Doit-on faire le ménage sur les chats de poker en ligne ?

onlinechatbox
Et pourquoi pas un peu plus de civisme sur les chats ?

Les insultes sur les chats de poker sont une plaie pour le jeu et l'ambiance. Doit-on faire quelque chose contre ? Le poker en ligne peut-il y voir un danger ?

Lors d’une session de jeu ordinaire, je sais très bien qu’on va me traiter d’idiot, m’envoyer toutes les insultes imaginables, me dire que ma mère est une sale pute, que j’ai le SIDA, que je vais voir passer des injures racistes et que je mérite d’attraper le cancer et de mourir dans d’atroces souffrances.

Voilà ce que mon adversaire en heads-up lors d’un récent tournoi de Pot Limit Omaha m’a dit, après la première main jouée :

“T’es un p***** d’idiot.”

Il arrive qu’on ne se rende pas compte de ce qu’on dit. Ca, je le comprends. Je sais bien que les gens ne prennent pas le temps de réfléchir à ce qu’ils disent, pour la simple et bonne raison que ça fait bien longtemps que je fais pareil.

La différence, c’est que lorsqu’on s’exprime à l’écrit, on a tout le temps de réfléchir à ce qu’on écrit et de prendre du recul.


Répondre ou partir

lizzy harrison 31283
Vous n'aimez pas être insulté ? Les femmes encore moins.

Les pensées, opinions, jugements et croyances qui traversent notre esprit et arrivent sur nos claviers peuvent faire des ravages de l’autre côté de l’écran.

En effet, n’oublions pas la loi de cause à effet :

Chaque action génère une force qui revient vers nous. Alors comment réagir à un chat injurieux ?

C’est simple : on peut répondre ou partir.

Tous ces mots peuvent servir à envoyer les fish nager plus loin. Mais récemment, dans un article paru dans CardPlayer Lifestyle, un certain nombre de joueuses ont élevé la voix pour demander du changement afin de rendre le poker plus ouvert aux femmes.

D’après une récente étude de la Commission britannique des jeux de hasard visant à analyser les habitudes des joueurs britanniques, 61% des hommes sondés sont des joueurs, contre 51% des femmes.

Il y a donc encore un énorme marché à conquérir, mais pourquoi une femme voudrait-elle se mettre au poker en ligne tout en sachant qu’elle passera son temps à se faire insulter ?


Suivons l’exemple de Rob Yong

Rob Yong
Rob Yong

Ce n’est même pas vraiment une question de genre.

La plupart du temps, on ne sait même pas si son adversaire est un homme ou une femme, mais il est évident que cette ambiance affecte plus les joueuses que les joueurs.

Il y a un pionnier qui comprend très bien les ravages que peuvent causer ces injures dans le poker en ligne, c’est le propriétaire de la salle de jeux Dusk Till Dawn (DTD) à Nottingham, Rob Yong.

Au cours de l’été 2013, Yong a lancé des cash games de club dans sa salle de jeu en ligne pour essayer d’attirer plus de joueurs “loisir” vers le poker en ligne. Par la même occasion, il a mis en place de nouvelles règles, notamment certaines règles très strictes au niveau des chats.

A la première remarque déplacée, bannissement automatique, à l’image de ce qui se fait dans les casinos.

Je souhaite de tout mon coeur que les sites de poker en ligne prennent le même type de mesures. Je sais bien qu’il est possible de désactiver le chat ou de signaler les utilisateurs abusifs, mais beaucoup de gens n’ont ni le temps, ni l’énergie de faire tout cela.

A la place, ils partent. Et ne reviennent probablement jamais.


S’amuser dans le respect, sans intimidation ni moqueries

Je voudrais qu’on se débarrasse petit à petit de toutes ces bêtises.

6090 Elisabeth Hille Eliminated by Andras Koroknai2
Essayons le respect, pour une fois.

Arrêtons avec ce manque de considération et d’intégrité en commençant par nous montrer nous-mêmes considérés et intègres.

Trouvons un moyen de virer ces idiots en les bannissant.

Je sais bien que les bannissements n’ont rien de nouveau, mais cela ne suffit pas. Il suffit de passer une heure sur un site de poker pour se rendre compte que ces insultes ont envahi le jeu.

On doit faire plus.

A nous de changer les choses pour faire du poker en ligne un lieu d’amusement, de compétition et de respect, pas d’intimidation et de moqueries.

 

Derniers Blog Posts »