Le Top 10 des Étoiles Filantes du Poker (2)

etoilefilante

Une seule performance avait suffi pour les faire accéder à la célébrité. Célébrité qui n'a cependant pas duré…Deuxième partie de notre Top 10 des grands quarts d’heure warholiens de la planète poker.

 

> La Première partie du Top 10


5) Cyril Mouly

top10 mouly3

Cyril « le Frenchman », vous connaissez ? Cet homme d’affaires flambeur s’est pendant quelques semaines invité à la table des plus grands joueurs de la planète. Faisant monter les enchères dans la Bobby’s Room dès son arrivée, ce joueur créateur d’action a défrayé la chronique pendant les WSOP 2009 en disputant les plus grosses parties de cash-game de Las Vegas, contre Ivey, Dwan et consorts. Ca n’a pas duré : aujourd’hui, Mouly est recherché par Interpol pour escroquerie et se fait plus discret...

 

4) Tuan Lam

top10 tuan lam

Runner-up derrière Jerry Yang lors du Main Event des WSOP 2007 (pour près de 5 millions de dollars de gains), Lam n’est ensuite jamais réapparu sur la scène du poker mondial. Sa performance lui avait pourtant permis de décrocher un contrat de sponsoring chez Pokerstars, et de grinder online pendant quelques mois après sa victoire. Aujourd’hui, le Canadien est invisible. Sa fiche Hendon Mob reste désespérément vierge depuis ce mois de juillet 2007...

 

3) Darvin Moon

top10 darvin moon 32898

On ne le reverra sans doute jamais en table finale d’un gros tournoi live. Dauphin de Joe Cada en 2009, ce bucheron de profession, qui ne possédait même pas de compte en banque, s’était qualifié pour le Main Event grâce à un satellite à 130$. Après avoir vécu l’un des plus gros rushs de l’histoire des WSOP, le joueur du Maryland terminait second pour plus de 5 millions de dollars. Depuis, Darvin s’est contenté de quelques ITM dans des petits tournois locaux.

 

 

2) Joe Cada

top10 joseph cada 34655

Champion du monde, et puis plus rien. Un scénario classique qui s’avère cependant surprenant concernant Joe Cada, plus jeune vainqueur du Main Event des WSOP en 2009. Grâce il est vrai à des coups de chance à la pelle... Performant en ligne avant le tournoi, l’Américain n’a fait ensuite qu’un seul ITM dans un High-Roller sur le circuit live, malgré un sponsoring de Pokerstars. Réputé fêtard, Joe Cada s’est sans doute laissé happer par les tentations de Las Vegas.

 

1) Jamie Gold

top10 jamie gold 3204


Peut-être le joueur le plus chanceux de toute l’histoire du poker. Jamie n’a en effet qu’une seule vraie performance à son actif : encore amateur, il décroche le titre de champion du monde 2006, dans ce qui reste à ce jour le tournoi le mieux doté de l’histoire, le seul où le vainqueur a empoché un gain à 8 chiffres (12 000 000 $). Après, c’est le désert ou presque pour le joueur coaché par Johnny Chan lors de son exploit : trois gains à 5 chiffres et quelques apparitions télés où ses carences ont vite sauté aux yeux. Son niveau de jeu n’a d’ailleurs jamais cessé d’être décrié.


Maxime Arnou


Derniers Blog Posts »