EPT Prague, Day 2 - Trois français payés

Ludovic Lacay
Ludovic Lacay poursuit l'aventure avec ManuB

Ils partirent quinze, et par un prompt renfort de jetons, se virent trois à arriver à bon port. Ils sont en effet trois français à se glisser dans les places payées de cet EPT praguois, tandis que deux (Manuel Bevand et Ludovic Lacay) poursuivront même l'aventure pour espérer encore mieux.

Si le contingent français était plus qu'honorable au départ du Day 2 (15 sur 177 joueurs), la journée se résuma malheureusement en un empilement régulier d'éliminations.
A commencer par la plupart des short stacks qui baissèrent rapidement pavillon dans les premières minutes, tels que Fabrice Leclercq, Xavier Laszcz, Machou Ghaouti, ou David Jaoui, tout comme Vikash Dhorasoo.
Antony Lellouche et Stéphane Gérin n'étaient pas plus chanceux et venaient gonfler à leur tour les rangs des déçus, avant que Guy Tomaselli, Laurent Novi, David Dagniere, et Julien Hurault terminent la grosse hémorragie un peu plus tard.

Mais où diable pouvaient bien se trouver quelques rayons de soleil dans la capitale tchèque? Il a sans surprise fallu les chercher du côté des hommes forts des deux premiers jours de qualification.
Pendant que Ludovic Lacay suivait un bon petit bonhomme de chemin, Manuel Bevand n'en faisait pas moins, doublant même à des moments opportuns pour s'emparer un temps du statut de chip leader, statut temporaire que se sera également octroyé « Cuts » un peu plus tard.

Une dernière mauvaise nouvelle vint de l'élimination de l'un des derniers français en lice, Bernard Boutboul, juste avant l'entrée dans les 56 places payées. Mais un troisième français aura tout de même réussi à se glisser dans l'argent, Martial Blangenwitsch, avant d'être éliminé à quelques encablures de la fin de la journée.

Ils seront donc deux à défendre aujourd'hui nos chances parmi les 32 joueurs restants, dans une belle posture laissant entrevoir de bons espoirs de table finale, déjà.
Ludovic Lacay confirmera t-il sa désormais bonne tenue dans les tournois EPT (quatrième « In The Money » consécutif et finaliste à Varsovie en novembre) ? Cuts démarrera en tout cas la journée en deuxième position en termes de jetons.

Quant à Manuel Bevand, pour ce qui se trouve être sa deuxième place payée dans un grand tournoi après sa belle 221ème place du Main Event des derniers WSOP, son stack sera également confortable, se plaçant huitième au chip count.

Rendez-vous lundi pour le dénouement de cet ultime EPT de l'année. Avec un titre en bleu-blanc-rouge ?

 

Derniers Blog Posts »