Etude de main : Le call d'extraterrestre de Davidi Kitai avec hauteur dame

Davidi Kitai 2
Artiste au travail.

Cette semaine nous revenons sur l'une des mains les plus incroyables et les plus belles jouées en 2014.

C'est donc le Belge et vainqueur de la "triple couronne" EPT-WPT-WSOP Davidi Kitai qui avait pu encore une fois prouver qu'il était l'un des meilleurs joueurs du monde, mais aussi un véritable artiste du poker.

Cette main aura en tout cas permis d'assister à un call qui laisse sans voix.


Le Coup

Nous sommes en table finale de l'Event 15 des World Series of Poker 2014, un tournoi de No-Limit Hold'em 6-Max à 3.000$.

Il reste 3 joueurs et Davidi Kitai est en tête de peu sur Tony Ruberto. Gordon Vayo l'autre Américain est quant à lui déjà un peu short-stack.

Les blindes sont de 25k/50k/5k.

Kitai est au bouton et ouvre     Il paie juste. Vayo complète en petite blinde, et Ruberto checke en grosse blinde.

Le flop :      

Vayo checke, Ruberto mise 95 000, et Kitai suit. Vayo quant à lui se couche.

Il y a maintenant 355 000 dans le pot est la turn est le  

Ruberto mise à nouveau, 195 000 cette fois, et Kitai paye encore.

Le pot fait à présent 745 000, avant que la river n'amène le  

Ruberto mise une nouvelle fois en 3-barrel (troisième cartouche ou mise successive), 515 000.

Kitai réfléchit un instant et paye finalement, avec donc hauteur dame ! Un call gagnant puisque Ruberto n'avait pas mieux que    

Revivez ce coup en vidéo :

Analyse

L'action pré-flop est très importante ici. Kitai se contente de flat-call au bouton ce qui est plutôt inhabituel. On s'attendrait en effet plutôt à le voir relancer en position et tenter de voler les blindes ici.

5648DavidiKitaiEPT8BERNeil Stoddart
Il y avait de bonnes chances que Ruberto bluffe, mais tout de même...

Avec une main Q 4 plutôt médiocre, Kitai décide qu'il préfère jouer en position sans prendre de gros risque.

Vayo obtient bien sûr une cote suffisante pour compléter sa petite blinde avec à peu près n'importe quelle main. Ruberto lui se contente de checker avec sa poubelle.

Si l'un des deux joueurs de blindes avait eu une paire ou un as, on se serait assurément attendu à une relance pour éliminer au moins un autre joueur et commencer à construire un gros pot.

Le flop A J T n'a probablement aidé personne. Sans surprise Vayo checke, mais Ruberto mise quant à lui 95 000, soit un peu plus de la moitié du pot.

Avec un pot aussi petit, Kitai pourrait facilement se coucher. Mais il a un tirage quinte par le ventre et un tirage couleur backdoor. Et surtout il joue contre un adversaire à qui il ne donne pas le crédit pour avoir une grosse main.

Quelle grosse main miserait au flop ici ? N'importe quel as probablement, K-Q bien sûr, K-J et Q-J peut-être. Toutes les autres mains essaieraient plutôt d'aller jusqu'à l'abattage à moindre coût.

Ruberto n'a cependant guère de chances d'avoir une de ces mains, qu'il aurait pour la plupart relancées pré-flop.

Cela veut dire qu'il y a de bonnes chances pour que Ruberto bluffe. Et puis Kitai a la position et pourrait être capable de voler le pot lors d'un prochain tour.

Kitai montre sa hauteur sans sourciller

Le 2 à la turn est une superbe carte pour Kitai, étant donné qu'elle améliore grandement sa main. En plus du tirage quinte ventral, il tire maintenant également pour une couleur. Mais Ruberto ne ralentit pas et mise cette fois 195 000 dans le pot de 355 000.

Kitai obtient une cote du pot de 2,8 contre 1 et 12 outs, ce qui rend de ce fait le call tout à fait correct. Et il y a aussi la possibilité pour qu'il ait toujours la meilleure main.

Davidi Kitai
Comme vous avez pu le deviner, Davidi a ensuite gagné.

Le T à la river est une carte très intéressante puisque c'est en fait une brique.

Les chances pour que Ruberto ait un dix sont quasiment nulles, sachant qu'il n'aurait jamais misé deux fois avec seulement un dix. La seule exception possible mais peu probable serait une double paire telle qu'avec A-T et J-T.

Ruberto tire donc une troisième cartouche et "polarise" donc grandement sa main : soit il détient un monstre, soit un tirage qui n'est pas rentré, ou absolument rien.

S'il avait eu un as ou un valet il aurait checké étant donné qu'aucune main moins bonne ne l'aurait payé.

Maintenant si vous êtes un excellent joueur comme Kitai, vous êtes en mesure de comprendre et voir cette polarisation. Mais à la vue de la vidéo il est toujours aussi stupéfiant de constater à quelle vitesse Kitai effectue le call.

Il ne lui aura en effet fallu qu'un coup d'oeil à Ruberto pour payer. Et puis sans sourciller Kitai pouvait montrer son Q-5 pour une hauteur dame, avant de ramasser tous les jetons du pot, tout en décontraction. Quel coup !

Conclusion

Davidi Kitai allait ensuite remporter le tournoi, et son 3ème bracelet WSOP.

Dans cette main il a pu démontrer toute l'étendue de son talent. L'éventail de mains de son adversaire est très polarisé, consistant principalement en des mains faibles, ce qui rend le call avec Q-5 possible.

Dans cette situation de nombreux joueurs auraient été suspicieux, mais pour pouvoir réellement faire ce call, ce que l'on appelle parfois dans le jargon un "call de mutant", vous devez être un vrai champion !

Derniers Blog Posts »