EPT PCA Main Event : 3 français dans l'argent

Poorya Nazari
Poorya Nazari

Le premier grand rendez-vous poker de l'année 2009 avait attiré foule dans le cadre idyllique des Bahamas, l'étape Poker Caribbean Adventure de l'EPT en profitant pour battre le record du plus gros tournoi jamais disputé en dehors des Etats-Unis. Les français y auront signé une petite rentrée, trois se plaçant tout de même dans l'argent.

En marge de l'exploit d'Elky dans le High Roller, les yeux restaient avant tout rivés sur le Main Event de cette première manche EPT de l'année. 1347 joueurs étaient déjà sur le pied de grue dans le cadre paradisiaque de l'Atlantis Resort, constituant un prizepool record de près de 12,7 millions de dollars, dont 3 promis au seul vainqueur.
De nombreux français étaient comme toujours de la partie, au milieu de nombreuses stars et dans un tournoi prisé par les jeunes loups d'Internet, au niveau assez relevé.

Ludovic Lacay, plusieurs fois assez chanceux de se voir craquer des paires d'as adverses avec des mains très improbables chères à son style de jeu, était l'un des dix français à se qualifier pour le Day 2, en compagnie d'Arnaud Mattern, Guillaume de la Gorce, Benoit Cheveau, Thomas Foure, James Benaily, Patrick Sacrispeyre, Lionel Lecaque, Jeremie Guez, et Jean-baptiste Desvignes.
Abecassis, Bevand, Levi, Lellouche, Roy, Roux, Perrot, Rohr, Zaicik et Biechel côté français, Negreanu, Hachem, Luske, Ferguson, Pham, Hansen, Ivey, Mercier, Mizrachi côté stars, restaient pour leur part sur le carreau de leur premier jour de qualification. Excusez du peu.

Sans oublier la sortie prématurée du tenant du titre Elky, qui aura donc connu plus de réussite un peu plus tard dans le High Roller.

De la Gorce poursuivi par la poisse

Dans un Day 2 crucial car témoin de l'attribution de la bulle, Ludovic Lacay allait encore connaître la réussite face aux as, avant de logiquement finir par subir la loi légitime des « rockets » un peu plus tard, cette fois pourtant avec une main plus décente. Arnaud Mattern, Benoît Cheveau, et Guillaume de la Gorce étaient à l'arrivée les trois seuls français à atteindre les places payées, mais seul ce dernier allait franchir le cap de la journée et voir le Day 3 en compagnie d'une petite centaine de joueurs.

Mais ce Day 3 allait vite voir s'envoler les espoirs de « johny001 », pourtant auteur d'une très belle partie à tous points de vue. La chance allait une nouvelle fois abandonner le membre de la Team Winamax, lorsque dans un gros pot qui aurait pu le faire entrer dans le chip lead, ses rois se retrouvèrent craqués par l'AQ adverse ayant fait quinte... sur un cruel troisième roi arrivé à la turn. Dur, très dur.

La suite des évènements allait en fin de compte voir triompher le canadien de 22 ans Poorya Nazari, qualifié PokerStars. Avec 3 millions de dollars en poche pour commencer l'année, gageons que le jeune joueur aura trouvé que Paradise Island portait bien son nom.

Classement de la Table Finale

1 - Poorya Nazari (Canada) 3 000 000 $
2 - Tony Gregg (USA) 1 700 000 $
3 - Benny Spindler (Allemagne) 1 100 000 $
4 - Alexandre Gomes (Brésil) 750 000 $
5 - Pieter Tielen (Pays-Bas) 550 000 $
6 - Dustin Dirksen (USA) 400 000 $
7 - Daniel Heimiller (USA) 300 000 $
8 - Kevin Saul (USA) 234 000 $

Reste sélectif du classement (199 places payées)

12 - Kathy Liebert (USA) 120 000 $
30 - Vicky Coren (Grande-Bretagne) 40 000 $
76 - Nenad Medic (Canada) 20 000 $
77 - Guillaume De La Gorce (France) 20 000 $
84 - Peter Eastgate (Danemark) 17 500 $
128 - Arnaud Mattern (France) 15 000 $
134 - Tom McEvoy (USA) 12 500 $
148 - Barry Greenstein (USA) 12 500 $
182 - Benoit Cheveau (France) 12 500 $

Prochain EPT : Deauville, à partir du 20 janvier.

Derniers Blog Posts »