Finale Partouche Poker Tour : Day 1A et 1B

Après des mois de tournois qualificatifs dans les 41 casinos du groupe, le Partouche Poker Tour voyait enfin sa première grande finale débuter sous le soleil de Cannes, jusque là plutôt habituée aux strass et paillettes des stars du cinéma. Mais les quelques 400 stars ou anonymes s'étant pressées non loin de la Croisette ce week-end étaient assurément bien des joueurs de poker.

Et la palme que tous ces joueurs convoitaient avait bien plus de valeur que l'or. Le plus gros tournoi de poker organisé à ce jour dans un casino français avait en effet prévu de récompenser le grand gagnant (pour son Main Event) d'un prix d'1 million d'euros (pour un prizepool de près de 3 millions).

Le pool de participants, issu de milliers de satelliteurs live (à 125€ le droit d'entrée pour les premiers steps) mais aussi d'un buy-in direct de 8500€, voyait de très nombreux pros renommés avoir répondu à l'appel ; citons parmi tant d'autres Gus Hansen, Scotty NGuyen, Phil Ivey, Chris Ferguson, Antonio Esfandiari, les frères Mizrachi...

Sur leur territoire, les français étaient évidemment majoritaires. La quasi-totalité du plateau professionnel français (hormis notamment Elky disputant l'APPT) était de la partie.

226 joueurs étaient au départ du Day 1A, dominé par l'inévitable Gus Hansen. Quelques français chutaient malheureusement déjà, tels Fabrice Soulier, Paul Testud ou Anthony Lellouche. Laurent Michot était l'un des gros malheureux du jour, sorti sur l'effroyable bad beat d'une quinte « runner-runner » après un pourtant bon call. Meilleur sort pour Arnaud Mattern que l'on pouvait retrouver dans les hautes sphères non loin du champion danois. Jacques Zaicik suivait un peu plus loin.

A noter enfin la sortie de Chris Ferguson en toute fin de journée.

254 joueurs et... joueuses (les yeux coquins n'auront pas manqué les Evelyn Ng, Tiffany Michelle ou Erika Schoenberg) se trouvaient en lice au Day 1B, marqué par l'entrée en piste du plus gros du contingent des stars.

La route aura été brève pour certaines d'entre elles, tel Phil Ivey arrivé en cours de niveau 3, et éliminé... au niveau 6.

La fin de journée voyait Casper Hansen pointer en tête, suivi par Michael Mizrachi. Bonne journée également pour Esfandiari et David Williams.

Côté français le gros du contingent entrait lui aussi dans les débats ce jour : Benyamine, Bruel, Biechel, Fougeron, Perrault, Cao, la Team Winamax au complet...

Patrick Bruel, semble t-il actuellement dans un certain « bad run », trouvait cette fois son bourreau en la personne de son compatriote Vikash Dhorasoo, sur deux coups dont un fatal KK face à AA.

La performance française du jour était à chercher du côté de Brice Cournut, tandis qu'avaient également chuté au cours de la journée Anthony Roux, Rémy Biechel, et Thomas Fougeron.

Derniers Blog Posts »