EPT MonteCarlo, le Day 2 en bref

ept monaco

Les choses ne traînent décidément pas à Monte Carlo, à croire que tout le monde a envie de vite partir bronzer : la bulle n'aura pas attendu plus loin que le Day 2 pour éclater.

C'est d'ailleurs le français Gilles Haddad qui s'en sera chargé, en ayant infligé un bien vilain coup au suédois Olsson. Un bad beat à 15 000 € (minimum), de quoi sans doute être vacciné de poker pour quelques semaines.

150 joueurs qui s'évaporent durant les 3 premières heures, l'argent atteint dès le deuxième jour. Tout va en tout cas décidément très vite à Monaco.

ept monaco
La salle annexe du Le Sporting.
Et la salle des Etoiles de commencer à sonner creux alors que l'on atteint les 116 joueurs encore en course à la fin de la journée et qu'ils étaient plus de 800 deux jours auparavant.La salle annexe, théâtre des side events, n'est désormais pas loin de s'en retrouver la plus animée.

joe cada
Le tenant du titre des WSOP nous a quittés...
Au fait, savez-vous quel pays était le plus représenté au départ de cet EPT Monte Carlo ? La France ? Non elle n'arrive qu'en deuxième position avec 127 participants. L'Italie peut-être ? Non plus, troisième avec 62 entrants. C'est finalement les Etats-Unis qui ont dépêché le plus de leurs représentants, avec 155 au départ soit 18% du field.

L'américain Nick Schulman chip leader

Malheureusement parmi eux, ses plus dignes représentants sont là aussi rapidement tombés

chris moneymaker
Chris Moneymaker, l'une des rares grandes figures à avoir survécue.
comme des mouches. Seuls les noms de Chris Moneymaker (un temps gros chip leader), Vicky Coren, Teddy Sheringham, Mel Judah ou encore Nick Schulman, Lex Veldhuis, Davidi Kitaï, Moritz Kranich et Ramzi Jellassi viennent laisser espérer une finale un tant soit peu attractive.

N'oublions cependant pas nos petits français, au nombre de 22 à repartir en  piste aujourd'hui.

chips
Petit jeu : saurez-vous reconnaître à qui appartenaient ces jetons ?
Parmi eux et par ordre de tapis décroissant, Jérôme Zerbib, Roger Hairabedian, Nicolas Levi, Guillaume Darcourt, Rui Cao (qui aura échappé de peu à la bulle), Rony Halimi, Paul Testud, Manuel Bevand, Bruno Lopes, Nicolas Dervaux.

La dernière ligne droite pointe donc déjà le bout de son nez : ils ne seront en effet plus que 24 à la fin de ce mercredi.


> L'Inside du jour :
Tenue correcte exigée ?

 

 

Derniers Blog Posts »