Etude de main : Quinte Flush Royale au PCA

Quinte Flush Royale
Boum !

Ce fut l'une des mains les plus spectaculaires du Main Event du PokerStars Caribbean Adventure qui s'achève aujourd'hui et dont vous pourrez retrouver le compte-rendu demain : l'Anglais Philip McAllister a réussi une quinte flush royale, la main la plus forte du poker !

Mais il s'agissait plus que d'une main très forte. Car ce ne sont pas moins de trois joueurs qui sont allés jusqu'à la river, dont le Français Paul-François Tedeschi.

Un coup remarquable donc, qui méritait un coup de projecteur et une analyse.

Du Flop à la River

Nous sommes au Jour 4 du Main Event du PCA. Il y a 31 joueurs encore en course, et les blindes sont à 8000 / 16000 avec des antes de 2000.

UTG+1, Paul Tedeschi (stack : 472 000) relance à 36 000. Phillip McAllister (tapis d'1,7 million) paye au bouton. Les blindes se couchent, mais la grosse blinde, le Chilien Fabian Chauriye (tapis d'1,59 million), suit également.

Il y a donc 130 000 jetons au pot, quand vient le flop :

     

Chauriye checke, Tedeschi en fait de même, et McAllister mise 48 000. Chauriye et Tedeschi payent, et le pot monte à 274 000.

La turn :  

Chauriye et Tedeschi checkent à nouveau, et McAllister mise encore, à 136 000. Chariye suit, et notre Français décide pour sa part de partir à tapis pour 388 000.

Le pot fait maintenant 934 000.

McAllister paye, et Chauriye également.

Tedeschi est à présent all-in, mais les deux autres joueurs ont encore 1 million derrière eux.

River :  

Chauriye prend l'initiative et mise 300 000, mais McAllister avance maintenant tous ses jetons pour faire tapis. Le Chilien réfléchit pendant cinq bonnes minutes, avant de finalement jeter sa main.

L'abattage a donc lieu entre Tedeschi et McAllister seulement.

Le Français montre     tandis que c'est un Anglais tout sourire qui montre la meilleure combinaison possible au poker, en affichant son     pour une quinte flush royale runner-runner !

Nous ne savons pas ce que Chauriye avait. Certainement une main comme T-9 avec un coeur, ou K T.

Vous pouvez revoir cette main incroyable dans la vidéo ci-dessous (à partir de 6h19mn).

Analyse

Jetons donc un œil aux différentes étapes de cette main fascinante.

Pré-flop, il n y a rien de vraiment extraordinaire. Tedeschi relance sa paire de dames, et obtient deux call raisonnables. McAllister est au bouton avec K-T, et Chauriye obtient une cote du pot de 5,5 contre 1 à la big blind, justifiant un call assez large.

Au flop, Tedeschi opte cependant pour une ligne assez surprenante. Il décide de sous-jouer son brelan max, en espérant que l'agressif Anglais envoie des jetons au pot.

De rien du tout...

Et son plan fonctionne. McAllister n'a rien touché et essaie de voler le pot. Sa mise de 48 000 dans un pot de 130 000 signifie que son bluff n'a besoin de marcher que 30% du temps pour se trouver profitable.

Pour le moment l'Anglais n'a absolument rien, mais il y a beaucoup de bonnes cartes pour lui qui peuvent tomber à la turn. Toute figure lui donnerait un tirage quinte (ou une paire), un cœur lui donnerait un tirage couleur, et un autre pique lui offrirait la chance de représenté une couleur.

Mais McAllister ne s'attendait certainement pas à ce qui allait arriver.

Paul Tedeschi
Paul Tedeschi aura obtenu ce qu'il voulait, sauf la réussite.

Chauriye suit, et Tedeschi avec le plus petit tapis suit lui aussi en restant en embuscade.

Le J à la turn donne à McAllister tous les tirages possibles.

L'action est encore checkée jusqu'à lui, mais avant de miser en semi-bluff avec son tirage quinte flush par les deux bouts, il demande à Tedeschi la hauteur de son tapis.

Si le Français avait déjà été "committed" (trop engagé), McAllister aurait en effet même pu checker ici.
Mais maintenant il voit deux façons de gagner. Miser et faire coucher ses adversaires, ou toucher sa river.

La ligne de Chauriye est toujours un peu obscure. Il paye une deuxième fois en sandwich, pour finalement voir Tedeschi partir à tapis.

Notre Français est exactement là où il voulait en être. Il a floppé un monstre (il a d'ailleurs toujours la deuxième main la plus forte possible ici), il a essayé d'avoir le maximum de jetons au milieu, et il peut toujours lorgner sur la table finale de ce tournoi qui a lieu le lendemain. Autant dire qu'il ne regarde pas le prochain palier de gains ici, il peut nourrir de plus grandes ambitions.

Mais le tableau est soudain devenu très difficile pour lui, et le pot a tellement gonflé que ce n'est plus une surprise de voir ses deux adversaires payer.

Du point de vue de McAllister, un call est évident ici. Il doit payer 252 000 pour remporter un pot de 934 000, et il a 11 véritables outs (les coeurs à l'exception du 4 et du 8, les as et les neufs), et il possède 30% d'équité contre la grosse main de Tedeschi.

Il semble que Chauriye avait lui aussi d'excellentes cotes et ne pouvait se coucher - n'oubliez pas qu'il y a plus d'un million de jetons au milieu à ce stade.

... à un monstre absolu

La river est en effet la meilleure carte possible pour McAllister, et même encore plus que ça. Chauriye, qui ne faisait que payer jusque là, prend maintenant l'initiative.

Phillip McAllister
Phil McAllister n'a pas dû en croire ses yeux.

Pour Tedeschi, cela sonne déjà comme une mauvaise nouvelle, mais les choses vont empirer, puisque McAllister part à tapis très rapidement.

Il s'agit ici d'un move qui affiche beaucoup de force, vu qu'il y a très peu de chances qu'il s'agisse d'un bluff vu que Tedeschi est déjà à tapis.
Même si McAllister faisait folder Chauriye, il lui faudrait montrer sa main, et s'il perdait, il perdrait alors le pot principal d'1,4 million.

Il est difficile de dire pourquoi Chauriye prend tant de temps à se coucher (au point que McAllister finit par parler de demander la montre). Il semble plutôt improbable qu'il ait une couleur inférieure, car il est difficile d'imaginer deux cartes à cœur qui paieraient autant de jetons pour aller jusqu'à cette river.

Les cartes les plus probables dans sa main sont K T (ce qu'on semble entendre dans la vidéo) ou peut-être J-9.

Cependant son fold est inévitable. Et nous allons ensuite au showdown. Et la conclusion de cette main dramatique est un véritable climax : une belle quinte flush royale bien propre ! - la main la plus forte du poker !
- voir aussi : classement et valeur des mains du poker

Conclusion

Dans ce coup énorme (surtout dans un Main Event de l'European Poker Tour), Paul Tedeschi a choisi de prendre des risques et a sans le savoir ouvert la porte à ce final spectaculaire, en ayant sous-joué sa grosse main.

Toutefois, autant ses moves que ceux de McAllister sont raisonnables et s'expliquent tout à fait. Le jeu inconnu de Chauriye laisse quant à lui quelques questions sans réponse.

Veuillez correctement remplir les champs requis !

Erreur !

Vous devez attendre 3 minutes avant de pouvoir poster un nouveau commentaire.

Aucun commentaire