EPT Monte Carlo, Day 1A - Calmes débuts

Bertrand Grospellier
Evènement secondaire devenu principale attraction?

Le début des hostilités se sera montré à l'image des flots méditerranéens en ce premier jour d'EPT monégasque, plutôt paisible. 21 français ont gagné leur ticket pour la suite des évènements, parmi 396 joueurs engagés.

Malgré des attentes d'organisateurs qui ne seront pas toutes comblées (tournois d'Omaha notamment annulés compte tenu d'une certaine législation et remplacés au pied levé par quelques compétitions de Hold'em, puis un nombre de 1000 entrants qui ne sera normalement pas atteint aujourd'hui), le succès est sans surprise déjà au rendez-vous de ce dernier EPT de la saison dans le cadre idyllique de Monaco.
Un événement qui a de ce fait attiré les joueurs français en nombre et de nombreuses stars, certaines ayant même cédé aux sirènes du jet privé (Phil Ivey), d'autres ayant au contraire subi quelques encombres de vol et dû arriver sans avoir guère dormi (Daniel Negreanu).

C'est une nouvelle structure repensée, grâce notamment au concours d'Arnaud Mattern et François Tardieu, qui a également accueilli tout ce petit monde. Lien de cause à effet, la journée aura pu sembler moins violente qu'à l'accoutumée.
Ce qui n'aura pas empêché d'avoir déjà perdu en route Phil Ivey (très rapidement), Barry Greenstein, Chris Moneymaker, Tony G (le joyeux drille se faisant de plus en plus rare sur le circuit), Greg Raymer (brelan contre brelan face à Luca Pagano après avoir eu plus de chance en craquant les as de Davidi Kitai un peu plus tôt), Erik Seidel, le vainqueur du dernier EPT Constant Rijkenberg, et Patrik Antonius en toute fin de journée.

Du côté français faute de jeu Rémy Biechel aura vu son tapis fondre avant de vivre le presque coup de grâce avec AK contre KK. Sort à l'identique pour Guillaume de la Gorce, avec même une main d'achèvement similaire, AT contre TT. Le récent 84ème de l'EPT de San Remo Eric Haik aura également trouvé la sortie, notamment victime d'un brelan de rois face à ses as.

Eric Qu premier français

Michel Abecassis aura su faire fi de la même mauvaise fortune, après avoir même perdu gros en début de journée avec ses KK contre les AA, se contentant presque ensuite de doubler à deux reprises sur des KK contre JJ et 55 contre A5 pour revenir au stack de départ.
Parmi les qualifiés on retrouve également un Arnaud Mattern dont le tapis aura assez fluctué de même que Jérôme Zerbib, et un Ludovic Lacay auteur d'une belle journée, tous aux avants-postes du classement avec quelques autres français plus inattendus tels qu'Eric Qu et Fabien Demazeau. Ils seront déjà 21 au Day 2, la marche étant fermée par Rui Cao et Jean-Paul Testud, ultra short stacks.

 

Parmi les stars à être passées entre les gouttes, à noter les qualifications de Daniel Negreanu (qui se sera payé le luxe de dormir à la table), Chris Ferguson (auteur d'un double up tardif avec KK contre 99) et Humberto Brenes. Annette Obrestad fera elle aussi partie des partantes du Day 2. La jeune norvégienne aura connu un énorme rush, s'envolant dès le début de journée grâce à une chance insolente (et notamment deux quintes trouvées à la turn). Fidèle à son aisance sur le circuit EPT, Luca Pagano termine lui aussi une bien belle journée, en seconde position.

Elky réussit ses paris

En marge de ce premier jour de compétition, tout fraîchement revenu de sa belle 3ème place du WPT Championship, Elky disputait deux challenges attendus. Contrat réussi ! Le nouveau joueur de l'année WPT aura remporté 5 de des 6 heads'up dans le Kill Elky Battleship, avant de battre le record du monde de Sit-n-go simultanés : 62 tables ouvertes en une heure et surtout un solde positif à l'arrivée, de 22$ ! Mais qui arrêtera Elky ?

Chip count sélectif des qualifiés pour le Day 2 (223 joueurs restants)

1- Lee Nelson (NZE) 253,600
2- Luca Pagano (ITA)169,600
3- Anthony Donald Venturini (USA) 160,000
6- Michael Tureniec (SUE) 146,600
12- Eric Qu 119,500
14- Annette Obrestad (NOR) 112,000
20- Ludovic Lacay 102,100
21- Dario Minieri (ITA) 100,200
30- Fabien Demazeau 92,200
36- Humberto Brenes (COS) 87,300
37- Jerome Zerbib 86,300
41- Arnaud Mattern 84,400
77- Jean Paul Pasqualini 59,900
82- Rachid Rami 59,100
85- Jason Mercier (USA) 57,100
92- Stephane Bazin 52,500
101- Joao Barbosa (POR) 49,700
110- Michael Martin (USA) 47,000
113- Roger Hairabedian (FRA-MAR) 45,400
118- Fabrice De Carbon 44,100
121- Sylvain Taddei 42,500
124- Imad Derwiche 40,700
129- Antony Lellouche 39,900
140- Chris Ferguson (USA) 35,500
144- Laurent Polito 33,700
155- Daniel Negreanu (USA) 30,000
157- Martial Blangenwitsch 29,000
160- Patrik Bueno 28,300
181- Michel Abecassis 23,400
182- Pascal Halter 23,300
189- Xavier Detournel 21,700
215- Moritz Kranich (ALL) 13,300
218- Rui Cao 12,000
222- Paul Jean Testud 5,500

 

Derniers Blog Posts »