EPT Grand Final : Jan Bendik chipe le titre à Adrien Allain

Jan Bendik EPT vainqueur Grand Final
Jan Bendik, numéro 1 slovaque. (crédit photos : PokerStars)

Jan Bendik, 51 ans, a remporté hier soir l'EPT Grand Final devant les deux Français Adrien Allain et Jimmy Guerrero. C'est la première victoire slovaque de l'histoire sur l'EPT.

Le poker est parfois cruel. Il l'a été avec les joueurs français dans le Main Event de l'EPT Grand Final de Monte Carlo qui s'est achevé hier soir.

Les chances étaient en effet grandes de voir une dixième victoire tricolore sur l'European Poker Tour avec quatre de nos représentants en table finale, trois hier alors qu'ils n'étaient plus que six.

Mais avec un air de déjà vu (Deauville 2009 par exemple, ou encore la malédiction des deuxièmes places françaises aux WSOP 2015), c'est le Slovaque de 51 ans Jan Bendik qui a coiffé tout le monde au poteau.

Après s'être tiré la bourre avec son compatriote Jimmy Guerrero à trois joueurs restants (qui aurait pu l'éliminer si son gros bluff avait été payé), Adrien Allain avait entamé le heads-up avec une bonne avance en jetons (22 millions contre 11,6 millions), et une certaine supériorité dans le jeu.
Mais Bendik allait notamment remporter deux coin-flips et faire fondre cette avance pour revenir au contact et à égalité.

Puis une main cruelle allait donc survenir, un "cooler" comme on l'appelle dans le jargon. Allain pensait trouver un flop parfait 4 8 A avec 8 8 en mains, dominant les T T de son adversaire. Mais la turn T allait précipter la chute du dernier Français. Brelan contre brelan, tout l'argent allait logiquement finir par partir au milieu de la table. Et le Breton n'allait pas recevoir de cadeau d'anniversaire de ses 30 ans un mois en avance, la turn n'était qu'un 3.

Adrien Allain EPT Grand Final 2016
Adrien Allain

A noter que c'est la deuxième fois que la France échoue à remporter son EPT Grand Final de Monaco, puisque Lucille Cailly avait également terminé 2è lors de la saison 8 en 2012, battue par l'Américain Mohsin Charania.

« Le poker c'est de la chance et de bons croupiers »

"Le poker c'est de la chance et de bons croupiers" lançait un brin lucide Bendik quelques instants après sa victoire. Elle n'aura donc pas souri à Adrien Allain, qui décroche tout de même son plus gros gain en tournois live (577 800€), battant celui de sa victoire sur l'APT Macao en 2009.
Le vainqueur du WPT d'Amnéville 2011 et qui avouait "vivre un rêve" d'être en table finale, réussit également son meilleur résultat sur l'EPT en trois places payées, après une 46è place à Dublin en février.

C'est en revanche la consécration pour Jan Bendik, régulier de l'EPT (joueur de l'année en saison 9) et qui possède sa salle de poker à Košice. Lui qui a débuté le poker en 2001 décroche son premier titre majeur, après avoir manqué l'occasion notamment lors de deux premières tables finales d'EPT (6è à Prague en 2010 et 5è à San Remo en 2011). Il succède à Adrian Mateos vainqueur l'an dernier.
Avec les 961 800€ de gains de cette victoire, ses gains en live s'élèvent désormais à l'équivalent de plus de 3 millions de dollars.

29 Français terminent payés de ce Grand Final. C'est un nouveau record compte-tenu du nombre de participants qui a presque doublé cette année (1098 joueurs contre 546), grâce à la réduction du buy-in de moitié (de 10 600€ à 5 300€)..
Le record du nombre de joueurs de l'EPT Grand Final qui datait de la saison 5 (935 joueurs) a d'ailleurs lui aussi été battu (1098).

Jimmy Guerrero et Thi Xao Nguyen

Pour la petite anecdote, à noter que le couple Jimmy Guerrero - Thi Xoa Nguyen (photo) termine aux 3è et 14è places.

Autre belle histoire : celle du Kazakh Asan Umarov, 4è pour 305 660€, qui s'était qualifié sur Internet via un Spin & Go à 10€ sur PokerStars !

Vous pouvez revoir cette table finale de l'EPT Grand Final grâce au replay à la toute fin de cet article.


Classement sélectif EPT Grand Final 2016 saison 12

1098 joueurs - (Buy-in 5 300 €) - Prizepool 5 325 300 € 

1- Jan Bendik (Slovénie) - 961 800 €
2- Adrian Allain (France) - 577 800 €
3- Jimmy Guerrero (France) - 406 850 €
4- Asan Umarov (Kazakhstan) - 305 660 €
5- Pierre Calamusa (France) - 233 800 €
6- Oren Rosen (Israël) - 170 950 €
7- Antoine Saout (France) - 128 340 €
8- Dario Sammartino (Italie) - 91 860 €
/


11- Mohamed Aissani (FRA) - 59 500 €
14- Thi Nguyen (FRA) - 47 980 €
16- Ariel Celestino (BRE) - 42 650 €
18- Erwann Pecheux (FRA) - 37 330 €
24- Benjamin Pollak (FRA) - 26 850 €
25- Paul Tedeschi (FRA) - 26 850 €
26- Vanessa Selbst (USA) - 26 850 €
30- Randy Lew (USA) - 22 740 €
44- Fatima Moreira de Melo (PBS) - 16 830 €
47- Pierre Tilmant (BEL) - 16 830 €
55- Thiago Nishijima (BRE) - 16 830 €
57- Michel Abecassis (FRA) - 14 110 €
63- Nicolas Cardyn (FRA) - 14 110 €
65- Nacho Barbero (ARG) - 14 110 €
69- Albert Sebag (FRA) - 14 110 €
74- Sébastien Lebaron (FRA) - 11 820 €
76- Arnaud Peyroles (FRA) - 11 820 €
80- John Gale (ANG) - 11 820 €
82- Bertrand Guenoun (FRA) - 11 820 €
85- Jérémy Palvini (FRA) - 11 820 €
90- Jonathan Bensadoun (FRA) - 11 820 €
93- Yann Pineau (FRA) - 11 820 €
96- Dermot Blain (IRL) - 10 650 €
99- Davidi Kitai (BEL) - 10 650 €
102- Maël Lepage (BEL) - 10 650 €
103- Mikael Guenni (FRA) - 10 650 €
104- Laurent Polito (FRA) - 10 650 €
106- Alexandre Luneau (FRA) - 10 650 €
107- Arne Coulier (BEL) - 10 650 €
108- David Susigan (FRA) - 10 650 €
110- Erik Seidel (USA) - 10 650 €
117- Jonathan Abdellatif (BEL) - 10 650 €
121- Isabel Baltazar (FRA) - 9 530 €
124- Ivan Deyra (FRA) - 9 530 €
125- Andreas Hoivold (NOR) - 9 530 €
129- Faraz Jaka (USA) - 9 530 €
133- Stephen Chidwick (ANG) - 9 530 €
139- Hervé Boulan (FRA) - 9 530 €
142- David Lascar (FRA) - 9 530 €
144- Jérémy Routier (FRA) - 8 890 €
149- Jake Cody (ANG) - 8 890 €
152- Jean Koja (FRA) - 8 890 €
153- Freddy Darakjian (FRA) - 8 890 €
/ 159 payés


Side Events : 10 victoires françaises

Avec un festival se déroulant en France (ou tout au moins en principauté de Monaco), on pouvait  s'attendre à un certain nombre de victoires françaises dans les 78 tournois au programme en plus du Main Event.

On notera plus particulièrement les deux victoires de Saber Harrazi, ou encore la presque-razzia allemande (Schemion / Quoss) dans les High Rollers.

Saber Harrazi
Saber Harrazi, double vainqueur de sides events.

Voici la liste des heureux élus :

  • Stéphane Dossetto (Main Event France Poker Series à 1 100€, 1261 joueurs, 218 000€) vs Niall Farrell ;
  • Giovanni Rosadoni (NLHE shootout à 330€, 32 joueurs, 3 910€) ;
  • Saber Harrazi (2) (PLO hyper turbo à 550€, 108 joueurs, 13 500€ et NLHE/PLO turbo all-in à 120€, 67 entrées, 1 296€) ;
  • Cédric Decourt (NLHE flipout à 110€, 31 joueurs, 1 020€) ;
  • Maxence Debar (NLHE hyper turbo à 1 075€, 182 joueurs, 39 100€) ;
  • Philippe Zunino (Seniors Event à 1 100€, 103 joueurs, 26 350€) ;
  • Karim Abdelmoumene (NLHE hyper turbo à 550€, 286 joueurs, 27 810€) ;
  • Pierre Merlin (NLHE à 550€, 177 joueurs, 19 020€) ;
  • Sonny Franco (NLHE hyper turbo à 550€, 167 joueurs, 18 830€).

Parmi les autres vainqueurs notables :

  • Chance Kornuth (High Roller à 10 300€, 214 joueurs, 351 108€*) vs Philipp Gruissem ;
  • Ole Schemion (Super High Roller à 100 000€, 61 entrées, 1 597 800€*) vs Mustapha Kanit ;
  • Fabian Quoss (Super High Roller à 50 000€, 70 entrées, 849 059€*) vs Ole Schemion ;
  • Justin Bonomo (NLHE à 2 200€, 376 joueurs, 110 600€*) ;
  • Fabrice Halleux (NLHE turbo super knockout à 440€, 161 joueurs, 6 300€) ;
  • Naoya Kihara (2-to-7 mixed single/limit triple draw à 550€, 19 joueurs, 3 870€) vs Konstantin Puchkov.
  • Charlie Carrel (NLHE à 5 300€, 148 joueurs, 172 300€) ;
  • Alexandru Papazian (High Roller à 25 750€, 231 joueurs, 1 197 000€).


Replay Table finale du Main Event

Veuillez correctement remplir les champs requis !

Erreur !

Vous devez attendre 3 minutes avant de pouvoir poster un nouveau commentaire.

Aucun commentaire