernière pour la cité normande.

La neuvième édition de cet EPT de la “Côte d’Azur parisienne” propose comme de coutume un Main Event à 5 300€ et un High Roller à 10 300€.
L'épreuve encore baptisée French Poker Open lors de ses deux premières éditions aura chaque année été au calendrier de l'EPT, à l'exception de 2007 et 2008 en raison de la législation alors en vigueur en France.

Depuis 2009 (année de la reprise donc) PokerStars a choisi d’enchaîner son PCA (Caribbean Adventure) avec ce tournoi qui semble parfois encore plus exotique - bien qu’il soit en Europe.

Deauville est l’une des stations balnéaires les plus réputées de France, et particulièrement connue pour sa longue tradition de courses hippiques et de vacances bourgeoises. Elle apparaît d'ailleurs souvent dans les films et la littérature, et un grand festival de cinéma y est même organisé.

Cependant, plus rien de tout cela n’a d’importance au début du mois de février, et c’est ce qui rend cette destination un poil énigmatique. On la qualifiera même aisément de ville fantôme à cette époque de l’année.

castaignon2
Rémi Castaignon, dernier vainqueur français à Deauville en 2013.

Dans son désir de réduire le nombre de destinations annuelles de son tour, l'organisateur pourrait finir par retirer cette étape du calendrier de l'EPT, conservant le seul EPT Grand Final de Monte-Carlo en guise d'unique étape "française". A moins qu'une autre destination plus enthousiasmante pour les joueurs en hiver ne vienne s'ajouter un jour en remplacement (Cannes ? Paris ?).

Deauville reste malgré tout toujours un rendez-vous "historique" de l'European Poker Tour, puisque le tournoi en est à sa neuvième édition. Ce qui en fait la deuxième étape la plus ancienne du circuit après Londres et Barcelone (11 éditions). Et ce n’est pas non plus par hasard.

Des FPS populaires et un EPT relevé

Ce succès en partie dû à l’ajout au programme des France Poker Series, dont le Main Event à 1100€ a cette année attiré 1355 joueurs. Celui-ci vient juste d'être remporté par le corse Anthony Apicella, 32 ans et responsable de bar, pour 197 000€.

Pour en revenir au Main Event de l'EPT, c’est le Grec Sotirios Koutoupas qui l'avait remporté l'an dernier, devenu alors ainsi le premier joueur grec à s’imposer sur le circuit. Pour cela (et remporter 614 000€), il avait dû se défaire de l'Ukrainien Eugene Katchalov.

Dans l’histoire de l’EPT Deauville, Lucien Cohen (et son fameux rat en plastique resté dans les mémoires) et Rémi Castaignon ont jusque là été les seuls Français à s’imposer “à domicile”. Parmi les autres vainqueurs notables, on retiendra Brandon Schaefer lors de la première édition, l’Anglais Jake Cody et l’Allemand Mortitz Kranich.

Ces trois dernières saisons, le nombre de participants a chuté de 889 (2012) à 782 (2013) puis 671 en 2014. Sans doute l'une des autres raisons faisant que le sort de l'EPT Deauville reste en suspens. En attendant déjà les chiffres définitifs de cette année.


>
Pour d'autres chiffres sur Deauville et son EPT (sauf 2014) : L'EPT Deauville en chiffres
> Les résultats de l'EPT Deauville 2014


Le palmarès de l'EPT Deauville :


  • 2005 (saison 1) - 245 joueurs ; prizepool 465 500€
    Brandon Schaefer (USA) bat Carl Olson (USA) - 144 000 €
    finalistes : Justin Bonomo (4è), Luca Pagano (8è)
    meilleur français : Sami Torbay (9è)

  • 2006 (saison 2) - 434 joueurs ; prizepool ?
    Mats Iremark (Suède) bat Mark Boudewijn (Pays-Bas) - 490 000€
    finalistes : Theo Jorgensen (4è), Isabelle Mercier (7è)
    meilleur français : Julien Veyrac (18è)

  • 2009 (saison 5) - 645 joueurs ; prizepool 3 096 000€
    Moritz Kranich (Allemagne) bat Arnaud Esquevin (France) - 851 400€
    finalistes : Tristan Clémençon (3è), Jonathan Azoulay (5è), Bruno Launais (7è), Thomas Delattre (8è)

  • 2010 (saison 6) - 768 joueurs ; prizepool 3 686 400€
    Jake Cody (Angleterre) bat Teodor Caraba (Roumanie) - 857 000€
    finalistes : Mike McDonald (3è), Stéphane Albertini (6è), Michael Fratty (7è), Peter Eastgate (8è)

  • 2011 (saison 7) - 891 joueurs ; prizepool 4 276 800€
    Lucien Cohen (France) bat Martin Jacobson (Suède) - 880 000€
    finalistes : Julien Claudepierre (4è), Kenny Hallaert (6è), Anthony Hnatow (7è), Laurent Polito (9è)

  • 2012 (saison 8) - 889 joueurs ; prizepool 4 267 200€
    Vadim Kursevich (Biélorussie) bat Paul Guichard (France) - 875 000€
    finalistes : Vuong Trong (3è), Yorane Kerignard (4è), Bruno Jais (5è), Olivier Rogez (6è), Luca Pagano (7è)

  • 2013 (saison 9) - 782 joueurs ; prizepool 3 753 600€
    Rémi Castaignon (France) bat Walid Bou Habib (Liban) - 770 000€
    finalistes : Franck Kalfon (5è)

  • 2014 (saison 10) - 671 joueurs ; prizepool 3 220 800€
    Sotirios Koutoupas (Grèce) bat Eugene Katchalov (Ukraine) - 614 000€
    finaliste : Anthony Lerust (8è)

 

    Derniers Blog Posts »