Futur encore incertain pour les joueurs américains "exilés"

IMG2698
Grayson Ramage.

Cela fait déjà presque deux ans que le fameux Black Friday a fait exploser le monde du poker en ligne américain, et propulsé ses joueurs aux quatre coins du monde.

Certains des meilleurs joueurs de poker en ligne, comme Shaun Deeb, Calvin 'Cal42688' Anderson, Brian Hastings et Phil Galfond, ont donc dû quitter leur pays pour pouvoir continuer à jouer.

Grayson Ramage, omniprésent depuis longtemps en haut du classement sur PocketFives, avec des gains qui s'élèvent à plus de 3,2 millions de dollars, semble lui être impatient de pouvoir rentrer aux États-Unis.

« Honnêtement, j'en ai marre » nous confiait-il pendant une pause lors du Main Event de l'Aussie Millions 2013 qui se tient actuellement à Melbourne.

« C'est très bien de voyager et de découvrir de nouveaux endroits, mais au bout d'un moment ça use de ne pas vraiment avoir de chez-soi. »

Originaire de Black Hook dans l'état de New York, Ramage partage son temps entre Toronto, Prague, le Costa-Rica et Las Vegas depuis le Black Friday. Il ne voit sa famille que deux à trois fois par an.

Et il est loin d'être une exception, puisque la plupart des joueurs américains ne peuvent rester qu'un certain temps dans chaque pays, jusqu'à ce que leur visa expire.

Une loi qui se fait attendre

IMG1975
Grayson Ramage aux Aussie Millions 2013.

Le gouvernement américain n'avait pas donné d'indications particulières quant au retour du poker en ligne aux États-Unis après le Black Friday, mais il y a fort à parier que si cette situation se prolonge encore quelques années, certains pourraient vouloir se reconvertir.

« J'aime ce que je fais, mais voyager sans cesse commence à me fatiguer » ajoute t-il. « Je pense que je vais continuer à vivre à l'étranger jusqu'aux prochains WSOP, ensuite on verra. Soit je ferai autre chose, soit j'essaierai de moins voyager. Je ne sais pas. »

Et si le gouvernement américain semble vouloir légaliser et réguler le poker en ligne, Ramage ne se fait pas d'illusions.

« Ça m'étonnerait que ça se fasse, surtout au niveau fédéral. »

Il semble en effet probable que d'ici à ce que la loi change, la génération actuelle de joueurs sera passée à autre chose.

Il y a tout de même un bon côté à voyager et à découvrir de nouvelles culture, Ramage l'admet. Et il cherche toujours à signer un gros résultat en tournoi live. Lui qui n'a encore remporté aucun grand tournoi, aimerait commencer par une bonne performance lors de ces Aussie Millions 2013.

« Je n'ai pas fait grand chose en live ces dernières années, j'ai eu quelques opportunités, mais je ne suis jamais allé au bout. J'espère que c'est pour cette fois ! »

 

Derniers Blog Posts »

HoldemX : Une nouvelle app pour révolutionner le poker ?

HoldemX : Une nouvelle app pour révolutionner le poker ?

Après des mois de spéculation, HoldemX vient enfin tout juste d'être lancé. L'application est toujours en...
3 février 2016
En Vidéo : 8 Quintes Flush Royales télévisées

En Vidéo : 8 Quintes Flush Royales télévisées

La Quinte Flush Royale est le rêve de tous les joueurs de poker. Plus que la...
27 janvier 2016
Des chats, du poker et de la solidarité : l'étrange « Stray Cat Alliance »

Des chats, du poker et de la solidarité : l'étrange « Stray Cat Alliance »

Savez-vous que les chats peuvent vous rapporter de l'argent ?
20 janvier 2016
Comment le poker peut s’inspirer des autres Jeux les plus populaires

Comment le poker peut s’inspirer des autres Jeux les plus populaires

Oubliez une seconde les millions brassés par l’industrie, l’argent, les mauvais côtés ou son occasionnelle qualification de...
7 janvier 2016
Au-delà du poker : 3 jeux de cartes pour s'amuser à Noël

Au-delà du poker : 3 jeux de cartes pour s'amuser à Noël

Les fêtes de Noël sont la période idéale pour passer du temps en famille et avec...
22 décembre 2015