Etude de main : Maria Ho contre Jennifer Tilly !

Jennifer Tilly et Maria Ho 2
Duel de reines entre Jennifer et Maria.

La dernière saison de Poker Night in America a démarré fort avec une série de beaux épisodes, dont le premier qui aura vu opposées Jennifer Tilly et Maria Ho.

Dans cette main que nous allons étudier aujourd'hui, Maria a essayé un gros bluff pendant que Jennifer aura manqué l'opportunité de maximiser son profit.

Du Flop à la River

Nous sommes donc au Rivers Casino à Pittsburgh en Pennsylvanie, avec une jolie table où l'on retrouve outre nos deux joueuses Shaun Deeb ou encore Matt Glantz.

Sur des blindes à 25 et 50$, Jennifer Tilly a misé 100$ en straddle (l'option spéciale en cash game qui permet au joueur juste après la grosse blinde de doubler le montant de celle-ci juste avant que les cartes ne soient distribuées).

Deeb ouvre les hostilités pré-flop en relançant à 300 $, et quatre joueurs payent (Maria Ho en position de hijack, David Eldridge au bouton, Glantz en grosse blinde et donc Tilly en straddle).
L'actrice célèbre notamment pour son rôle dans La fiancée de Chucky possède    

Ils sont donc 5 joueurs à voir le flop suivant       avec 1 525 $ au pot.

Glantz checke, Tilly checke, Deeb checke, Ho checke.
C'est finalement Eldridge qui se lance et mise 800 $. Une mise suffisante pour faire partir Glantz et Deeb, mais Tilly paye, et Maria Ho effectue même un check-raise à 2 800 $.

C'en est trop pour Eldridge qui tentait de voler le pot et qui se couche, en revanche Tilly paye bien évidemment avec son brelan.

Il y a à présent 7 925 $ dans le pot et les deux joueuses voient arriver le   à la turn.

Jennifer checke encore et Maria mise à nouveau, cette fois de 4 700 $. Jenny paye et la river est le   avec 17 325 $ dans le pot.

Jennifer prend cette fois l'initiative de miser, pour 6 100 $. Maria abandonne naturellement puisqu'elle était en plein bluff avec    

Jennifer Tilly remporte le pot de 23 000 $.

Rendez-vous à 08:00 dans la vidéo ci-dessous pour revoir la main entier :

Analyse

Pas de chance pour Maria Ho. Elle essayait de représenter quasiment la même main que celle qu'avait Jennifer.
Mais voyons comment les deux joueuses ont joué leur main.

Maria Ho dans l'émission TV poker Night in America
Même pas peur.

Sur l'ouverture de Deeb assez large, la main de Maria est très bonne pour être défendue au bouton. Avec des tapis profonds comme ici, des connecteurs à un trou assortis restent une main très prometteuse.

La main de Jennifer se joue presque toute seule. Une petite paire en position avec des cotes astronomiques est parfaite pour set-miner.

Le flop 7-5-3 arc-en-ciel est aussi très sec. Du coup quand tout le monde checke jusqu'à lui, Eldridge se dit qu'il peut voler le pot et décide de tenter le coup en semi-bluff avec un tirage quinte.

Glantz s'en va mais Tilly paye avec encore deux joueurs à parler après elle. Deeb abandonne, et Maria décide à présent de faire un move.

Elle sait qu'elle pourrait bien n'avoir aucun out mais elle perçoit l'éventail de ses adversaires plutôt faible.
C'est donc une bonne situation pour un move notamment vu qu'elle n'investit que 2 800 $ pour voler un pot de 3 100 $.

Cette relance est en tout cas assez bonne pour stopper Eldridge en tirage. Seul un as l'aiderait vraiment dans cette situation. Mais il n'aurait probablement pas dû miser.

Quand les choses deviennent intéressantes

Jennifer paye encore et c'est là que les choses deviennent intéressantes car cela donne à Maria beaucoup d'informations.

Lorsque Tilly a payé pré-flop depuis son straddle, sa cote du pot était si bonne qu'elle aurait virtuellement pu le faire avec à peu près tout.
Mais à présent nous pouvons identifier trois groupes de mains :

  • Les monstres et les double paires avec 7-7, 5-5, 3-3, 7-5, 5-3 ou 6-4 ;
  • Les paires supérieures intermédiaires, 8-8, 9-9, T-T ;
  • Les tirages avec 8-6 ou les combos paire et tirage avec 7-6, 6-5 ou similaire.
Jennifer Tilly Poker Night in America
On y voit beaucoup mieux à la turn.

Suivre une mise d'Eldridge puis une relance de Ho semble indiquer que cela doit être l'une des mains les plus fortes, même si ce n'est que spéculation.

La turn rend les choses plus claires.
Le 3 amène une paire au tableau, et après le check de Tilly, Ho attaque encore.

Aurait-elle dû checker et abandonner à ce stade ? Peut-être, si elle faisait face à quelqu'un de très serré.
Mais Tilly pourrait toujours jouer des mains telles que 7-6 ou 8-8 et elle pourrait être poussée dehors si Ho était suffisamment agressive.

Il n'y a donc rien de mauvais à tirer une nouvelle cartouche pour Maria. Ce n'est qu'après voir Tilly payer à nouveau que son éventail devient assez évident.

Un dernier moment crucial

Nous pouvons maintenant éliminer les mains les plus faibles de son éventail, comme 7-6 ou même 6-5, car Tilly n'aurait sûrement pas voulu payer une autre mise à la river avec n'importe laquelle de ces mains.

Les paires servies comme 6-6 ne sont également plus dans l'éventail. En bref, nous ciblons un éventail très restreint mais très fort.

Le 2 à la river est le point crucial de cette main. La question est la suivante : Tilly devrait-elle miser, ou checker en espérant que Ho se saborde toute seule ?

Elle opte finalement pour une mise de deux tiers du pot mais cela n'est pas vraiment utile face à l'éventail de Ho. En dehors de quelques couleurs backdoor, notamment avec 6-4, il n'y a virtuellement aucune main qui puisse payer.

Jenn Tilly
Une occasion manquée de gagner plus ?

Alors et si Jennifer avait checké à la river ? Eh bien Maria aurait de toute façon abandonné aussi en se contentant de checker, le résultat aurait donc été le même.

L'éventail de Jenn' est simplement trop fort. Même les tirages couleurs sont rentrés et c'est le plus faible qu'elle pouvait avoir.
Il y a cependant toujours une chance pour que Maria ait tenté de tirer une dernière cartouche, une dernière tentative qui aurait pu représenter la main que Tilly avait justement. Mais cela lui aurait donc coûté encore plus.

Au final un check aurait quand même été le meilleur coup à faire chez Jennifer, considérant le faible nombre de mains qui pouvaient payer, face au grand nombre de mains qui pouvaient bluffer.
Au moins elle aurait dû laisser la porte ouverte.

Conclusion

Maria Ho a la position, l'imagination et les tripes de se lancer à l'assaut d'un pot qui était déjà complètement perdu dès le flop.

Nous ne saurons jamais si elle aurait encore essayé d'aller plus loin en misant à la turn si Jennifer Tilly avait checké.
Finalement cette dernière l'en aura dissuadée avec une mise qui ne s'imposait pas pour essayer de gagner un peu plus. De l'argent qu'elle pouvait ironiquement uniquement gagner si elle avait checké.


Des termes que vous ne comprenez pas dans cet article ? Direction notre lexique du poker !