EPT Londres - Le retour de Peter Eastgate

Aaron Gustavson
L'américain Aaron Gustavson vole la vedette à Eastgate et décroche le titre

Alors que la finale des WSOP 2009 est déjà de toutes les discussions, c'est le champion 2008 Peter Eastgate qui aura à nouveau marqué les esprits en terminant deuxième de cet EPT de Londres. Côté français, 9 places payées dont un finaliste : Karim Bennani.

Hasard du calendrier, sitôt les WSOP Europe de Londres terminés bon nombre de joueurs ont pu tranquillement se diriger vers un autre casino de la capitale anglaise (le Hilton) pour disputer une étape de l'European Poker Tour, elle-aussi toujours aussi prisée.
Ce sont d'ailleurs cette année pas moins de 731 joueurs qui se seront acquittés de leur droit d'entrée de 5000 £ (pour 104 places payées et 3,5 millions de £ de prizepool), soit le plus gros field pour un tournoi organisé en Grande-Bretagne.

Anthony Lellouche, qui avait réussi l'incroyable exploit d'atteindre deux années de suite la Table Finale, était au rendez-vous accompagné d'une soixantaine de français dont Elky, Saout, et Bichon, nos homems en forme.

Et les grands noms étaient bien évidemment eux-aussi de la partie, à commencer par Vicky Coren, Erik Seidel, Alex Kravchenko, Roland de Wolfe, Annette Obrestad, Chris Ferguson, John Juanda, un Teddy Sheringham en forme sur ses terres, Peter Eastgate, ou nos "tourtereaux" Tom Dwan et Luke Schwartz.

Pas de "triplé" pour Lellouche

Lacay aura été l'un des premiers à tomber lors du Day 1A en se heurtant deux fois coup sur coup à Roger Hairabedian. Et si ce dernier en profitait ainsi pour prendre un bon départ, c'est un autre français qui prenait un temps les rênes de la compétition, Mario Cordero, pour se voir terminer la journée meilleur tricolore.

Arnaud Mattern
Après de bons WSOPE, Mattern fait à nouveau partie des payés en compagnie de 8 autres français.

Lellouche, Levi, Soulier, Perrault, Fitoussi, Bueno, Biechel, Roy, Brécard, Bichon et Saout faisaient pour leur part leur entrée au Day 1B.
Et Nicolas 'CrocMonsieur' Levi devait bien vite ranger son chapeau victime d'un inévitable full contre full supérieur. Pascal Perrault et Bruno 'Kool Shen' Lopes faisaient partie du même wagon, ensuite rejoints par Fabrice Soulier (ayant tout fraîchement abandonné ses couleurs Full Tilt).

Les faits notables se retrouvaient en outre dans les éliminations d'Antonhy Lellouche, et d'Antoine Saout par Elky malgré un tirage monstre du November 9.
Pendant ce temps l'ancien manager Winamax parti voler sous ses propres ailes, Julien Brécard, prenait le chip lead avec une bonne dose de réussite pour craquer une paire d'as.

Le come-back de Montury

318 joueurs ré-entamaient le Day 2 dont une grosse vingtaine de français, emmenés par Jeff Lisandro et notre invité surprise Mario Cordero.
Fitoussi et Abecassis échouaient à ce stade non sans avoir démérité, un peu plus tard suivi par Thomas Bichon.

En tête Jean Montury, très short stack la veille, récupérait le chip lead à un Cordero qui aura totalement perdu pied faute de réussite pour finir par se faire éliminer un peu plus tard. Encore un bon exemple de la vitesse à laquelle vont les choses en poker.

Bennani en finaliste

Peter Eastgate
Pas de premier titre EPT pour Peter Eastgate.

Le contingent s'était réduit de moitié pour le Day 3 et ses 111 joueurs (à 7 places de l'argent), avec Jean Montury toujours très large en jetons, suivi par Eric Haik, Karim Bennani, Julien Brécard,
Laurent Leclerc, Jérémy Amsellem, Arnaud Mattern, Manuel Bevand, Philippe Clerc, et Guy Sitbon.

Seul ce dernier échouait à ce stade de la bulle, avant que nos tricolores ne se placent un à un dans le tableau des gains, pour n'en laisser qu'un à 24 joueurs restants au départ du Day 4 (dont Peter Eastgate, Annette Obrestad, et le November Nine Kevin Schaffel) : le franco-marocain Karim Bennani Smires.

Mais faute de cartes et enfermé dans un jeu très serré, Smires n'aura pas plus connu la réussite lorsqu'une river vint l'empêcher de doubler sur un autre petit tapis, celui de Vivek Rajkumar, avant de devoir  s'incliner mourant avec K3 contre KT, en 8ème place.
Le franco-marocain enregistre tout de même là son premier résultat notable sur le circuit, et repart avec quelques 50 000 livres (55 000 € environ).

Gustavson brise le rêve de Eastgate.

Eastgate pouvait quant à lui s'emparer du chip lead grâce à une river bienvenue, tandis que l'allemand Sanninger et sa peluche du Roi Lion en guise de fétiche revenait de l'enfer pour atteindre la dernière ligne droite à 3 joueurs.

Au terme d'un heads-up expéditif c'est finalement l'américain de 23 ans Aaron Gustavson, jusque là essentiellement joueur en ligne sur PokerStars, qui s'impose face au Champion du Monde de poker 2008 Peter Eastgate, privant par la même le champion danois de son premier titre EPT.

EPT Londres
Classement sélectif final (104 places payées)

1. Aaron Gustavson (USA) - £850,000
2. Peter Eastgate (DAN) - £530,000
3. Nikolai Senninger (ALL) - £285,000
8. Karim Bennani (FRA) - £50,100
9. Vivek Rajkumar (USA) - £38,000
17. Annette Obrestad (NOR) - £17,000
19. Kevin Schaffel (USA) - £17,000
23. Theo Tran (USA) - £17,000
27. Eric Haik (FRA) -  £15,600
30. Jean Montury (FRA) - £15,600
37. Chris Ferguson (USA) - £14,200
38. Jeffrey Lisandro (ITA) - £14,200
40. John Juanda (USA) - £14,200
47. Julien Brecard (FRA) - £12,800
49. Teddy Sheringham (GBR) -  £11,600
50. J.C. Tran (USA) - £11,600
54. Tommy Vedes (USA) - £11,600
57. Jeremy Amsellem (FRA) - £10,600
72. Laurent Leclerc (FRA) - £9,900
77. Eugene Katchalov (USA) - £9,200
82. Ross Boatman (GBR) - £8,500
96. Philippe Clerc (FRA) - £7,900
97. Arnaud Mattern (FRA) - £7,500
100. Surinder Sunar (GBR) - £7,500
101. Manuel Bevand (FRA) - £7,500
102. Liya Gerasimova (RUS) - £7,50

Prochaine étape du WPT : du 20 au 25 octobre à Varsovie (Pologne).

Derniers Blog Posts »