George Danzer parle Twitch, Hearthstone, et Global Poker League

George Danzer
George Danzer

Le pro allemand George Danzer nous explique la fascination pour Twitch, l'appel d'Hearthstone pour les joueurs de poker, et pourquoi il a vraiment envie de participer à la Global Poker League.

On ne présente plus George Danzer, l'un des tout meilleurs joueurs de poker allemand du circuit, détenteur notamment de 3 bracelets WSOP (pour 22 places payées) et plus de 2,2 millions de dollars de gains rien qu'en live.

Comme nombre des joueurs de sa jeune génération, Danzer s'est également vite pris au jeu de la plate-forme Twitch, et a rejoint la colonie des afficionados du jeu Hearthstone.

En plus de nous parler d'un autre nouveau jeu de cartes, HoldemX, le pro PokerStars revient sur la Global Poker League dont le draft a lieu ce jeudi aux Etats-Unis (composition des équipes à retrouver lundi sur PokerListings), et duquel il espère bien être sélectionné pour faire partie de l'une des 12 équipes.


George, qu'est-ce qui rend Twitch si intéressant ?

Quand je suis assis tout seul chez moi, en train de jouer au poker, je peux tout aussi bien braquer une caméra sur moi et parler aux gens. Cela amène de l'interaction, et j'aime vraiment ça. J'aime pouvoir montrer les choses que j'ai apprises au poker au fil des ans, et pouvoir ainsi donner quelque chose en retour.

C'est principalement cet aspect social que j'aime à propos de Twitch. Ca permet de ne pas être complètement tout seul devant l'ordinateur quand tu passes 15 heures par jour à grinder.

Danzer poker Hearthstone
Une nouvelle forme de multi-tabling.

J'ai toujours été quelqu'un "open-source", à dévoiler mes secrets. Quand quelqu'un me demande pourquoi j'ai joué une main de telle façon, je lui réponds juste (rires).

Je pense que la communauté tout entière devient meilleure si tout le monde partage ses secrets. Si je le fais, quelqu'un d'autre le fera en retour, et à l'arrivée nous serons tous les deux de meilleurs joueurs.
C'est pourquoi je pense qu'il est toujours mieux de s'ouvrir que de se refermer, et d'offrir des choses gratuitement.

Pourquoi Hearthstone est-il si attractif et populaire en ce moment chez les joueurs de poker ?

Ce sont deux jeux très similaires : tu dois faire des calculs, trouver une stratégie pour battre l'adversaire, et bien sûr ils utilisent tous deux des cartes.

Je streame aussi du Hearthstone sur Twitch, quelque chose comme 40% du temps.
Il faut dire que le grind du dimanche est tellement long... (rires). Ça fait du 13 heures de stream à seulement jouer au poker.

Parfois je multi-table même, ce qui est difficile car le cerveau sature assez vite. Jouer aux deux jeux en même temps c'est quelque chose que je peux peut-être faire pendant deux ou trois heures maximum.

HoldemX sera t-il le prochain grand jeu à la mode ?

J'ai essayé HoldemX. Le truc... c'est que je joue très mal (rires). Au début je n'ai pas trop aimé.
Mais ça semble intéressant, et avec pas mal d'action. Le jeu se situe un peu entre le poker et Hearthstone.

Philipp Gruissem et Liv Boeree
Qui de ses amis Philipp Gruissem et Liv Boeree choisira George en premier dans son équipe ?

Je vais réessayer, et essayer de m'améliorer, et ensuite je suis sûr que j'aimerai (sourire).

La Global Poker League peut-elle être un succès ?

J'aime vraiment l'idée de jouer à un sport en équipe. J'ai envie d'encourager mes coéquipiers, j'ai envie qu'ils en fassent de même pour moi, je veux apprendre d'eux et même peut être les aider.

La GPL c'est exactement ça. Je suis vraiment excité pour ce lancement. Après je ne sais pas si je serai drafté (rires), mais je l'espère, et je pense que j'ai de bonnes chances que quelqu'un me choisisse, je dirais 75% (sourire).

En terme d'équipe j'aime bien les Las Vegas Moneymakers pour le nom. Mais j'espère être dans une équipe européenne. Les Paris Aviators ça serait sympa, les Berlin Bears évidemment, d'autant que Phil (Gruissem) en est le coach. Londres également aussi avec Liv (Boeree).
J'espère que l'un de ces team managers me choisira, et que je pourrai me battre pour eux.

Je n'aurais pas signé pour cette compétition si je ne pensais pas qu'elle avait un futur. C'est une très bonne idée et je pense qu'[Alexandre Dreyfus] s'y investit beaucoup. C'est bon à voir, car c'est la chose la plus importante : vous devez créer le buzz, parce que ce n'est pas encore un sport.

Nous devons dire et montrer aux gens que cela peut être fun de regarder du poker de tournoi, et je pense que c'est un bon moyen avec les idées innovantes qui seront mises en œuvre pour offrir une meilleure expérience aux spectateurs, pour fidéliser les fans.
J'espère en tout cas en faire partie et pouvoir aider dans cette voie.


L'interview complète en vidéo (en anglais) :